2016
06/Juin

Quand l’industrie du disque recolle les morceaux- stylist.fr

La semaine derniĂšre, l’autoritĂ© dĂ©cernant les disques d’or aux US a dĂ©cidĂ© de comptabiliser les vues sur Youtube dans ses calculs. Quant aux majors, elles sont en passe de signer un accord avec Soundcloud aprĂšs des mois de lutte. La fin du beef entre le Web et l’industrie ?

Pour Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur de l’agence spĂ©cialisĂ©e dans le Web marketing 1minute30, « aprĂšs 15 ans de grand chambardement, on parvient en effet Ă  une forme d’apaisement : le consommateur apprĂ©cie le streaming, plus simple que le piratage, et pour le prix d’un abonnement aux plateformes de streaming, artistes et labels sont rĂ©tribuĂ©s ».

Un systĂšme qui arrive Ă  l’équilibre « car l’industrie a dĂ» se montrer pragmatique », faisant mĂȘme d’Internet une arme pour valoriser ses artistes (clips, mini-sites dĂ©diĂ©s, teasing sur les rĂ©seaux sociaux…). Et si certains refusent de proposer leur son sous forme digitale « et en font un argument de diffĂ©renciation, une nouvelle gĂ©nĂ©ration d’artistes consomme la musique sous cette forme.

Pour elle, le choix du partage sur le Web est donc logique ». Ce qui interroge sur l’avenir de l’industrie : « Le rĂŽle d’intermĂ©diaire dans l’édition et l’agrĂ©gation de contenu va ĂȘtre de plus en plus dur Ă  lĂ©gitimer, puisque les artistes savent faire le job eux-mĂȘmes ». L’accalmie pourrait donc ĂȘtre de courte durĂ©e.

Extrait de : https://www.stylist.fr/,quand-le-streaming-et-l-industrie-musicale-recollent-les-morceaux,97265.asp 

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et LagardÚre Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact revue de presse :

Angélique Doiteau

adoiteau@1min30.com
06 83 07 37 17





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!