2022
18/Jan

NFT : les grands principes et utilisations

Vous avez peut-être déjà entendu parler des NFT ? Son marché a explosé ces dernières années. Les ventes de NFT ont été multipliées par 10 en un an, atteignant les 2 milliards de dollars fin 2021. Pour certains, c’est l’avenir de la propriété et un excellent investissement pour l’avenir. D’autres tournent cette tendance au ridicule, arguant que n’importe qui sur internet peut se les approprier d’un simple clic. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne laissent personne indifférent. 

Mais savez-vous vraiment ce qu’est un NFT au juste ?

NFT : qu’est-ce que c’est ?

NFT est un acronyme pour “Non-fungible token” ; “Jeton non fongible” en bon français. En d’autres termes, cela désigne un jeton unique et non interchangeable. Il représente le plus souvent un objet digital auquel sont reliés un ou plusieurs propriétaires. Ils sont utilisés pour l’art crypto, les objets de collections crypto, les crypto jeux ou des photos. Les NFT sont vendus et achetés sur diverses plateformes comme OpenSea ou NBA Top Shot par exemple. Enfin, ils sont limités en quantité.

Ils possèdent 4 grandes caractéristiques :

  • La transparence : n’importe qui peut retracer tous les échanges dans l’explorateur de transactions.
  • Immutabilité : chacun de ces jetons possède son propre passeport. Ils ne peuvent donc pas être copiés.
  • Décentralisé : les échanges ne sont pas centralisés ; ce sont les algorithmes des machines participantes qui s’en chargent.
  • Sécurisé : les jetons sont stockés sur des bases de données sécurisées dispersées à travers le monde.

Comment fonctionnent les NFT ?

Tout commence par la blockchain. Le NFT est un jeton stocké dans une blockchain. Celle la plus utilisée est Ethereum (ETH), la deuxième blockchain la plus importante. Ethereum, en plus de posséder sa cryptomonnaie, gère également des “smart contracts”. Il représente un objet virtuel, ou parfois physique, et est relié à un propriétaire. Les NFT sont techniquement des “smart contracts”. Ce jeton atteste de la validité d’une transaction, et prouve que l’acheteur possède bien la version originale.

Le tableau, “Everyday : The First Five Thousands Days”, de l’artiste américain “Beeple” fut vendu aux enchères, 69 millions de dollars. Le plus cher jamais vendu ! Bien que disponible sur internet, le NFT associé au tableau permet de prouver à l’acheteur qu’il possède bien la version authentique. La valeur du jeton fluctue en fonction de celle de la cryptomonnaie utilisée pour l’acheter. Ainsi, ce fameux tableau vaut aujourd’hui plus de 76 millions de dollars. On comprend donc l’intérêt des spéculateurs.

Quelles utilisations pour les NFT ?

Les œuvres d’arts

C’est l’usage le plus commun, et on appelle ça le Crypto Art. CryptoPunks en fut l’un de ses précurseurs. Lancé en 2017, il s’agit d’une collection de petits portraits pop art uniques et stockés sur la blockchain Ethereum. Il existe 10 000 Punks au total. Bien qu’ils aient été offert gratuitement lors de leurs lancements, il valent aujourd’hui bien plus. En 2021, l’un d’entre eux a été vendu pour 11,7 millions de dollars !

Le NFT, c’est aussi une véritable aubaine pour les artistes, souvent confrontés aux vols et problèmes de droit d’auteur sur internet. D’un simple clic droit, une personne peut télécharger l’image et en revendiquer les droits d’auteurs. L’œuvre, associée à un NFT, est authentifiée et sa provenance est garantie. Autres avantages : ça limite les intermédiaires et facilite les échanges.

Les goodies et objets publicitaires

Certaines entreprises ont emboîté le pas et ont su intégrer les NFT à leurs plans de communication digitale. McDonald et Taco Bell ont lancé leurs propres packs à l’effigie de leurs produits iconiques. Un buzz garanti ! Autre idée : les rendre partageables sur les réseaux sociaux, comme sous forme de stickers personnalisés. Les consommateurs feront ainsi eux même la promotion du produit.

Cette stratégie de communication s’adresse aux marques souhaitant acquérir une base clients plus jeunes. Elles créent ainsi un sentiment d’appartenance autour de la marque et renforcent leur expérience client.

Fournir une preuve de conformité

L’édition et la commercialisation de NFT se révèlent également intéressantes quand associés à des biens nécessitant une preuve de conformité. Le secteur du luxe l’utilise d’ailleurs depuis longtemps : le groupe LVMH a développé en partenariat avec Microsoft, Aria, permettant d’authentifier les produits et gérer leur suivi.

Le NFT se démocratise et de nombreuses applications voient le jour et permettent de créer vos propres jetons. On citera : GoArt, Sketchar, Nft Creator, Pixel Chain et Token.Art. Attention cependant à ne pas voler des images sur internet !

Et vous, pensez-vous vous lancer dans l’aventure du NFT ?

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir  notre agence Conseil en Strategie Digitale et à télécharger les premières page de la méthode « Acquisition Strategy Design : le guide ultime pour construire pas à pas son plan d’Acquisition »

Kelly Chateau

Posté par

Diplômée d’un master en Conception de Projet Numérique et Multimédia, j’ai eu l’occasion de travaill

Kelly Chateau

Contact Transformation digitale :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)