2019
21/Mar

Première cartographie du secteur automobile et mobilité : découvrez notre analyse exclusive

Pour analyser les évolutions profondes du secteur automobile nous avons réalisé la première cartographie du secteur automobile et mobilité. Cette cartographie constitue une photo à date des acteurs. Nous nous sommes aperçus que nous pouvions déjà y décrypter les mutations qui s’installent ainsi que les enjeux de la mobilité de demain.

2,173 millions de véhicules vendus en France en 2018 (VP, VUL, PL). + 3 % de hausse enregistrée sur l’année 2018, un bon démarrage 2019, 3e poste de consommation des Français. Qui peut dire que le secteur de l’automobile n’est pas un secteur d’avenir ? Personne. En revanche, cela n’exclut pas une remise en question. Car l’automobile est en train de vivre sa plus grande révolution depuis son invention. Demain, le secteur automobile devra répondre aux enjeux de la mobilité et devenir un fournisseur de services combinés, personnalisé selon l’usage de ses consommateurs. Bref, pour réaliser sa transformation, différents mondes se côtoient : l’industrie et le service, sans oublier le monde des nouvelles technologies. Ils passent ensemble de l’ère du produit à l’ère de l’usage, au service des consommateurs. 18 ans que je suis immergée dans ce secteur, vivement les 18 prochaines années 😊

Visualisez notre cartographie sur le secteur automobile en grand format

cartographie du secteur automobile et mobilité

1 – En amont de la filière automobile, les constructeurs, les équipementiers et les fournisseurs

4 000 entreprises, 400 000 salariés, 155 milliards de CA pour les chiffres français… Alors tous ceux qui pratiquent le « car bashing », pensez à ces données avant de les bannir. Ce n’est pas si simple ! De plus, sachez que c’est le secteur qui dépose le plus de brevets et qui dépense plus de 5,8 milliards en R&D. C’est aussi l’un des rares secteurs industriels français à avoir su travailler sa dimension internationale. Aussi, son envergure économique nous invite à lui accorder une attention toute particulière.
Alors finalement, qui sont les acteurs de la partie « amont » du secteur automobile ?
Ils regroupent notamment les constructeurs implantés sur le territoire (c’est-à-dire les marques françaises et les filiales et importateurs des marques étrangères), les équipementiers et fournisseurs de rang 1 (soit les entreprises qui ont un accès direct avec les constructeurs), de nombreuses ETI, PME et TPE de secteurs très variés (mécanique, plasturgie…) ainsi que les acteurs du poids lourds, des bus et autocars.
Les acteurs de la nouvelle économie et des startups ne sont pas en reste. Ils travaillent autour de 4 grands chantiers majeurs : la voiture autonome et la connectivité, la sécurité et cybersécurité, les actions autour de la transition énergétique et le confort et divertissement.

2 – En aval de la filière automobile, un écosytème d’entreprises de services particulièrement dense

Les acteurs de la filière aval, quant à eux, représentent 139 000 entreprises et 400 000 salariés qui se structurent autour de différents piliers tels que le commerce et la distribution, la maintenance et les réparations, et les services de mobilité. Ancré au plus proche des clients et des consommateurs, l’aval du secteur automobile tend à développer des offres à valeur ajoutée en s’adaptant aux transformations de la mobilité et de ses usages. Nous y retrouvons tous les enjeux du retail avec les stratégies de Drive-to Store nécessaires pour faire venir les clients au magasin, ainsi que toutes les stratégies de e-commerçants. En la réalisant, j’ai pu constater que le digital a clairement fait bouger les lignes avec une montée en puissance du online face au offline. Cela correspond d’ailleurs à l’évolution des comportements des consommateurs. Selon l’étude google/TNS gearshift 2018, 8 acheteurs sur 10 ont utilisé un moteur de recherche pour s’informer sur leur prochain véhicule et le nombre de visites en concession a été réduit à 2 visites en moyenne. Et si l’on jette un coup d’œil sur la Chine, en s’intéressant à la vision d’Alibaba sur le sujet, la révolution ne ferait que commencer. (pour en savoir plus, découvrez la vidéo ici : Alibaba’s Tmall – the future of automotive retail?)

3- La mobilité as a Service, une partie de la filière en plein essor

Sous ce label, nous avons regroupé tous les acteurs liés aux services autour du véhicule. Demain, il ne s’agira plus d’acteurs qui proposent individuellement des services liés à la voiture, comme c’est présenté ici, mais de plateformes qui proposeront le mix de ces services à la mobilité. Ils feront coïncider différentes offres de transports. Concept venu de Finlande, le Maas (Mobility as a service) est l’avenir de la mobilité de demain. Et, grâce à notre cartographie, nous commençons à voir les typologies de services prendre forme. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous lui avons d’ores et déjà attribué ce nom. L’usage prend le pas sur la propriété (locations, financement intégrant les entretiens et garanties..), avec des offres tout inclus, des services de co-voiturage et d’autres services liés à la mobilité. Pour bien comprendre toutes ces évolutions, prenons l’exemple du car sharing avec Benoit Sineau, CEO de Ouicar.fr interviewé par le Hub Institute.
La vidéo ici : Car Sharing : usages, enjeux et perspectives

4- Autour de l’automobile, toujours plus d’acteurs

De nombreuses activités dépendent du secteur automobile et de nouveaux acteurs pourraient arriver : parkings, services de lavage, média ….Nous en avons recensé bien d’autres qui arriveront bientôt, plus nombreux autour de l’énergie et des recharges, de la smart city et de connexions possible entre la voiture et les infrastructures. Ce sera alors l’occasion de réaliser la deuxième version de notre cartographie.

Et pour conclure

Le secteur automobile est en route pour sa révolution et se prépare à une triple disruption : l’évolution du mix énergétique du parc automobile, l’émergence de véhicules de plus en plus connectés et autonomes, la transformation des usages et le développement de nouveaux services.
Pour chacun des acteurs du secteur automobile (amont, aval), une stratégie de positionnement, des offres et un plan de communication devront être construits. Nous serions ravis de co-créer leur stratégie marketing tant les sujets sont passionnants !

Si cet article vous a plu, je vous invite à découvrir notre agence spécialisée dans le secteur automobile.
Vous pouvez aussi télécharger la présentation de notre étude sur l’expérience client en concession.

Virginie Vivier

Posté par

Spécialiste des fonctions marketing, ventes et services, j’ai accompagné une entreprise qui travaill

Virginie Vivier

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!