2015
05/janv

Les tendances marketing de l’année 2015 #En1min30

Les tendances marketing pour la prochaine année sont dans toutes les bouches et sortent de toutes les plumes. Et si l'agence 1min30 vous proposait sa propre vision de l'année à venir ? Les tendances marketing pour l'année 2015  

Le Content Marketing croît au sein des entreprises Contenu

Le marketing de contenu est en nette progression depuis ces dernières années. Au-delà d'un effet de mode, les entreprises et marques comprennent qu'elles doivent dépasser leur simple offre de façon systématique, et souvent trop push. Les internautes demandent de plus en plus de contenu et amènent les marques à considérer la stratégie de contenu comme une stratégie digitale à part entière. Dans une approche centrée sur le client, l'entreprise se doit d'apporter toutes les informations et tout le contenu qu'il réclame plus ou moins consciemment. Attention toutefois à ne pas penser "contenu" comme "glorification permanente de la marque". Le contenu se doit d'être aussi divers que drivé par une ligne éditoriale cohérente et originale, propre à l'entreprise. Sans ce fil d'Ariane unificateur, et sans une stratégie autre que "nous sommes les meilleurs", la stratégie digitale n'a que peu de chances d'atteindre des objectifs honorables (sauf si l'entreprise en question possède une marque très forte). La tendance pour cette année 2015 est donc à l'augmentation de la part du budget allouée au Content Marketing, permettant à ce dernier de s'installer durablement dans les stratégies des marques. Au-delà de cette observation générale, il est important de réfléchir spécifiquement à l'avenir des sites e-commerce. Les perspectives d'évolution ne sont plus si évidentes, et malgré le désir d'implantation dans des magasins physiques pour Amazon, ou bien l'ultra-ciblage de Rue du Commerce, les commerçants du web doivent penser autrement  la structuration et la valeur ajoutée de leur place. L'idée qui prévaut à l'agence est que le site e-commerce doit devenir un magazine-magasin, construit autour de nombreux contenus enrichissant l'expérience client et lui offrant des informations riches et abondantes. Reliés à ces différents contenus, les produits n'en seront que plus mis en valeur et désirables pour le consommateur potentiel. Cette piste d'exploration alliant contenu et sites e-commerce n'est qu'un chemin parmi d'autres, mais démontre bien que l'avenir de l'e-commerce doit être considéré, et certainement avec une forte dimension content. [Tweet "En 2015, le Content Marketing croît au sein des entreprises Contenu"]

 Découvrez notre Atelier de Stratégie Editoriale


Les logiques Inbound sont davantage intégrées Inbound

Que serait un article sur les tendances marketing pour l'année 2015 si nous n'incluions pas notre cœur de métier : l'Inbound Marketing Certes, nous ne sommes pas tout à fait partiaux mais il est important d'observer plusieurs points :
  • De nombreuses entreprises s'aperçoivent que certains de leurs process digitaux sont une perte de temps. De ce fait, plusieurs d'entre-elles se tournent vers le Marketing Automation. Cette mise en place de campagnes automatiques est d'une efficacité redoutable et s'intègre bien entendu dans une logique Inbound.
  • Un autre objectif de plus en plus commun aux entreprises, est de réussir à accompagner le client sans gêner son parcours aux côtés de l'entreprise. Que ce soit pour générer du trafic, les transformer en prospects ou bien convertir ces derniers en clients, l'Inbound Marketing permet de " faire venir le client à soi "plutôt que d'aller le chercher". Cette idée de non-intrusion séduit un consommateur souvent lassé par la sur-sollicitation peu originale dont il fait l'objet. L'Inbound permet donc à l'entreprise de répondre aux attentes de ce client potentiel, tout en gérant son processus de "maturation" au mieux à travers les processus d'automation, le lead nurturing, ou encore une stratégie de contenu efficace.
Pas toujours très bien appréhendé et compris (comme l'explique HubSpot ici), l'Inbound Marketing est, au delà d'une discipline, un état d'esprit logique dans lequel le prospect se situe au centre de la réflexion et où toutes les actions sont construites par rapport à lui. A défaut d'être révolutionnaire, l'Inbound Marketing se veut pragmatique et adaptable à toute structure, tout marché et tout public. [Tweet "Les logiques Inbound seront davantage intégrées et systémiques en 2015 Inbound"]

