2016
10/Mai

8 astuces pour faire diminuer votre taux de rebond

Vous souhaitez optimiser votre site web de façon à convertir un maximum de visiteurs ? Avez-vous pensé à analyser votre taux de rebond ? Cet indicateur (souvent mal interprété) vous sera utile, notamment pour déterminer la pertinence du contenu de vos pages web. Vous voulez en savoir plus ? Dans cet article, on fait le point sur le concept, les causes d’un mauvais taux de rebond et les astuces pour le faire diminuer. Attachez vos ceintures, ça commence !

Le taux de rebond, qu’est-ce que c’est ?

Le taux de rebond ou bounce rate exprimé en pourcentage, définit la proportion des visiteurs qui n’ont visité qu’une seule page puis quittent le site sans déclencher d’autres événements (click ou changement de page).

Il ne faut pas confondre le taux de rebond avec le taux de sortie d’un site web. Ce dernier correspond du taux de sortie est le pourcentage de fois où la page a été la dernière page consultée par le visiteur avant de partir du site. Une page ayant un taux de sortie 100% indiquera donc une page qui entraîne la sortie de l’utilisateur qui la consulte dans tous les cas.

Le taux de rebond peut être mesuré au niveau du site ou bien d’une page. C’est intéressant de regarder le taux de rebond du site pour définir une tendance mais il convient de le mettre en perspective par rapport à la nature de votre site. En effet, le taux de rebond global sera différent si votre site est une page d’accueil avec un bouton d’action, un site e-commerce, un site de service, un site de contenu etc.

De la même manière, si vous observez un taux de rebond important au niveau de votre site, il faudra s’intéresser de plus près à celui de vos différentes pages pour comprendre s’il y a vraiment un problème ou non. Vous pouvez par exemple observer un taux de rebond plus important sur votre partie blog et moins important sur votre page d’accueil.

Le taux de rebond, un bon indicateur à mettre en perspective

Le taux de rebond fait partie des metrics phares que l’on retrouve sur Google Analytics lorsqu’on analyse son site web ou l’une de ses pages. Cet indicateur doit être mis en perspective puisqu’un mauvais taux de rebond ne veut pas forcément dire que quelque chose ne va pas. Pour autant, ce n’est pas non plus un indicateur à  ignorer puisqu’il peut vous en dire beaucoup sur le comportement d’un utilisateur et donc vous amener à réfléchir pour réaliser des optimisations sur vos pages permettant de mieux le capter et l’emmener là où vous le souhaitez.

Comment fonctionne le taux de rebond ?

C’est simple. On considère qu’un visiteur « rebondit » lorsqu’il reste inactif plus de 30 minutes sur votre site, ou qu’il le quitte de quelque manière que ce soit :

  • en fermant l’onglet, la fenêtre ou le navigateur,
  • en appuyant sur « précédent »,
  • en cliquant sur un lien externe qui le redirige hors de votre site.

bd 2 taux rebond

(By Alesiacom)

Pour mesurer le taux de rebond global de votre site mais aussi celui de chaque page, vous pouvez notamment vous rendre sur Google Analytics (ou sur d’autres outils d’Analytics).

Interface Google Analytics avec taux de rebond moyen d’un site

ty

Comment reconnaître un taux de rebond inquiétant ?

Précisons tout d’abord qu’un taux de rebond élevé n’est pas forcément un taux de rebond « inquiétant ».

Certaines fois, un fort taux de rebond est même bon signe ! Notamment si vous tenez un dictionnaire en ligne, un site de réservation ou même un blog car :

  1. Les internautes consultent la définition, la page ou l’article qui les intéressent.
  2. Ils trouvent la réponse à leur question/problème puis quittent votre site : rien à signaler.

Dans ce cas précis, il n’y a aucun problème sur votre site ! Votre taux de rebond élevé signifie juste que les internautes trouvent facilement les réponses à leurs interrogations. C’est donc très positif.

Par contre, ça ne l’est pas toujours : si les internautes choisissent de s’en aller rapidement d’un site, ça peut aussi vouloir dire qu’ils n’ont pas trouvé ou n’ont pas apprécié l’information proposée par votre site.

Alors comment faire la différence ?

