2021
16/Déc

Comment développer son business grâce au marketing d’influence ?

Le marketing d’influence devient aujourd’hui incontournable pour les marques. Toutefois, pour qu’il soit efficace, il est important d’adopter une bonne stratégie. Retrouvez dans ce résumé de webinaire comment développer votre business grâce au marketing d’influence avec 1min30.

Pourquoi les marques ont-elles eu recours au marketing d’influence ?

Les marques ont aujourd’hui recours au marketing d’influence non pas par pur hasard. Il s’agit davantage d’un effet de meute auquel nous avons pu penser il y a plusieurs années. Pour cause, les influenceurs représentent des parts d’audience considérables aujourd’hui à l’exemple de Squeezie avec ses 16 millions d’abonnés. Un autre exemple, les vidéos de McFly et Carlito font 10 millions de vues facilement comme celle avec le président, ce qui vaut presque deux fois l’audience d’un JT. La consommation des réseaux sociaux est aussi conséquente, avec les 15 ans et plus qui y vont presque 4 heures par jour et chez les plus de 20 ans, ça monte à 6 heures par jour.

Donc, à un moment, il faut aller chercher l’audience. Ce n’est plus forcément les primes times de la télévision qui était sacro-saint à 20h40 pendant des années et des années. L’audience se cherche aujourd’hui plutôt sur le digital. D’autant plus que les 15-24 ans sont aujourd’hui de moins en moins devant la télé, mais beaucoup plus avec les influenceurs. Il est également évident qu’il faut utiliser le marketing d’influence pour aller chercher une audience jeune.

D’ailleurs, c’est loin d’être un simple effet de mode, car 25% du budget des annonceurs en communication digitale est consacré au marketing d’influence. En gros, ils font les GAFA et du marketing d’influence. Et ce sont des dépenses qui ont été multipliées par 10 en cinq ans. Par conséquent, c’est bien loin d’être un simple effet de mode.

Les audiences ont également besoin de plus en plus d’authenticité, chose que les marques ont comprise. Par conséquent, les marques choisissent des influenceurs pour les incarner. Il s’agit d’un phénomène qui fait changer le comportement d’achat, tout en étant également un nouveau levier, car il crée une certaine crédibilité. Les personas prennent de plus en plus de plaisir à regarder leurs vidéos d’influenceurs.

On distingue plusieurs types d’influenceurs, les méga-influenceurs qui disposent d’une audience extraordinaire, et les nano-influenceurs qui ont leur propre petite communauté. Ces derniers parlent d’un sujet précis dont ils sont experts à l’exemple du YouTuber NotaBene, spécialiste des Vikings. Il aura donc beaucoup d’influence auprès de sa communauté passionnée par son thème.

Il est de ce fait plus crédible pour un influenceur de faire la promotion de quelque chose relatif à son domaine d’expertise. Il y a aussi ce qu’on appelle influence responsable. C’est-à-dire, communiquer que c’est de la publicité dans ces posts ou vidéos en tant qu’influenceur.

Quels sont les défis en termes de marketing d’influence pour les entreprises ?

Le marketing d’influence ressemble à une campagne média classique ou une campagne display où il faut choisir les bons sites. À la différence qu’il s’agit de trouver les bons influenceurs, qu’ils soient macro, micro ou nano.

Il faut aussi bien gérer sa campagne, qui est hyper importante. Faut-il mettre de l’humour ou pas, plutôt faire un post en story, sur YouTube ou sur TikTok, 8 secondes ou 15 secondes, etc. Le taux d’engagement fait aussi partie des défis du marketing d’influence, le live shopping, le panier d’achats, etc.

Aussi, une fois une campagne lancée, le ROI devient un outil de veille fondamental. Il s’agit d’un moyen qui sert à évaluer l’ampleur de l’impact d’une campagne. Cela peut s’agir des volumes de ventes réalisées par la promotion d’une marque, ou encore le gain en popularité et en notoriété auprès des consommateurs ou des utilisateurs d’une marque grâce aux influenceurs. En revanche, pour un ROI optimal, il faut trouver un partenaire fiable. Par ailleurs, en B2B, le ROI n’est pas rentable sur le court terme.

Les clés du succès du marketing d’influence

Comme nous venons de le mentionner, le choix des influenceurs est crucial. En effet, si on ne choisit pas le bon, ou qu’ils ne jouent pas le jeu, ou que sa communauté ne correspond pas à la cible, on risque d’aller tout droit dans le mur.

Le brief est aussi très important, car il y a cette notion de créativité ainsi que la frontière entre l’annonceur, les clients et l’influenceur. La personnalité célèbre des réseaux sociaux va jouer à fond sa créativité, son humour ou autres codes habituels. Ainsi, il faut trouver une frontière assez habile entre le message à faire passer et l’annonceur sans brider l’influenceur.

Quand une marque se lance, il est important d’avoir le maximum d’informations et de connaissances de celle-ci. Il faut qu’elle détermine ce l’émotion qu’elle veut donner, la vision qu’elle veut montrer ou le chemin qu’elle veut emprunter en termes de communication.

Faut-il professionnaliser le marketing d’influence ?

Chez l’annonceur, un nouveau métier est apparu, il s’agit du Chief influence officer. Il est chargé à la fois au sein de la marque de développer la stratégie d’influence, mais aussi avec les autres campagnes réalisées à la télé, à la radio ou autre. Son but est de développer la stratégie d’influence.

Aujourd’hui, il y a également des agences de stratégie d’influence à l’exemple d’influence4you, bolt influence, etc. Autour de l’influenceur, des métiers se sont également formés à l’exemple du talent manager qui joue le rôle d’agent des influenceurs. Il vérifie généralement les contrats, ce qui lui vaut de connaître quelques notions en droit. Il lui faut aussi connaître l’influence éthique et responsable. Autour de l’influenceur, on a également de plus en plus de chargés de production. Ils sont chargés de réaliser, de manière professionnelle, les productions de l’influenceur. C’est-à-dire avec du matériel haut de gamme capable de réaliser des productions de qualité cinéma. En outre, autour de l’influenceur, il y a également le social média manager. Il s’agit d’un community manager 3.0 qui est chargé justement de répercuter la campagne, de faire la meilleure viralité, de surveiller les KPI et les ROI.

En bref, le marketing d’influence ce n’est pas uniquement de l’influence, c’est de nombreux métiers qui demandent des connaissances en droit, sur les algorithmes pour activer les bons KPI, des connaissances en production et création de contenus, des connaissances en communication globale, etc.

Retrouvez l’ensemble du webinaire

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence de Marketing d’Influence et à télécharger notre livre blanc « Placez la Communication au cœur de votre Stratégie d’Acquisition »

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Relations Influenceurs :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)