2019
18/Juin

Comment allier leadership et confiance dans votre entreprise

Le but de toute entreprise est avant tout de créer un avantage concurrentiel sur un marché en perpétuelle transformation. Pour avancer dans une même et bonne direction, les collaborateurs doivent être conduits vers certains objectifs communs. C’est alors au leader de créer cette synergie, de guider, d’influencer et d’inspirer. La confiance des uns envers les autres devient primordiale pour que le leadership ne soit pas seulement une illusion mais bien un moyen d’avancer ensemble.

Leader et leadership : le nouveau défi 2019

Leader et leadership sont des termes largement utilisés dans notre vocabulaire, mais qui sait vraiment à quoi cela correspond ?
Être « LE » leader d’un groupe n’est pas donné à tout le monde. Un leader ce n’est pas juste une personne à qui l’on décide de donner ce rôle. Un leader ne se décrète pas, il se construit et notamment grâce à la relation de confiance qu’il est capable de créer avec son entourage.

Le leader, à la différence du manager, est reconnu comme tel par le groupe et non pas imposé par la structure hiérarchique. Certaines qualités peuvent aider un manager à devenir un bon leader : la capacité de communiquer et de formuler des propos clairs, d’être à l’écoute et de faire preuve d’empathie mais aussi la faculté de développer l’autonomie de chacun. Découle alors de ces qualités reconnues une capacité à mobiliser les collaborateurs que l’on appelle le leadership. Le manager, devenu leader, sera alors davantage suivi pas ses équipes.

Mais comment être un bon leader aujourd’hui ?

Nous l’avons dit, un leader existe car il est reconnu comme tel par ses équipes et ses collaborateurs. La relation qu’il a réussi à créer auprès des membres de l’équipe lui octroie cette reconnaissance.

En passant d’une logique hiérarchique à une logique collaborative, le leader se place au service de son équipe. Fini le temps des approches directives, il convient de créer un climat favorable à la prise d’initiative de chacun, l’engagement et la motivation de ses collaborateurs. Le leader permet d’obtenir le meilleur de chacun pour donner un sens à l’existence du groupe.

En 2019, le besoin de reconnaissance des équipes est grandissant ; la pyramide de Maslow n’a jamais été aussi populaire en management. Le « bon » leader d’aujourd’hui se doit donc d’écouter les attentes individuelles pour faire progresser les objectifs personnels.

La confiance comme l’élément stratégique du leadership

Les collaborateurs doivent sentir qu’ils peuvent faire confiance à leur leader. Et ce de plusieurs manières :

  • La capacité à faire confiance de manière « lucide »
  • L’expérience et le vécu du leader lui permet d’acquérir une légitimité et une confiance de la part de ses collaborateurs
  • L’exemplarité du leader (eh oui, en tant que leader, vous n’avez plus le droit à l’erreur de peur de perdre votre capacité d’inspirer par votre comportement, vos valeurs et votre parcours exemplaire)

Et inversement, la confiance que le leader place en ses collaborateurs est importante pour créer ce fameux climat de travail productif.

Voici le guide des comportements vertueux pour exprimer sa confiance envers ses collaborateurs :

  • Transparence et honnêteté : il ne faut pas cacher d’informations ou d’objectifs à ses collaborateurs. Vous devez être franc et sincère car si votre équipe découvre des éléments mettant en cause votre intégrité, c’en est fini de la confiance qu’elle vous accorde. Vos collaborateurs deviendront méfiants et il sera difficile de récupérer leur confiance.
  • Respecter ses engagements : votre fiabilité doit être irréprochable. Sans cela, on s’ouvre au scepticisme généralisé quant à votre respect des engagements.
  • Être clair dans ses attentes : il est bien connu que l’incompréhension crée le doute. C’est pourquoi il est important d’exprimer clairement ses attentes pour éviter malentendus et ambiguïtés.
  • Cohérence entre paroles et actes : il faut dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit. Il ne faut pas tricher. Si certains de vos actes contredisent ce que vous souhaitez représenter, vous risquez de semer le doute dans la tête de vos collaborateurs.
  • Développer l’autonomie de vos collaborateurs : il est important de montrer à vos collaborateurs que vous avez confiance en eux. En développant leur autonomie. Il ne faut pas vouloir tout contrôler : laissez leur de l’espace et ainsi de la confiance.
  • Écouter et accepter de recevoir des feedbacks : obtenir la confiance de vos collaborateurs c’est aussi savoir être à leur écoute. Cela joue un rôle important en montrant votre intérêt pour votre équipe et donc votre ouverture au changement. Toutefois il est important d’avoir une écoute active : ne faites pas semblant !
  • Donner des feedbacks : la communication au sein de votre équipe reste l’élément moteur de votre management. D’où l’importance de réaliser des feedbacks honnêtes en mettant en avant les points positifs mais aussi les possibilités d’amélioration.
  • Prioriser : en tant que coach agile, un team leader privilégie d’abord les pistes d’amélioration apportant des résultats concrets. Pour convaincre vos collaborateurs d’adopter un fonctionnement agile, vous devez en prouver l’efficacité.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à contacter notre agence de Marketing RH pour recevoir d’autres conseils utiles. Je vous invite à télécharger notre livre blanc sur la démarche de Marque Employeur.

Matthieu Tassel

Posté par

J'ai rejoint 1min30 en tant que Sales Développement Représentatif, afin d'accompagner les clients de

Matthieu Tassel

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!