2019
23/Oct

Secteur du gaz : chiffres clés, analyse de marché et point sur la concurrence

Le secteur du gaz naturel est un marché particulier marqué par une multitude d’acteurs et d’offres. Le marché français en est d’autant plus particulier que la tarification du gaz est réglementée. Dans cet article nous ferons le point sur le marché actuel avec les chiffres clés, les acteurs et les offres qui le caractérisent. En quoi la concurrence est elle importante et quels sont les facteurs de différenciation ?

Les chiffres clés du secteur du gaz

Le marché mondial

La demande pour le gaz naturel s’élève aujourd’hui à 55 millions de barils par jour et suit la répartition suivante : électricité 40%, industrie 36%, bâtiments 22% et transports 2%.
Les ressources pour le gaz dépassent 100 ans de demande si l’on comprend les réserves conventionnelles et non conventionnelles confondues.

Il y a trois zones consommatrices dans le monde, l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie.
Les National Oil Companies (NOCs) représentent 43% de la production mondiale de gaz suivis par des entreprises privées (ExxonMobil, Petrochina, Total, BP, Novatek, Chevron etc.)

Le marché français

La production de gaz naturel en France est quasiment inexistante : 98% du gaz naturel en circulation en France est importé. C’est pourquoi nous avons 4 principaux pays approvisionneurs : la Norvège (40,4% de nos importations), la Russie (25,6%), les Pays-Bas (11,1%), l’Algérie (9,3%).

Les ventes de gaz naturel représentent près de 500 TWh/an en France. Sur cette consommation de gaz : 1/3 industriels, 1/3 ménages, 1/3 réparti principalement entre le secteur tertiaire et le secteur de l’énergie.

En France le marché du gaz est ouvert à la concurrence depuis 2007 pour les particuliers. L’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie a été engagée depuis 1998 avec différentes directives de l’Union Européenne. Elles ont pour objectif de construire un « marché intérieur de l’énergie » à l’échelle de l’Union Européenne. Cela consiste à passer de plusieurs marchés nationaux fonctionnant indépendamment les uns des autres à un seul marché européen intégré.

Pour y parvenir, les directives prévoient l’ouverture à la concurrence du marché de l’énergie en prévoyant le libre choix du fournisseur pour les consommateurs et la liberté d’établissement pour les producteurs. En France le marché s’est donc ouvert à la concurrence d’abord pour les industriels puis, progressivement, pour l’ensemble des consommateurs.

Les acteurs de ce marché

On distingue 6 acteurs qui interviennent dans la fourniture d’énergie :

  • les producteurs
  • les fournisseurs qui produisent ou achètent l’énergie aux producteurs pour la revendre aux clients
  • les gestionnaires de réseaux qui gèrent les infrastructures de transport de gaz naturel (GRT gaz filiale d’ENGIE et Téréma) ou le réseau de distribution de l’énergie (GrDF filiale à 100% d’ENGIE), entre le lieu de production et le lieu de consommation. Il faut savoir que les missions des gestionnaires de réseaux ne sont pas soumises à la concurrence : elles restent un monopole sur une zone géographique déterminée
  • les pouvoirs publics qui fixent le cadre légal et réglementaire dans le domaine de l’énergie
  • la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui veille au bon fonctionnement du marché
  • les collectivités qui sont propriétaires des réseaux de distribution d’électricité et de gaz naturel

Depuis l’ouverture du marché français à la concurrence, les distributeurs de gaz sont régionaux (ELD : entreprises locales de distribution), nationaux ou européens. On va par exemple retrouver Gaz de Bordeaux, Gaz Électricité de Grenoble, Réseau Gaz Naturel de Strasbourg) pour les régionaux. EDF, Engie,Total Direct Energie pour les nationaux ou bien Eni, Iberdrola ou E-On pour les européens.

Les spécificités des offres du marché français

En France, le tarif du gaz est réglementé et encadré par les pouvoirs publics. Les tarifs évoluent ainsi jusqu’à une fois par mois à la hausse ou à la baisse en fonction de l’évolution des coûts d’approvisionnement supportés par le fournisseur historique.

C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui 4 types d’offres proposées par les acteurs du marché :

  • Les offres aux tarifs réglementés du gaz : elles sont proposées par les fournisseurs historiques : ENGIE et entreprises locales de distribution (GEG, Gaz de Bordeaux, R-GDS).