 Découvrez comment Mettre en place une Stratégie Inbound


Le Social Media tend à évoluer SocialMedia

 Le Social Media, ou Médias Sociaux, ne doit pas être confondu avec les Réseaux Sociaux. En effet, les médias sociaux regroupent l'ensemble des activités digitales, situées entre interactions sociales et création de contenu. On va par exemple retrouver les blogs, wikis ou encore réseaux sociaux au sein de cet ensemble global.
La tendance récente concernant le positionnement vis-à-vis du social media pour les entreprises, se résume en 2 phrases : "Le social media est l'avenir des entreprises" ou "Le social media est déjà mort pour les entreprises, ça ne sert à rien". Bon, au delà de ces 2 avis caricaturalement extrémistes (mais pas si éloignés de la vérité), il existe certainement une forme de vérité située au juste milieu. Le social média, grandement porté par les réseaux sociaux, atteint une forme de maturité qui laisse présager des évolutions marquantes dans son fonctionnement. Ce n'est finalement pas tant le social media qui tend à évoluer, mais son appréhension et sa prise en main par les entreprises. Prenons l'exemple spécifique du réseau social numéro un dans le monde, Facebook, qui se mue progressivement en un véritable média. Que ce soit par la baisse du reach des publications de marques, la complexification de son algorithme, ou bien le développement de nombreux formats publicitaires différents, Facebook s'affirme comme un média payant pour que les marques puissent exploiter pleinement leur potentiel sur la plateforme. C'est dans ce sens que les marques doivent procéder à une adaptation, et le considérer entrant totalement dans une stratégie d'achat d'espaces, et non plus comme un "unique générateur de business organique". Sur un autre sujet, les critiques les plus vives à propos du social media sont qu'il n'est pas tangible et donc n'apparaît pas comme efficace. Outre le strict démenti à apporter, ce travail sur les médias sociaux se doit d'évoluer et de revêtir d'autres rôles toujours plus stratégiques pour l'entreprise. Le rôle primordial à mes yeux en cette année 2015 est de permettre de lier virtuel et réel au sein de entreprises : que ce soit par l'implantation des réseaux sociaux dans chaque action de communication de la marque ou par la construction de communautés sociales "réelles" (organisation d'événements physiques réguliers, rencontres/invitations des socionautes, implication/participation des prospects et socionautes dans les actions et contenus inhérents à la marque, etc...). Ce n'est qu'en intégrant le social media dans l'ADN de l'entreprise qu'il est pleinement efficace ! En conclusion, c'est surtout l'utilisation du Social Media (et pour grande partie des réseaux sociaux) qui va évoluer en cette année 2015, et non pas la structure presque "vitale" (pour certains) de ces créateurs de nouvelles places de vie. [Tweet "L'utilisation du Social Media par les entreprises tend à évoluer pour cette année 2015 SocialMedia"]

Comment Créer et Animer de vraies communautés sociales engagées ?


La Vidéo est de plus en plus utilisée VideoMarketing

Ce n'est pas une grande nouveauté, les formats multimédias attirent, séduisent et persuadent plus que du contenu dit "classique" ! Que ce soit de grandes et belles images sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter, des infographies aussi instructives qu'esthétiques, ou bien des vidéos courtes (Vine) ou plus longues (YouTube), il est prouvé que ces "contenants" apportent un potentiel supérieur au contenu qui y est transposé. Certains experts déclarent même que "la vidéo représentera 90 % du trafic web d'ici 2018". Bien que cela semble peu probable (à moins que la télévision ne disparaisse), la tendance à la vidéo est de plus en plus marquée et apporte une vraie audience qualitative (en atteste notre propre expérience) tout en diversifiant le format de contenus proposés. En revanche, il ne vaut pas tomber dans l'excès et ne penser que contenus multimédias ! Leur intérêt est de créer une forme de diversité et de fraîcheur dans ce que propose la marque (à définir sous forme de calendrier éditorial), et non pas d'en produire sans arrêt et "à toutes les sauces". D'ailleurs, dans l'univers de la vidéo, le grand maître qu'est YouTube (et donc Google) est en train de voir naître un possible concurrent en la personne de Facebook. Le réseau social est de plus en plus en concurrence avec la plateforme de vidéos, en offrant la possibilité d'intégrer directement ses propres vidéos sur le réseau social et de bénéficier de statistiques intéressantes comme le nombre de fois où la vidéo a été vue sur Facebook. Toujours à la recherche de diversification dans ses contenus et son offre publicitaire (tiens, c'est ce que l'on disait quelques lignes plus haut), il est clair que Facebook voit en la vidéo un créneau auquel consacrer une partie de ses efforts dans les mois et années à venir. [Tweet "La Vidéo est de plus en plus utilisée, n'est-ce pas Facebook ? VideoMarketing"]

Une vidéo pour changer ?