Vous l’aurez compris : la simple analyse de votre taux de rebond ne suffira pas à déterminer si votre site rencontre ou non des difficultés de conversion. Je vous conseille donc d’analyser en parallèle le temps passé par les internautes sur vos pages. Deux scénarios pourront alors être dégagés :

  1. Votre taux de rebond est élevé et le temps passé sur vos pages est long. Ça signifie que vos visiteurs ont pris le temps de lire votre contenu, donc que celui-ci les a intéressés. Ils n’ont vraisemblablement pas quitté votre site à cause du manque de pertinence de celui-ci. Bonne nouvelle !
  2. Votre taux de rebond est élevé et le temps passé sur vos pages est court. Vos visiteurs ont quitté presque instantanément votre site : ils n’ont donc sûrement pas été convaincus par ce qu’ils y ont trouvé. Quelque chose a dû clocher !

Pourquoi votre taux de rebond est élevé

Vous rencontrez le scénario n°2 et vous vous demandez d’où vient ce taux de rebond qui vous rend la vie dure ? Voici un récap’ des causes possibles :

  • Vous avez optimisé vos articles sur un mot-clé trop général. Par exemple : vous louez des quads, et avez optimisé votre page sur le mot-clé « quad ». C’est bien. Néanmoins, les internautes qui ne cherchent pas à louer, mais à acheter ou vendre un quad (par exemple) et qui sont dirigés vers votre site seront déçus : votre contenu ne répondra pas à leur besoin. Ils n’ont aucune raison de continuer leur navigation !
  • Votre page contient trop de liens externes, qui les redirigent hors de votre site.
  • Vous avez survendu votre offre. Vous avez fait de la pub sur le web, en vantant un peu trop votre offre ? En arrivant sur votre landing page, certains internautes risquent d’être déçus de trouver une offre un peu moins alléchante que promis. Il y a de grandes chances qu’ils quittent votre site !
  • Vos messages et communications ne correspondent pas à votre contenu. La source d’entrée du visiteur peut avoir un impact sur le taux de rebond de votre site ou d’une de vos pages. Nous l’avons déjà abordé pour les visiteurs issus de l’organique, le contenu de vos pages doit correspondre aux requêtes cibles et mots clés sur lesquels elles sont optimisées.

    Ce principe sera le même en fonction des sources d’entrée de vos visiteurs comme pourraient l’être vos communications sur vos réseaux sociaux. Veillez à ce que vos messages correspondent bien au contenu de la page que vous souhaitez mettre en avant.

  • Vous proposez une mauvaise expérience utilisateur. Un mauvais taux de rebond peut être synonyme de mauvaise expérience utilisateur. En effet, si vos visiteurs ne se sentent pas à l’aise lorsqu’ils visitent votre site ou l’une de ses pages, il quittera celui-ci.

    Veillez donc au confort de l’utilisateur sans être intrusif. Voici un rappel des points importants pour mettre en place une bonne expérience utilisateur :

    Parmi les éléments importants de l’expérience utilisateur, on trouve :

    1. L’apparence du site et son ergonomie (cohérence du design, placement des éléments…)
    2. L’efficacité du site et la facilité d’utilisation : on doit trouver intuitivement et facilement les informations recherchées
    3. La capacité à s’adapter aux différents terminaux utilisés par les utilisateurs
  • Le temps de chargement de votre page est trop élevé (les internautes n’aiment pas attendre : ils passent à un autre site plus performant !).
  • Votre design n’est pas rassurant. Un design trop surchargé (trop de couleurs, de menus, de pop-ups, de pubs…), vieillot ou inadéquat n’est pas agréable. Ça a donc de bonnes chances de dissuader les internautes de continuer la navigation. Regardez par exemple la home page de Micro-Hs (dépannage informatique).

Home de Micro-Hs

ddf

Ouille ! Voici typiquement l’exemple à ne pas reproduire ! Les couleurs sont criardes (bleu et jaune fluo), les images sont disséminées un peu partout (autant de sources de distraction), et le message n’est même pas clair. On ne sait plus où donner de la tête ! On observerait presque le taux de rebond grimper…

Vous l’avez compris : un fort taux de rebond peut provenir d’un grand nombre de sources. Heureusement chaque problème a sa solution ! Je vous en parle d’ailleurs tout de suite.

Nos astuces de pros

Quelles mesures prendre pour diminuer un taux de rebond trop élevé ? Allez, je ne vous fais pas languir plus longtemps ! Voici 8 astuces de pros :

1 – N’insérez pas trop de liens externes

Ils attirent l’attention des internautes alors que vous devriez mettre l’accent sur votre contenu. Il n’est pas interdit d’en ajouter quelques-uns, mais veillez à toujours les programmer pour s’ouvrir dans un nouvel onglet ! Ainsi, les visiteurs ne seront pas redirigés hors de votre site.

