2021
21/Mai
Abdel Amzil 5 min

Faut-il supprimer le marketing ?

La profession marketing est-elle sur le point de disparaître ? Beaucoup le prédisent du fait que le marketing vit sous une menace constante depuis quelques années. D’ailleurs, en raison de sa triste réputation, plusieurs marques choisissent de le mettre sous tutelle ou s’en passent tout simplement. Donc, faire du marketing est-il aujourd’hui un passage obligatoire pour survivre ? Pouvons-nous nous passer du marketing pour trouver des clients ? Nous faisons le point dans cet article.

Qu’est-ce que le zéro marketing ?

Publicités alléchantes ou tape à l’œil, marchandisage évident ou subtil, des fois même à la limite du harcèlement, les marques pouvaient autrefois nous imposer leur marketing. Mais les temps changent et le consommateur redevient roi, notamment grâce à l’internet 2.0. Le consommateur d’aujourd’hui évalue tout ce qui se présente à lui. Il adopte un esprit plus cartésien et ne souhaite plus « être manipulé » par du marketing.

Cette nouvelle mentalité a changé la donne, car c’est le caractère fondamental du marketing qui est mal perçu par le client 2.0. Si bien qu’aujourd’hui, les techniques marketing ne sont plus aussi efficaces. Le nouveau consommateur ne se sent pas « être acquis » si facilement par les marques et les entreprises et leurs communications.

C’est de ce constat qu’est apparue la notion de « zéro marketing ». Le zéro marketing est un concept qui consiste à ne pas recourir au marketing. En particulier la publicité et les différentes techniques d’acquisition qui sont les plus mal vues du grand public.

Dans le contexte zéro marketing, nous pouvons également mentionner l’agonie du poste de directeur marketing. Pour cause, l’émergence de nouveaux paradigmes du marketing en matière de relation client. Cela est engendré par le digital et les multitudes de canaux et de messages par lesquels le consommateur est constamment sollicité. Des études affirment qu’en moyenne, un client s’expose à pas moins de 5000 messages par jour. Donc, il suffit de capter son attention ne serait-ce que quelques secondes pour faire la différence.

Cela dit, la dimension du marketing a changé avec l’essor du digital et s’oriente désormais vers des stratégies opérationnelles et de groupes. Par conséquent, le métier de directeur marketing prend un nouvel horizon. Désormais, pour contribuer à la croissance d’une entreprise, il faudra que les marketeurs optimisent les 3D : Data, Décision, Distribution de contenu. En bref, un nouveau modèle marketing qui requiert de nouvelles compétences et un nouveau mode de fonctionnement.

Quels sont les principaux problèmes du marketing ?

Comme nous l’avons expliqué précédemment, le marketing est mal vu. Avec l’expansion du numérique, le marketing affiche désormais un caractère polluant. D’ailleurs, le marketing de masse l’illustre parfaitement, car son but c’est justement d’atteindre le grand nombre pour plus de résultats. C’est d’ailleurs en raison de ces pratiques que le RGPD a été instauré.

La mauvaise presse du marketing ne date pas d’hier. Mais c’est lors de ces dernières années que le bashing marketing a pris beaucoup d’ampleur. C’est surtout l’aspect « acquisition » de la pratique qui donne au marketeur une image de manipulateur et d’influenceur mensonger qui ne vise que le sensationnel. Ce phénomène constitue un réel frein pour des efforts marketing que les sociétés engagent.

Cette image ternie du marketing s’est construite au fil des années à cause de nombreuses erreurs que bon nombre de sociétés ont commises. Parmi les principales raisons, nous pouvons par exemple citer les problèmes de ciblage des groupes. Il n’est jamais agréable pour un consommateur de se faire proposer un service ou un produit dont il n’a pas besoin, et cela, de manière excessive. En effet, avec près de 5000 messages publicitaires auxquels il est exposé chaque jour, ce sont près de 90 % des publicités à la télé ou des emails publicitaires que le consommateur ne va pas ouvrir.

Toutefois, il faut comprendre que le marketing ne se limite pas à cela. Les actions en marketing ne consistent pas uniquement à faire l’acquisition. Elles concernent également l’expérience du client ainsi que la relation des collaborateurs. Le rôle de la direction marketing n’est alors plus approprié aux nouvelles conditions du marché. Pour profiter d’une meilleure efficacité, il sera nécessaire à l’entreprise d’adopter une nouvelle organisation avec 4 nouvelles directions à mettre en place : celle de l’acquisition client, de l’expérience client, des relations collaborateurs et du produit unique.

Il est important que le marketing soit avant tout compris, ce qui n’est pas toujours évident. D’ailleurs, certains marketeurs font des efforts pour le faire comprendre. Que la mission du marketing n’est pas principalement d’augmenter les ventes, mais d’améliorer la vie du client.

Quelles sont les solutions pour résoudre ces problèmes ?

Pour résoudre les problèmes du marketing, il est important de mettre l’accent sur les autres aspects du marketing, en particulier l’expérience. En effet, un client n’achète pas un produit, mais une expérience. Et dans le but de développer cette expérience, l’entreprise devra travailler deux aspects très importants : l’expérience client et la qualité des produits et services. Ce sont les règles de base d’une proposition d’offre qui se démarque de ce que propose la concurrence.

En outre, il est également judicieux d’impliquer les clients dans les projets. En le considérant comme un ami, et comme une personne ayant besoin d’une assistance, une marque adopte ainsi la meilleure des approches marketing.

Pour que les choses changent, changer de vision pour l’entreprise est également important. C’est-à-dire, consacrer moins d’actions opérationnelles purement quantitatives, mais se consacrer aux actions qualitatives. Un tel changement implique également d’imposer des objectifs de missions et de travailler l’organisation ainsi que la gouvernance pour avoir une vision beaucoup plus partagée au sein de l’entreprise et à l’extérieur. Et pour qu’un tel changement puisse avoir lieu, il faut que le marketeur lui-même soit conscient du problème du marketing et qu’il adopte un nouveau comportement.

En somme, malgré la triste réputation du marketing, la solution n’est pas de faire du zéro marketing, mais du marketing zéro pollution. C’est-à-dire, investir moins sur un certain nombre d’actions opérationnelles ou d’outils marketing, mais investir davantage sur l’humain. C’est le fait d’être au contact du client et d’être son ami qui va changer les choses.

Retrouvez l’ensemble du webinaire

 

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence marketing et à télécharger notre livre blanc “Acquisition Strategy Design”

 

Abdel Amzil

Posté par

Passionné par l'innovation et les nouvelles technologies, je suis toujours prêt à relever de nouveau

Abdel Amzil

Contact Marketing (Inbound) :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Agence 1min30