1min30 > Blog > Marketing RH > Marque employeur et PME : le mariage impossible ?
2017
17/Oct

Marque employeur et PME : le mariage impossible ?

Chacun s’accorde à reconnaître l’intérêt et parfois l’impérieuse nécessité de travailler sa marque employeur.
Toutes les entreprises cherchent à recruter les meilleurs candidats en développant une image forte, et à fidéliser leurs talents autour de valeurs et projets d’entreprise fédérateurs.


Pour cela il faut définir des cibles précises, adopter un discours attirant, déterminer un positionnement différent de la concurrence, et utiliser le digital pour porter les messages. Il faut que l’entreprise, de la PME au grand groupe, assure sa visibilité en tant qu’employeur tout autant que sa notoriété en tant que fournisseur de produits et de services.
Malheureusement, de nombreuses PME sont (encore) réticentes à se lancer dans la démarche.

Les freins de la marque employeur pour les PME

Certes, les PME ne bénéficient pas d’importantes communautés sur les réseaux sociaux, contrairement aux grands groupes. Elles auront donc du mal au début à créer un contenu largement partagé. Consacrer du temps et des moyens pour animer un groupe Facebook de 50 personnes peut sembler inutile et dérisoire. Mais c’est justement par le contenu que la communauté va grandir. Il faut donc choisir astucieusement les contenus et s’armer de patience.

Si la PME ne parle pas, personne ne l’entendra.

Et les PME ont toutes des choses à dire pour porter une marque employeur différenciante et attractive. À condition d’y réfléchir et de structurer la production et la diffusion des informations.

Evidemment, les PME n’ont pas les mêmes moyens humains et financiers pour conduire ces actions que les grands groupes du CAC 40. Elles devront donc concentrer leurs efforts et ne pas se disperser. Choisir un axe comme la fidélisation, la qualité de vie au travail ou le recrutement d’une cible bien particulière de candidats doit alors guider la PME.

Les valeurs d’entreprise : un moteur pour attirer

Une étude menée par Leadership IQ montre que 36 % des échecs de recrutement sont dus à un manque d’adéquation entre le collaborateur et les valeurs de l’entreprise.
D’où l’idée d’abord de définir et d’incarner des valeurs d’entreprise puis de les faire valoir sur les réseaux et le net.
La PME peut aussi mettre en avant des éléments spécifiques à sa taille. De nombreux salariés cherchent certes un salaire, mais aussi et surtout une ambiance de travail épanouissante, une qualité de la relation entre collègues, la possibilité de varier les missions, d’avoir plus d’autonomie.
La PME offre aussi très souvent l’avantage de l’agilité. Contrairement aux grands groupes, les changements et les décisions se prennent plus rapidement.

Faire peu mais faire bien

Plutôt que de vouloir faire comme les grands groupes et investir dans de nombreux outils et supports, mieux vaut sélectionner les plus pertinents et construire son action dans la durée. Une communauté peu nombreuse n’empêche pas, par exemple, de bien s’en occuper : répondre rapidement aux questions sur la page Facebook, produire régulièrement des contenus ciblés…
Les collaborateurs peuvent aussi être actifs sur des réseaux comme Linkedin. Diffuser du contenu sur ces réseaux professionnels renforce la marque employeur.
Chacun doit alors être le premier ambassadeur de sa société en partageant les contenus produits par cette dernière mais aussi en postant des articles, lus sur le net, cohérents avec la stratégie marque employeur ou en écrivant lui-même des articles sur son profil Linkedin. Des profils dont on aura vérifié qu’ils sont harmonisés entre eux et en ligne avec les objectifs de communication de la marque employeur.

Encore une page carrière ?

Si une PME souhaite sortir de la traditionnelle page carrière de son site, il existe des jobboards nouvelle génération comme welcometothejungle.

Ce dernier propose aux entreprises de se créer un espace personnalisé dans lequel elles peuvent expliquer qui elles sont, mettre des photos et vidéos de leur lieu de travail et de leurs collaborateurs, publier des offres d’emploi. L’avantage est que chaque entreprise bénéficie ainsi de la somme des trafics de l’ensemble des boîtes. C’est une manière ou une autre de s’affranchir des classiques jobboards tout en se rendant visible… différemment !

En résumé, les PME peuvent travailler efficacement leur marque employeur même sans moyens importants. Il faut juste être convaincu de l’intérêt d’engager la démarche et que le dirigeant soit lui-même moteur. C’est la base. Il faudra ensuite déterminer une stratégie adaptée aux moyens et enjeux et faire preuve de patience dans le retour sur investissement.

Et puis attention ! Si la PME ne s’occupe pas de sa marque employeur, Google le fera. L’émergence des réseaux sociaux permet à chacun d’encenser… ou de détruire la réputation d’employeur d’une entreprise.
Qu’on se le dise !

Si vous souhaitez aller plus loin je vous invite à télécharger notre livre blanc Comment mettre en oeuvre une démarche marque employeur ou à nous contacter directement.

Benoit de Vasson

Posté par

Après un passage dans la presse nationale, ma formation de journaliste et de communicant m'a conduit

Benoit de Vasson

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!