2020
12/Mar

Corona : la victime collatérale du coronavirus

Le coronavirus touche de plus en plus de monde, bien que ce soit une épidémie qui inquiète particulièrement car le nombre de morts ne fait que grandir, une marque pâtit également du virus : la marque Corona.

Corona : la marque de bière qui perd des parts de marché à cause du coronavirus

Nous ne le répéterons jamais assez, le choix d’un nom de marque est primordial. Cela est vrai lorsque vous créez une marque, il est important de bien choisir votre nom afin de ne pas tromper le consommateur ou bénéficier d’une image négative à cause de celui-ci.

Cependant pour cette marque de bière qui est installée depuis des années et reconnue comme une des 10 marques de bières qui se vend le plus au monde, et qui a vu ses parts de marchés dégringoler avec l’arrivée du coronavirus, le cas est différent, l’entreprise n’aurait pas pu prévoir ces effets négatifs.

D’après une étude menée par Yougov, la marque de bière qui bénéficiait d’une image positive de 70 % à 80 % auprès des américains aurait vu sa côte de popularité dégringoler avec l’arrivée du coronavirus. Elle ne bénéficierait aujourd’hui plus que de 50 % d’image positive.

Une publicité de Corona qui n’aurait pas aidé la marque

La marque aurait lancé en février 2020 une publicité sur Twitter faisant la promotion d’une nouvelle eau gazeuse alcoolisée et parfumée au Corona avec un slogan qui annoncait le “débarquement imminent” du produit.

Cette publicité vue plus de 7 millions de fois n’aurait pas joué en sa faveur. De nombreux internautes ont trouvé la “blague” de très mauvais goût. Au vu des réactions, la marque a rapidement supprimé la vidéo afin d’éviter le bad buzz… mais le mal était déjà fait.

Comment la marque de bière aurait-elle dû réagir ?

Il est vrai que la marque n’a pas eu de chance, dû au fait que ce virus meurtrier porte son nom et qu’elle n’y peut pas grand-chose.

La marque mexicaine aurait dû en profiter pour mener une campagne préventive par rapport au virus plutôt que de communiquer sur un nouveau produit avec un slogan tendancieux.

Mettre en place une stratégie de contenus combinée à des RPs

En tant que marketeur, si je devais conseiller une marque comme Corona afin de ne pas ternir sa réputation à cause d’un virus, je lui aurait proposé de mettre en place une stratégie de contenus avec une ligne éditoriale spécifique pour l’occasion afin de sensibiliser les consommateurs aux bonnes pratiques par rapport à l’épidémie.

Un mini-site aurait pu être crée par la marque avec pourquoi pas des quiz, des mini-jeux, des conseils sous forme d’articles et des infographies qui pourraient facilement être relayées par la presse pour donner des conseils et garder l’image positive qu’elle occupait auprès des consommateurs.

Mettre en place ce type de stratégie de contenus, permettrait à la marque de faire oublier le bad buzz qu’il y a eu autour de sa vidéo.

L’autre proposition est de mettre en place une stratégie de RP afin de rassurer les consommateurs et faire en sorte que les médias parlent en bien de la marque durant ces moments difficiles.

Il est trop tôt pour voir le réel impact négatif du coronavirus sur la marque. Cependant des indicateurs comme la chute de 8 %  du cours de l’action à la bourse new yorkaise, du groupe qui commercialise la marque aux Etats-Unis ne rassure pas les consommateurs.

La marque de bonbons Ayds, précurseur de ce type de mésaventure

Corona, n’est cependant pas la première marque à voir son image de marque dégringoler à cause d’un virus ou d’une maladie.

Dans les années 80, la marque de bonbon Ayds avait vu ses ventes dégringoler de 50 % suite à l’apparition du SIDA (Aids en anglais). Cette marque de bonbons bien installée à l’époque et qui avait pour slogan publicitaire “Je recommande Syda à quiconque voudrait perdre du poids” provoquait un certain malaise auprès des consommateurs avec le SIDA.

La marque qui avait finalement décidé de changer de nom de marque en se rebaptisant “Diet Ayds” n’a tout de même pas survécu à son association au SIDA et a disparu peu de temps après le changement de nom.

Espérons que ce triste sort ne sera pas le même pour Corona.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Brand marketing concevoir ou refondre sa stratégie de marque et à contacter notre agence de brand marketing.

Jérémie Dornbusch

Posté par

Formé aux techniques de vente et au marketing digital à l’INSEEC j’ai au cours de mes études, connu

Jérémie Dornbusch

Contact Brand Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!