Les offres de marché (prix indexés, prix fixes, prix fixes et révisables à la baisse)

  • Les offres à prix indexés
    Le fournisseur garantit une certaine réduction par rapport aux tarifs réglementés. Le prix du kWh de l’offre est X% moins cher que les tarifs réglementés. Quand les tarifs réglementés augmentent (ou baissent), les prix de l’offre indexée enregistrent les même variations et restent X% moins chers.
  • Les offres à prix fixes
    Les offres de gaz à prix fixes protègent des augmentations potentielles des prix du gaz pendant 1 à 4 ans selon l’offre du fournisseur. Pendant cette durée généralement, les prix du kWh et de l’abonnement hors taxes sont bloqués ; ils n’évoluent pas même en cas d’augmentation des tarifs réglementés. Dans le cas où les tarifs réglementés baissent pendant la durée du contrat, les clients n’en bénéficient pas.
  • Les offres à prix fixes et révisables à la baisse
    Il existe désormais des offres sans augmentation de prix mais répercutant les baisses de prix en cas d’évolution des prix à la baisse. Dans les faits, les prix n’augmentent pas en cas d’augmentation des tarifs réglementés mais sont révisables à la baisse à la date anniversaire du contrat, si les tarifs réglementés ont baissé – dans une limite de 7% HT.

La confrontation de la concurrence chez les fournisseurs de gaz, comment se démarquer ?

Le segment grand consommateur et mass market

Le segment grand consommateur (industries et grandes entreprises) est marqué par une forte concurrence. Tout le monde est sorti des tarifs réglementés pour proposer des offres de marché. Ainsi, les fournisseurs alternatifs sont capables de venir concurrencer les fournisseurs historiques (nationaux et ELD) puisqu’ils proposent tous deux des offres de marché avec des tarifications similaires.

Le segment mass market (particuliers et professionnels) est quant à lui toujours dominé par les acteurs historiques laissant moins de places aux fournisseurs alternatifs (notamment dû au maintien de nombreuses offres au tarif réglementé). Il faut savoir qu’en France, un particulier ne peut pas bénéficier du tarif réglementé pour à la fois l’électricité et le gaz. C’est pourquoi le marché du gaz pour particuliers comporte autant d’offres au tarif réglementé que d’offres de marché.

Les entreprise du gaz et le digital

Les entreprises industrielles qui composent le marché du gaz sont généralement faites d’expertises et de silos, ce qui va logiquement à l’encontre de la transversalité et l’abattement des différents silos que sont le monde du digital. Xavier Kutalian, Product Owner de GrDF.fr l’a bien remarqué : “la difficulté réside dans le changement structurel que l’ambition digitale implique, à savoir: travailler avec tout le monde, et pour toute l’entreprise. Des réalisations individuelles et/ou collectives mais avec des succès communs.” (interview pour le blog Marketing Digital d’Audencia)

Il donne l’exemple du raccordement des logements au gaz qui implique des dizaines de métiers différents. Là où la complexité de GrDF par exemple est de constituer un processus digitalisé et simplifié pour le client final.

Comme pour de nombreuses entreprises, le virage du digital a été ou est encore difficile à mettre en place pour les acteurs du gaz. Particulièrement au sein des équipes. Casser les silos, créer des ponts entre les différents métiers pour faire circuler l’information et le savoir l’est tout autant.

Néanmoins, aujourd’hui toutes ont compris que sur le plan marketing, l’utilisation des outils du digital est nécessaire pour une bonne communication dans son approche client mais aussi une bonne expérience utilisateur. On peut le voir avec le développement des outils type simulateurs sur les sites internets, les espaces personnels, médiathèques mais aussi les applications pour les utilisateurs clients.

L’Inbound marketing pour les entreprises du gaz

Au même titre que toute entreprise, l’intérêt de l’Inbound marketing pour les entreprises du gaz est le même. La création de contenu informatif pertinent et intéressant pour créer son audience est d’autant plus crédible que ce secteur présente beaucoup de spécificités qu’elles soient techniques, réglementaires ou tarifaires. Toutes ces spécificités en feront autant de sujets d’articles pour son blog. Il sera donc “facile” de trouver des sujets intéressants pour rédiger des articles de blog afin de créer de l’audience et générer du trafic sur son site.

De la même manière, la création de ressources type livre blanc sera riche en sujets, pourvu qu’ils répondent aux questions de vos buyers personae. La mise à disposition de ces ressources permettra de recueillir des informations de contacts pour qualifier vos visiteurs devenus prospects.

Quant aux deux dernières étapes de l’Inbound Marketing, vous pourrez les retrouver dans cet article.

Vous pouvez aussi découvrir l’Inbound Marketing en vidéo sur notre chaîne Youtube

Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc sur l’Inbound Marketing ou à nous contacter.

Afin de mettre en place une stratégie d’Inbound Marketing pour votre entreprise nous vous invitons à découvrir notre Offre Plus.

Raphaël Gouache

Posté par

Diplômé d’un master en école de commerce, j’ai développé mon expérience en marketing et en vente en

Raphaël Gouache

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!