Le Guest Blogging devient une vraie discipline SEO

En quelques années, nous avons pu noter l'explosion des articles sponsorisés, souvent décrits sous la forme de Native Advertising. Ces innombrables articles ayant pour but la création de liens vers une page, la mise en valeur d'une marque, d'un produit ou d'un événement, ou encore la démonstration d'une expertise spécialisée dans un domaine, sont pour la plupart devenus payants et achetés moyennant une centaine d'euros (environ), et pouvant très vite grimper à plusieurs milliers d'euros avec l'intégration opérationnelle de display et autres outils promotionnels. A cette tendance, et à d'autres davantage orientées Black Hat SEO (bourrage de liens, duplicate content, etc...), Google répond par des algorithmes et des pénalités manuelles. C'est en ce sens que Google pénalise désormais le guest blogging massif et mal construit comme le suggère Matt Cutts. Précisons donc que Non, le guest blogging n'est pas mort mais se transforme en une vraie discipline et un métier non réalisable par n'importe qui. La sponsorisation croissante et le shérif Google muni de son revolver chargé sont autant de menaces qui élèvent la qualité du travail et de ses auteurs. Rappelons au passage que les points principaux d'un bon guest blogging sont : de travailler sur l'insertion de liens pour qu'ils soient le plus naturels et utiles possibles pour le lecteur, de ne pas sur-optimiser (ou optimiser tout court) ses ancres, de développer des thématiques cohérentes entre l'article, les liens et le site web. L'ensemble doit être parfaitement cohérent et naturel...lement pensé pour Google ! Un vrai boulot finalement ;-) [Tweet "Le Guest Blogging devient une vraie discipline SEO"]

Nos prestations social media et guest blogging ici


Penser Local est récompensé ! Local

Une des grosses tendances de l'année 2015 sera sûrement la notion de "Local". Je joue ma chemise là-dessus (et sachez que je tiens à ma chemise). Comme le prouvent les récentes études sur le "Made in France" et sur les attentes/recherches des consommateurs, le local est de plus en plus privilégié. Il se manifeste par une proximité géographique entre l'entreprise et le consommateur, matérialisant un rapprochement des attentes et des valeurs des deux parties. Cette proximité peut apporter une sécurité supplémentaire à  un consommateur toujours plus méfiant dans de nombreux secteurs (par exemple  les produits alimentaires après les scandales sanitaires de ces dernières années) ou peut simplement correspondre à une démarche - souvent écologique -  structurant la vie du consommateur. Ce "Penser Local" est tout aussi présent sur Internet avec le grand manitou Google qui prépare doucement son travail sur ses algorithmes de classement. En effet, cela vous a peut-être échappé, mais Google Pigeon arrive (non ce n'est pas une blague), et a pour but d'impacter les résultats du moteur en fonction des recherches locales. Déjà en place dans les pays anglo-saxons, il semblerait que cette mise à jour impacte les commerces tels que les restaurants, bars et autres entreprises à consonance locale, afin de toujours répondre au mieux aux requêtes des internautes. La mise à jour en France est prévue courant 2015, et, outre ses effets plus ou moins importants sur les résultats de recherche, met en valeur la perspective d'un marketing davantage localisé, à défaut d'être davantage ciblé. [Tweet "Penser Local est récompensé en 2015 ! Local SEO"]

