2016
17/nove

Cinq grands principes pour ne pas rater sa communication vidéo

Il est très difficile pour une entreprise de réussir sa communication vidéo. Il est en revanche très facile de ne pas la rater... en appliquant cinq grands principes très simples.

Vous avez parfaitement compris la nécessité pour votre entreprise de nourrir son site Internet avec des vidéos : c'est bon pour le trafic et pour le référencement. Et votre Intranet se délecte de toutes ces images qui bougent. Mais vous vous heurtez encore à cette épineuse question : quel format et quel type de vidéos publier ? Or, il n'y a pas de réponse toute faite ni de recette miracle. Tout dépend du message à délivrer et de l'audience à atteindre. Face à cette question, vous êtes tenté de verser dans la facilité en vous contentant de publier des interviews (souvent trop longues !) des principaux dirigeants, de collaborateurs ou de clients. Au risque, en vous privant ainsi de la richesse d'expression de la vidéo, de manquer votre cible.

N'en faites rien.

Voici cinq grands principes qui pourraient bien vous ouvrir de nouveaux territoires de communication. Auxquels s'ajoute, bien sûr, un premier impératif : pensez à votre spectateur et au temps que vous allez lui voler.

Privilégiez les formats courts

Dans l'écrasante majorité des cas, il vaut mieux privilégier les formats courts. Trois minutes, c'est déjà très long. Même si la consommation de vidéos sur Internet est en progression constante, le temps que peut y consacrer chaque internaute est forcément limité. C'est d'autant plus vrai pour vos clients ou vos collaborateurs, tout de même censés passer plus de temps à exercer leur activité professionnelle qu'à regarder des vidéos. Ne gaspillez donc pas le temps précieux de votre audience, qui vous en saura gré ; et délivrez-lui votre message rapidement par une vidéo courte mais percutante.

Et pour réussir une vidéo courte, il n'y a pas de secret : il faut angler son sujet, et se focaliser uniquement sur l'angle choisi. Si vous souhaitez délivrer un message complexe, comme le détail de votre stratégie pour les cinq prochaines années, mieux vaut le scinder en plusieurs sujets, traités chacun par une vidéo spécifique, qu'il sera ensuite facile de regrouper sur une page thématique. Ou même, en y ajoutant d'autres types de contenus, de présenter sous la forme d'un webdocumentaire.

Soignez la forme

Aussi étrange que cela puisse paraître, vos clients ou vos collaborateurs pourraient fort bien préférer des vidéogags amateurs ou des p'tits chatons sur YouTube, à vos vidéos. Plus généralement, sachez que chacune de vos vidéos est aussitôt en concurrence avec les centaines de millions d'heures de vidéo visionnées chaque jour sur Internet. Ajoutons à cela que votre vidéo risque de ne pas intéresser d'emblée l'audience visée : si votre intérêt à émettre un message est évident, celui de votre audience à le recevoir l'est moins. N'ajoutez pas à ce handicap une qualité d'image médiocre, qui pourrait vite devenir rédhibitoire.

Sans prétendre à l'excellence d'une production hollywoodienne, soignez la forme de vos vidéos. Respectez les règles de composition du cadre (ou ne les brisez qu'à dessein), assurez-vous d'un bon éclairage, et surtout, d'une bonne prise de son. Même les plus belles images sont insupportables à regarder si elles s'accompagnent d'une mauvaise sonorisation. Soyez assuré que dans un océan de médiocrité, la qualité surnage toujours.

Donnez à voir

 C'est peut-être une lapalissade, mais il n'est jamais inutile de le rappeler : le grand atout de la vidéo, c'est de montrer des choses. Son domaine est davantage celui de la preuve que celui du discours. Aussi vaut-il mieux généralement choisir d'autres formes de vidéo que l'interview, sauf lorsqu'il est primordial que telle personne délivre tel message (dans le cas d'un témoignage client, par exemple).

D'autant que vous n'avez pour cela que l'embarras du choix : reportage, documentaire, fiction, etc. Prenons un exemple : vous souhaitez attirer de nouveaux collaborateurs. Plutôt que de filmer les propos, d'emblée suspects de subjectivité, de l'un de vos employés soigneusement sélectionné pour incarner votre entreprise, ne vaudrait-il pas mieux montrer son cadre de travail, illustrer l'intérêt de sa mission, démontrer le caractère stratégique de son poste ? Dans ce cas, le reportage s'impose.

Pensez canal de diffusion

Vos vidéos sont-elles destinées à être projetées sur grand écran lors d'une convention, à être postées sur votre Intranet, ou à être visionnées dans la rue par un quidam sur son téléphone ? La question est importante, car toutes les vidéos ne luttent pas à armes égales sur les canaux de diffusion. Une vidéo trop minimaliste peut faire un flop sur grand écran, ou, à l'inverse, une superproduction devenir incompréhensible sur un smartphone.

L'usage de ce dernier s'étant généralisé, de nouvelles questions se posent : votre vidéo doit-elle être tournée au format paysage classique, ou au format portrait ? Sera-t-elle comprise dans des conditions de visionnage difficiles, voire, dans des cas extrêmes, mais courants (la rue, le métro...), sans le son ?

Soyez modeste

Ne fait pas le buzz qui veut : alors ne visez pas trop haut, visez juste. Sauf si vous vous appelez Norman ou Cyprien, l'important n'est pas forcément que vos vidéos fassent des millions de vues sur Youtube. Ce qui est en revanche primordial, c'est d'être vues par les bonnes personnes, même si elles ne sont pas plus d'une vingtaine. Ce sera le cas, par exemple, si l'on souhaite convaincre son conseil d'administration de l'intérêt ou de la réussite d'un projet.

Si cet article vous a plu, je vous invite à télécharger notre livre blanc sur le vidéo marketing et à contacter notre agence de vidéo marketing.

Posté par Renaud Maridet

De formation généraliste, j'ai commencé ma carrière en tant que journaliste de presse écrite. J'ai connu tous les formats - mensuel, hebdomadaire, quotidien - et éprouvé beaucoup de plaisir à exercer ce métier. Mais face aux mutations profondes qui lire la suite...

Contact Video Marketing :
Renaud Maridet

rmaridet@1min30.com
06.08.96.56.42

Deux conseils pour mieux gérer l'organisation de tâches et optimiser son temps

HTML5 sémantique : graphiste et chef de projet, tous concernés !

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *