1min30 > Blog > Video Marketing > L’évolution de la vidéo sur le web
2018
10/Juil

L’évolution de la vidéo sur le web

Ce n’est un secret pour personne, les standards du web ainsi que le web en tant que tel, évoluent constamment. L’internet d’il y a 10 ans ne ressemble pas à celui d’aujourd’hui. Le plus gros changement récent est sans nul doute le nouveau règlement de protection des données personnelles, autrement dit la RGPD. Ce changement oblige les sites internet collectant des données à revoir leur mode de collecte pour protéger au mieux les utilisateurs. 

Si ce changement a inspiré de multiples articles, tribunes, mails, etc. sur le passé, certaines évolution du web sont bien moins perceptibles et demandent un peu plus d’analyse. 

C’est le cas de la vidéo, qui depuis le début d’internet, l’essor des réseaux et de la technologie, a beaucoup évolué. La vidéo d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier, les codes, la qualité, la façon de faire ne fonctionnent plus de la même manière. Alors est-ce que c’était mieux avant ? Découvrons-le ensemble ! 

Tout commence par la technologie

Comment parler d’évolution de la vidéo sans évoquer l’évolution technologique. La taille des caméras se réduit mais sans perdre leur qualité, bien au contraire. Si les caméras cinéma sont encore réservées à une élite vidéaste, certains modèles de type hybride offrent un rendu proche de celui de nos salles obscures.
Il suffit de regarder le matériel de blogueurs influents ou de réalisateurs de clips musicaux. Les professionnels et amateurs choisissent le meilleur rapport qualité/prix, le meilleur rapport taille/performance qu’offrent les appareils de type : Sony A7s ou encore Panasonic Lumix GH5.

Des appareils petits mais puissants, qui n’ont pas à rougir de leur gabarit et prouvent qu’il ne faut pas juger un matériel par sa taille ni son prix.

Il y a quelques années, ce type de technologie n’était réservé qu’aux professionnels du cinéma. Leur coût exorbitant et la prise en main du matériel évinçaient les particuliers en quête de savoir.

Mais aujourd’hui, tout est différent. La technologie est ouverte à tous. et le savoir à n’importe qui, grâce au web.
Vous souhaitez vous lancer dans la vidéo ?
La seule barrière, la seule difficulté que l’on rencontre c’est celle que l’on s’inflige à soi-même.

Pour moins de 1000 €, on trouve des appareils photos reflex, des hybrides, des compacts et autres appareils photos vidéos qui feront l’affaire. Sans parler des accessoires ! Même les appareils professionnels sont à portée de main pour ceux qui recherchent l’excellence. Vous cherchez une caméra vidéo mais ne savez pas par où commencer ? Lisez cet article : Comment bien choisir sa caméra vidéo quand on débute ?

Attention, ce n’est pas l’appareil qui fait le vidéaste !

La différence se perçoit dans la qualité du rendu, mais l’œil artistique ne vient pas de son matériel.

L’œil artistique : un point clé dans l’évolution de la vidéo

Bien entendu, l’aspect artistique des vidéos a grandi autant que la technologie et la qualité des vidéos.

Nous pouvons facilement le remarquer en regardant les clips vidéos dans années 80/90 et les clips vidéos d’aujourd’hui. Regardez un clip de Kendrick Lamar et dites-moi que la recherche artistique ne donne pas un autre niveau à la musique !

Les scénarios, les effets visuels, le storytelling montrent un réel travail de recherche des professionnels et des artistes. On cherche à se démarquer, à capter les visionautes avec des effets spéciaux et des plans travaillés.

Les médias web parlent de la beauté, de la recherche artistique d’une vidéo créant de la notoriété pour l’artiste, le vidéaste.

4 conseils pour trouver son œil artistique :

  • Faire de la veille vidéo, graphique, pour se tenir informé des tendances artistiques et technologiques
  • Apprendre et se former dans le type de vidéo qui nous attire (360°, réalité augmentée, voyage, clips musicaux, live…)
  • Essayer de reproduire les effets vidéos ou les plans qui nous ont marqués
  • Sortir de sa zone de confort durant le tournage ! (ex: s’éloigner du sujet, s’accroupir ou s’allonger pour trouver d’autres points de vue. RDV en fin d’article pour en savoir plus sur cette partie)

L’évolution de la qualité vidéo sur le web

Quand vous surfez sur YouTube et sur Viméo, vous regardez les vidéos avec une qualité d’image exceptionnelle, avec des éléments suffisamment mis en lumière, avec un son clair, net et perceptible ?

La vidéo de Kev’ du 77 tournée à moins de 30 cm de son visage dans la pénombre avec le microphone de son téléphone portable, c’était bien avant quand la technologie ne permettait pas de faire beaucoup mieux. Et encore, il y a 10 ans on pouvait faire mieux !

Nous recherchons tous de la qualité sur le web. L’internaute ne veut plus de contenus médiocres, il recherche des sensations fortes, du rêve. Mais aussi de la réalité, de l’instantané et de la brièveté. Nous n’avons plus le temps, il y a beaucoup trop d’informations sur Internet pour perdre 10, 20, 30 minutes pour une seule vidéo. Exception faite pour les courts métrages, et les vidéos à caractère humoristique et informatif.

Qu’est-ce qui donne de la qualité à sa vidéo sur le web ?

Avant tout, il faut savoir vers quel type de vidéo, nous souhaitons nous orienter : du live, de la vidéo événementielle, du clip etc.

Peu importe les vidéos choisies, il y a 3 points clés importants pour assurer une minimum de qualité.

  • La prise de son : podcast, vlog, témoignage client, enregistrement du son ambiant… Lorsque l’on décide d’enregistrer un son, il faut partir du principe que le microphone de son appareil n’est pas adapté. Un microphone externe est de rigueur pour supprimer les bruits d’arrière-plan et se focaliser sur son sujet.
  • La prise de vue : Je l’ai évoqué brièvement en début d’article, il faut sortir de sa zone de confort pour trouver l’angle de vue qui apportera de la qualité à son plan vidéo. Sortir de sa zone de confort c’est quoi ? C’est regarder l’environnement et utiliser les éléments externes à son sujet pour le mettre en valeur. C’est s’allonger, s’accroupir pour trouver un angle de vue différent de celui que l’on a debout. C’est jouer avec la règle des tiers pour créer un effet de décalage ou de mise en valeur de son sujet.
  • L’exposition : il vaut mieux un fond, un ciel surexposé et un sujet bien exposé plutôt qu’un sujet sous-exposé et un ciel bien exposé. Sinon, choisissez une exposition intermédiaire et faites confiance à vos talents d’étalonneur en post-traitement.

Si cet article vous a plu, je vous invite à regarder notre formation sur “comment faire des vidéos comme un pro” sur notre plateforme 1min30tv, dans laquelle je présente le GH5 et les accessoires indispensables pour débuter en vidéo. Je parle également de 3 plans vidéos qui ajoutent du caractère aux vidéos. Contactez notre agence d’audiovisuel et téléchargez notre livre blanc sur la vidéo marketing pour compléter votre connaissance.

Victoria Luthereau

Posté par

Après un BTS en Négociation Relation Client, j’ai démarré ma carrière professionnelle en qualité de

Victoria Luthereau

Contact Video Marketing :

Alvin Fleurantin

af@1min30.com
0619791727





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!