2 – Vérifier la cohérence du contenu par rapport au mot clé sur lequel il est référencé

Lorsque vous décidez d’optimiser le contenu d’une page sur un mot clé, il faut veiller à ce que celle-ci réponde bien à la requête cible et ne soit donc pas déceptive pour les visiteurs issus du trafic organique.

Lorsque vous observez un taux de rebond élevé sur votre page, vérifiez que le contenu répond aux attentes exprimées par le ou les mots clés sur lesquels elle est référencée. Ensuite, veillez à bien structurer votre contenu de manière à ce que le visiteur puisse identifier rapidement les réponses de correspondantes à sa requête. Enfin, il faudra veiller à réaliser un maillage interne pour diriger vos visiteurs vers d’autres sections de votre site tout en restant pertinent par rapport à sa requête initiale et au contenu que vous lui proposez.

3 – Optimisez votre site sur mobile et tablette

De manière générale, vous devrez veiller à proposer une bonne expérience utilisateur avec une bonne ergonomie, une facilité d’utilisation et de navigation mais pas seulement. Dans le prolongement de l’expérience utilisateur, vous devez faire attention à la capacité de votre site pour s’adapter aux différents terminaux utilisés par vos visiteurs.

Aujourd’hui, la majorité des recherches sur internet proviennent de mobile et à bien moindre mesure de tablettes (après les ordinateurs). Néanmoins, cela ne veut pas dire que votre site est consulté à majorité par des utilisateurs mobiles.

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que votre site soit bien optimisé pour mobile pour offrir une expérience utilisateur fluide et interactive qui soit véritablement pensée pour ce support (adaptation contenus visuels et textuels, longueurs des vidéos etc.).

4 – Incitez à la navigation

La bonne pratique pour pallier à un taux de rebond élevé, c’est d’inciter vos visiteurs à consulter d’autres pages de votre site. Par exemple, insérez :

  • des liens dans vos articles (menant vers des articles complémentaires, des formulaires…)
  • des call-to-action dans la side bar, des bannières, ou encore des rubriques de couleur pour attirer l’œil dans vos menus…

Par exemple, le site de Bouger En Famille intègre de nombreux liens internes incitatifs (liens vers d’autres destinations à découvrir mais aussi formulaire d’inscription à la newsletter…).

Page d’un hébergement de vacances sur Bougerenfamille.com

bef

5 – Travaillez vos call-to-actions pour les rendre impactants

Si vos appels à l’action donnent envie, vos visiteurs seront susceptibles de naviguer plus longtemps entre les pages de votre site. Vous voulez en savoir plus ? Ça tombe bien, on a un article sur le sujet !

6 – Optimisez le temps de chargement de vos pages web

Il peut être utile de diminuer le nombre de rich medias présent dans vos pages (images, vidéos…) ainsi que leur taille. Misez aussi sur un serveur de bonne qualité, qui supporte bien le poids de votre site et son audience !

7 – Intégrez des éléments en accord avec votre offre

Je m’explique ! Si vous vendez du prêt-à-porter sur internet, vos visiteurs s’attendront à voir de beaux visuels de vêtements. Et si vous n’en proposez pas, ils risquent d’être déçus et de partir !

8 – Préférez des mots-clés de « longue traîne » pour votre SEO

On l’a vu, les mots-clés trop généraux vous pénalisent ! Lors de l’optimisation de vos pages web, privilégiez donc des mots-clés plus spécifiques. Ceux-ci sont moins recherchés, mais vous êtes au moins sûrs que votre contenu sera en adéquation avec les recherches faites par vos visiteurs. Pour effectuer des analyses comparatives du nombre de recherches par mot-clé, rendez-vous sur Google Analytics.

Analyser le taux de rebond de votre site est donc primordial si vous souhaitez vous rendre compte de la qualité de la communication avec vos visiteurs. S’il est trop élevé, pas de panique ! De nombreuses astuces toutes simples peuvent vous aider à redresser la situation. Le tout est de toujours vous mettre à la place de vos visiteurs, de façon à mieux cibler leurs attentes. A vous de jouer !

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Acquisition Strategy Design :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





1 Commentaire

Thierry HENRY dit: 24 Sep 2017

Salut Thibault,

Merci pour cet article clair et précis. Je sais pourquoi mon taux de rebond est élevè. Je vais donc bosser le contenu et mettre moins de liens d'affiliation.
Encore merci Thibault.

A bientôt


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Agence 1min30