2020
11/Sep
4 min

Contrôle qualité

La traduction est une tâche qui demande beaucoup de précision et de minutie. La moindre erreur peut conduire à des conséquences désastreuses, ce qui fait qu’il faut être intransigeant quant à la qualité du travail. C’est la raison d’être du suivi de l’essence d’une traduction, un procédé qui aide à perfectionner une retranscription.

Définition du contrôle qualité d’une traduction

De nos jours, il existe de nombreux moyens pour effectuer une traduction. Mais, quelle que soit la méthode choisie, en l’absence de vérification, il est difficile de déterminer la qualité de celle-ci. Par conséquent, il est important de procéder à une révision de la performance du résultat obtenu. C’est l’étape du contrôle qualité d’une traduction dans laquelle des linguistes professionnels procèdent à une expertise de la retranscription.

Grâce à ce procédé, le perfectionnement d’une traduction est garanti et la réécriture devient plus sûre. Ce contrôle est le plus souvent proposé par les agences spécialisées dans le domaine de la traduction. Ainsi, l’aide d’un traducteur auprès d’une entreprise dans le domaine est recommandée pour cette évaluation de travail.

Qu’est-ce qu’une traduction de qualité ?

Dans le domaine de la traduction, un travail est considéré comme étant « de qualité » quand il respecte le document originel. Et cela implique plusieurs critères auxquels la traduction doit répondre pour être parfaite :

  • Une grammaire irréprochable est requise ainsi que l’orthographe, la syntaxe et la ponctuation pour mesurer la performance de la traduction ;
  • Le choix des termes dans la langue cible doit également correspondre à ceux utilisés dans la langue source. Les erreurs courantes de traduction sont souvent constituées par l’omission de terme, le faux-sens, le contre-sens ou le non-sens. Ainsi, chaque terme utilisé est pertinent et respecte le sens qu’il porte dans le document originel dans une traduction de qualité ;
  • L’objectivité est également un critère important dans la retranscription, car le traducteur n’est pas un auteur. Celui-ci réécrit dans une autre langue les informations dans le document source.

La qualité d’une traduction se mesure également au niveau de la rigueur du contenu traduit. À titre d’exemple, un mot récurrent dans un texte doit être retranscrit toujours par le même lexème. La variation est ici à omettre, car le terme est spécial. Par ailleurs, le texte doit également être aussi fluide que le document initial dans une traduction de qualité.

Méthodologie d’un contrôle qualité d’une traduction

Une démarche de contrôle qualité d’une traduction comporte de nombreuses étapes qui contribuent au perfectionnement de la réécriture. C’est une fois ces étapes effectuées que la traduction peut alors être qualifiée comme étant pertinentes, et surtout de bonne qualité.

Valider la bonne compréhension des besoins

Contrairement aux idées, évaluer la performance d’une traduction ne se fait pas uniquement après qu’une traduction ait été faite. Le contrôle qualité d’une traduction s’effectue au moment même de la réécriture. Les services de traduction proposent généralement le développement d’un glossaire complet au début du travail. À l’intérieur de celui-ci sont notés les termes spécifiques relatifs au projet du client. Avec l’aide de nombreux outils et d’une équipe de linguiste, les termes sont traduits plus efficacement et avec précision.

Révision du fond et de la forme de la traduction

La lecture et la relecture sont les mots d’ordre dans le domaine de la traduction. C’est de cette manière que le traducteur parvient à mieux saisir le sens et la substance de chaque phrase. Et pour les travaux ayant un glossaire très technique, les services de traduction ont souvent recours à des experts en la matière. Cela leur permet d’être sûrs quant à la terminologie appropriée du terme dans la langue cible.

Qualité des livrables

Enfin, il ne suffit pas que la qualité d’une traduction soit parfaite. Il est aussi nécessaire de garantir la qualité des livrables et de les préserver. Ici, la vérification de la fonctionnalité est très importante, car il s’agit du travail attendu par le client. L’agence s’assure alors que le fichier à rendre ne présente aucun problème, qu’il ne soit pas corrompu ou encore erroné. Le traducteur vérifie également qu’il n’y a aucune erreur au moment de l’envoi sans se tromper de destinataire.

Quelques erreurs de traduction qui ont coûté cher

La négligence de la qualité de la traduction n’est pas sans risques. En effet, beaucoup de firmes ont payé le prix cher d’une mauvaise interprétation de leur message dans une autre langue :

  • C’est le cas du célèbre fast food KFC ou Kentucky Fried Chicken dont le slogan est Finger Licking Good. Cette devise qui signifie « bon à s’en lécher les doigts » a été mal traduite en chinois. La traduction asiatique a pris le sens « dévorer les doigts », ce qui n’était pas sans conséquence dans les chiffres d’affaires du géant américain ;
  • Le groupe General Motors a lui aussi subi un problème similaire avec l’une de ses productions. La firme a lancé une nouvelle Chevrolet baptisée Nova dont le sens signifie « qui ne fonctionne pas » en langue hispanique.

Ces quelques exemples sont la preuve qu’une traduction ne s’effectue pas de n’importe quelle manière. Si de grandes entreprises n’ont pas été épargnées par ce problème, à combien est-il important de contrôler la qualité d’une traduction ?

Conclusion

Pour conclure, le contrôle qualité d’une traduction est une démarche très importante pour bénéficier d’une retranscription sans fautes. Il comporte de nombreuses étapes et peut être assuré par un traducteur chevronné. Ainsi, grâce à ce procédé, il devient plus facile d’assurer qualité d’une traduction, quel que soit le contexte.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!