2020
11/Sep

Doublage

Dans le processus de production audiovisuelle, il existe différentes techniques dont le doublage et l’audiodescription. Si le procédé pour rendre un film accessible aux non-voyants est tout récent, le doublage, lui, a été employé depuis longtemps. Et cette méthode de traduction de voix dans une autre langue possède de nombreuses spécificités.

Définition du doublage audiovisuel

Le doublage fait partie de l’étape de la post-production, c’est-à-dire la troisième phase d’une production audiovisuelle. Il s’agit d’un procédé qui substitue la bande-son originale par une autre dans une langue différente. Grâce à cette technique, un programme audiovisuel devient accessible à des téléspectateurs qui ne parlent pas la langue de la version originale.

La traduction audiovisuelle n’est cependant pas à confondre avec la voix-off qui est souvent assimilée à la technique. Il s’agit de deux procédés bien distincts, car le doublage implique la suppression des voix originales. Pour sa part, la voix-off ne comprend aucun effacement, mais elle superpose la voix du doubleur à celle des acteurs originaux.

Le fait de doubler les voix est également différent du sous-titrage qui est une autre manière de traduire un film. Pour cette technique, il s’agit d’une traduction juxtalinéaire, c’est-à-dire que les paroles sont traduites par écrits dans une autre langue à l’écran.

Les films et différents programmes télévisés ont recours au dédoublement des voix pour agrandir leur audience. Cependant, cette procédure de la post-production demande aussi de nombreuses étapes :

  • Détecter l’activité buccale des acteurs ;
  • Traduire et adapter le texte autant que possible pour le coordonner avec les mouvements repérés ;
  • Enregistrer les phrases bien synchronisées avec le rythme oratoire de l’acteur.

Cela étant, le doublage est une technique qui exige beaucoup de précision. Il faut que les nouvelles voix correspondent parfaitement à la trame d’une scène pour une parfaite synchronisation visuelle. En même temps, il est important que les textes originaux ne perdent pas leur sens une fois traduit. La traduction pour le doublage doit donc se faire avec beaucoup de minutie pour ne pas perdre l’essence des paroles originales.

Comment le doublage fonctionne-t-il ?

Le doublage requiert une grande expertise et les comédiens comme les membres de l’équipe technique ont leur part à faire. Cette pratique commence avant tout par la transcription du texte original pour que celui-ci puisse être pendant le visionnage du film. Ainsi, un client va remettre au traducteur tous les composants nécessaires au travail, c’est-à-dire le composé de la vidéo et le script.

Une fois ces matériels en main, le spécialiste en traduction peut ensuite procéder à la réécriture des textes. Une fois cela terminé, celui-ci passe à l’étape de l’adaptation qui est la plus difficile. C’est dans ce palier que toute l’expertise du traducteur est mise en œuvre. Il va devoir travailler durement sur beaucoup de détail pour parvenir à une excellente qualité de traduction :

  • Le ton

Cette qualité sonore de la voix des acteurs à l’écran doit être conservée pour éviter l’impression d’un texte uniquement écrit.

  • Les accents

Quand les personnages du film possèdent un accent en parlant, le professionnel évaluera s’il faut les garder ou non. En effet, il n’est pas toujours évident de retranscrire ou refaire les variations phoniques d’un dialecte dans une autre langue. En conséquence, le traducteur aura le choix entre maintenir l’accent ou utiliser un accent régional au pire des cas. Mais quoi qu’il en soit, le principal but c’est de maintenir la pertinence de la retranscription dans la langue cible.

  • Les références culturelles

Autant que possible, elles vont être maintenues à condition que celles-ci soient très populaires. Corollairement, certains mots ou expressions vont être gardés tels qu’elles ont été dans la version originale. Par exemple, les termes comme Halloween ou porridge, qui sont bien connus, resteront tels qu’ils sont. En revanche, pour des lexèmes trop spécifiques comme Cocido qui est un plat typiquement madrilène, il devra être remplacé.

  • Le choix des mots

L’adoption des bons éléments linguistiques est également très importante pour deux raisons : l’isochronie et l’adaptation au mouvement des lèvres. Le premier point consiste à correspondre le segment avec le temps de dialogue. De ce fait, il faut que le texte soit en adéquation avec le mouvement de bouche de l’acteur. Et cela implique de choisir les bons mots pour être dans le bon timing. Le second point est un exercice qui consiste à rendre les mouvements de lèvres crédibles à la traduction.

Les difficultés du doublage

Dans le domaine de la traduction, le doublage fait partie des activités les plus difficiles. D’autant plus que les enjeux de cette pratique sont considérables et l’erreur n’est tout simplement pas permise. En effet, doubler un film ne consiste pas seulement à la traduction des dialogues. Il faut également tenir compte des informations qui se trouvent dans les images ainsi que dans la bande sonore.

Mais la principale difficulté de la traduction audiovisuelle est la préservation du sens ainsi que du message que l’auteur transmet. C’est surtout le cas lorsque le dialogue est à caractère humoristique ou lorsqu’il fait référence à un fait culturel propre à un pays.

Et comme il a été mentionné dans les précédents paragraphes, maintenir l’intonation et les accents dans la retranscription est très ardu. Le rôle du truchement est donc de trouver les bons mots construits dans une bonne syntaxe dans la langue souhaitée. Et par-dessus tout, la traduction pour le doublage doit respecter la synchronisation visuelle, une conformité qui repose sur le talent du traducteur. Le comédien, quant à lui, ne fait que jouer avec émotion ce que l’interprète aura transcrit.

Conclusion

Le doublage fait partie des exercices les plus difficiles dans la traduction. Ce procédé audiovisuel est assuré par un traducteur qui doit tenir compte de plusieurs informations en rapport avec dialogue du film. Cela peut s’agir du jeu des acteurs, mais aussi du contenu de leur texte. La traduction du doublage est donc une pratique qui répond à de nombreuses spécificités pour oeuvrer à l’accessibilité audiovisuelle.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!