1min30 pour découvrir notre travail sur le web


Tout comme penser Mobile ! Mobilité

La mobilité et la connectivité permanentes modifient le parcours client. Avec plus de 28 millions de smartphones en France, l'enjeu du marketing mobile a grandi et s'annonce comme un pôle important de réflexion pour les entreprises. Au-delà de cet enjeu unique, l'omniprésence des smartphones et la transversalité du domaine le rendent présent dans toutes les stratégies marketing et de communication. Nous le retrouvons donc au cœur des réflexions du point de vente avec une nécessité de lier le physique au digital et le digital au physique de façon naturelle et cohérente avec la marque. Le développement du Showrooming par exemple, illustre cette question de mobilité, et ce devoir de facilitation du parcours cross-canal du client.
Le Showrooming désigne la pratique par laquelle un consommateur va s'informer et découvrir un produit en point de vente, pour ensuite le commander sur Internet, via son smartphone ou ordinateur.
Une autre tendance importante, selon nous, est la prise de conscience de l'utilité des applications. Les applications mobiles se multiplient (avec pas moins de 30 applis utilisées en moyenne par un Français) et la concurrence sur les "stores" est donc intensive. Outre les jeux et autres passe-temps ludiques, la grande tendance sera associée au concept d'utilité de l'application dans la vie de son utilisateur. Que permet-elle de faire ? Est-elle indispensable ? Fait-elle gagner du temps ou une forme de connaissance ? Toutes ces questions que peut se poser l'utilisateur final doivent être inhérentes au développement et à la stratégie mise en place pour la promouvoir. Car, si l'aspect hédoniste et plaisant des applications restera toujours présent, celui concernant la valeur d'usage va croître, en lien avec la plus grande maîtrise de l'outil et son intégration dans notre vie de tous les jours comme extension du corps humain. [Tweet "Mobilité, connectivité et utilité au cœur de l'expérience client en 2015 Mobilité"]

Être mobile et ses applications !


Le Big Data est toujours un projet (comme depuis 5 ans) BigData

La promesse d'un or noir, trop noir pour le voir ? C'est la question que l'on peut se poser à propos du Big Data ! En effet, malgré toutes les belles promesses et perspectives, les faits se font encore attendre. Le temps commence d'ailleurs à se faire long depuis les premières annonces de révolution de l'information, et de l'impact sur l'ensemble des composantes stratégiques des entreprises. Finalement, plus que le temps d'installation de ce traitement de la donnée brute et sauvage, c'est la réflexion autour de son utilité qui s'installe. Oui nous aimons avoir une profusion d'informations pour prendre des décisions, oui ces informations peuvent parfois se révéler utiles, néanmoins est-il nécessaire de posséder toutes ces données ? Doit-on vraiment tendre vers un ultra-ciblage qui nous amènera bientôt à considérer chaque personne comme une cible différente de toutes les autres ? Comme l'indiquait Harper Reed, directeur informatique de la campagne de Barack Obama en 2012, le terme Big Data est "erroné", allant même jusqu'à le qualifier de "bullshit" . Il précise d'ailleurs que pour la campagne présidentielle, les équipes du président actuel n'avaient utilisé que "très peu de données personnelles", car la majeure partie des données utilisées provenaient d'une analyse web et d'une question simple : "Etes-vous un supporter du Président ? ". Sans dénigrer complètement le Big Data, il est vrai que son sujet est très clivant et l'on retrouve souvent les "Ultras-Pour" et les "Ultras-Contre". Chez 1min30, nous ne considérons pas cela comme une révolution, mais plutôt comme un sujet polémique, susceptible d'abîmer davantage l'image du marketing aux yeux de l'opinion publique. Après les scandales des écoutes de la NSA, de la manipulation de flux par Facebook, ou encore de l'exploitation massive des données de nombreuses entreprises, la donnée personnelle est un sujet sensible où toute dérive sera lourdement sanctionnée dans les années à venir. [Tweet "Le Big Data est toujours un projet (comme depuis 5 ans) BigData"]  

Que pensez-vous de ces différentes tendances marketing pour l'année 2015 ? N'hésitez pas à commenter pour en débattre directement ci-dessous ensemble !

  Je vous invite par ailleurs à découvrir nos Livres Blancs sur l'Inbound Marketing, le Social Media ou encore sur les Applications Mobiles. Les tendances marketing de l'année 2015 en une infographie
No photo

Posté par Kevin Dangu

Grand adepte du Marketing 3.0, Webmarketing et développement du Bouche à Oreille, je suis convaincu par l'avenir proche du social media comme un partenaire indispensable de toute stratégie marketing. Je m'efforce alors à réfléchir, créer et mettre en lire la suite...

Contact Inbound Marketing :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

Marketing Automation et Marketing Cloud : La guerre est déclarée !

5 clés pour rédiger son brief agence !

2 Comments

  • Coline dit :

    Excellent article. Merci pour ce résumé des tendances web de l’année.
    Enfin un article qui développe ses arguments et ne met pas que 2 lignes par idées…

    Bonne journée ! 🙂

  • Article très intéressant et très complet !

    On imagine facilement le temps qu’il a fallu pour préparer le contenu (phase de réflexion, de rédaction) et l’infographie …

    Franchement, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *