2019
11/Mar

5 éléments à vérifier lors d’un entretien de recrutement

Pourvoir un poste n’est pas chose facile. Le processus de recrutement n’est pas une science exacte et il faut se baser sur plusieurs critères pour trouver le candidat idéal, au bon moment. L’entretien de recrutement est un élément majeur de ce processus, car c’est lui, en grande partie, qui déterminera le recrutement, ou non, du candidat.

La compétence, pierre angulaire de l’entretien de recrutement

Bien sûr, vous allez avant tout évaluer l’adaptabilité du candidat au poste à pourvoir.

Cela se fait notamment par l’évaluation des postes précédents et des expériences extra-professionnelles. En effet, ce n’est pas parce qu’un profil candidate à un poste sans avoir beaucoup de références professionnelles, qu’il n’est pas compétent.

Peut-être a-t-il eu des activités non professionnelles en lien avec le poste à pourvoir ? Peut-être a-t-il déjà été amené, pour son plaisir ou pour sa formation, à réaliser des livrables garants de sa compétence ?

Outre les compétences, il faut aussi faire le point sur ses aspirations et sur les éléments qui composent son parcours.

En effet, un candidat ayant eu une activité associative par exemple aura souvent le sens des responsabilités, voire la fibre entrepreneuriale. Ce n’est pas une compétence clairement établie dans son parcours, mais un élément tendant à démontrer son envie, sa volonté.

L’écoute lors de l’entretien de recrutement

L’écoute va dans les deux sens.

En effet, le grand oral que constitue l’entretien de recrutement est important tant pour le candidat que pour le recruteur. Il constituera la pierre angulaire de l’onboarding du candidat et donc ne doit pas être pris à la légère.

Aussi, faut-il savoir écouter. Certes, l’on entend ce que la personne en face a à dire, mais au-delà d’entendre, il faut aller plus loin. Il faut saisir, au fil de la conversation, certains mots-clés sur lesquels vous pouvez rebondir afin d’approfondir la discussion et l’échange.

L’écoute c’est également la capacité de reformulation des éléments restés obscurs.

En effet, il n’est rien de plus désagréable, pour le recruteur ou pour le candidat, que de poser une question à laquelle il est répondu tout à fait à côté ! C’est assez frustrant.

Mais si c’est le cas, il faut reformuler la question pour voir si la personne en face arrive réellement à y répondre. Cette notion “d’écoute active” enrichira la discussion et donc rendra l’entretien plus intéressant.

Le savoir-devenir après l’embauche

Nous le savons tous, le savoir-être et le savoir-faire sont importants dans la tenue d’un poste.

Mais il est tout aussi important de s’intéresser au savoir-devenir.

Le savoir-devenir constituera l’échelle de progression du candidat, sa montée en compétence et sa responsabilisation. Le savoir-devenir est directement lié à l’envie et à l’ambition du candidat.

Souhaitez-vous engager uniquement un collaborateur convenant au poste à pourvoir ou souhaitez-vous embaucher un profil capable d’évoluer et d’accompagner votre croissance ?

Le savoir-devenir n’est pas forcément inné et il peut se cultiver et grandir tout au long de la vie professionnelle. Mais il est parfois difficile de préjuger d’un savoir- devenir car il va dépendre de facteur sociaux, environnementaux, etc., qui évoluent au fil du temps et au fil de la carrière.

La motivation lors de l’entretien de recrutement

La motivation est un élément clé d’une prise de poste réussie.

Au-delà de la sempiternelle question “pourquoi vous et pas un autre” (question qui, au demeurant, devrait disparaître des entretiens :)), la motivation se construit sur des éléments factuels, mais pas seulement.

Parfois, cette motivation est indescriptible malgré la très forte envie du candidat de rejoindre votre entreprise. Aussi, la motivation ne se mesure pas en fonction de celle des autres, mais plutôt par la volonté du candidat de vous accompagner dans la croissance de l’entreprise.

Cette motivation est liée à l’ambition du candidat d’évoluer dans sa carrière professionnelle, dans votre entreprise ou dans une autre.

Cette ambition doit être nourrie, cultivée, aussi bien par les aspirations personnelles que par les aspirations professionnelles et vous, que ce soit en tant que recruteur ou en tant qu’entreprise, intervenez aussi dans cette construction de la volonté, de l’envie, de l’ambition.

La projection au sein de l’entreprise

Comment vous projetez-vous dans 5 ans ?

C’est une question bien souvent posée en entretien et, bien que l’on ne sache pas de quoi l’avenir sera fait, cette question est pertinente.

En effet, est-ce que le candidat se voit uniquement comme celui qui va offrir ses compétences pour le poste à pourvoir, ou bien est-ce qu’il va pouvoir construire un plan de carrière dans votre entreprise ?

Souhaite-il monter en compétence et ainsi évoluer à vos côtés, ou cherche-t-il uniquement un travail “alimentaire” ? (bien que les deux ne soient pas forcément opposés !)

Cette projection n’est pas forcément qu’une projection individualiste. Ce peut être une projection globale prenant en considération l’évolution de la structure. En effet, au-delà de la projection dans son poste, il est intéressant de voir comment le candidat perçoit l’avenir de la structure et son rôle dans l’entreprise.

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à contacter notre agence de Marketing RH pour recevoir d’autres conseils utiles. Je vous invite à télécharger notre livre blanc sur la démarche de Marque Employeur  qui vous permettra de vous différencier de vos concurrents.

Yann Schimmer

Posté par

Atypique et passionné. Tels sont les adjectifs qui peuvent me caractériser. Baccalauréat scientifiqu

Yann Schimmer

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!