2022
29/Avr

L’UX (User Expérience) , un facteur de différenciation en 2022

Ce n’est pas encore toutes les entreprises qui sont conscientes de son importance, mais une bonne expérience utilisateur (UX) est toujours bénéfique pour le site Internet d’une marque. D’ailleurs, qui n’a jamais pesté contre une interface désorganisée ? Pour cette année, la tendance UX est à l’esthétisme, la simplicité, mais aussi à l’originalité. Ce webinaire aborde le sujet des critères d’une bonne expérience utilisateur (UX) avec Olivier Sauvage, fondateur de Wexpérience et de Gabriel Dabi-Schwebel, fondateur de 1min30. Le résumé des points importants du webinaire dans cet article.

Retour sur l’importance de l’UX ou User Expérience

En 2010, il n’y avait pas tant de monde que ça qui s’intéressait à l’ergonomie des sites web en France. On n’avait pas encore perçu à cette époque l’enjeu qui était derrière. Or, aux États-Unis, ça fait déjà très longtemps que les Américains faisaient attention sur cet aspect. Les géants de l’informatique comme Apple font d’ailleurs partie des précurseurs de l’UX.

Faire des interfaces persuasives pour que les visiteurs se transforment en clients est le principal enjeu de l’UX. En effet, on a beau avoir développé les meilleures fonctionnalités du monde, si les gens ne savent pas comment les utiliser ou si elles sont mal présentées, cela ne sert à rien.

L’UX consiste donc à regarder ce que font réellement les gens et comprendre leur comportement. Et à chaque fois, on apprend de nouvelles choses parce qu’on est toujours surpris par des comportements auxquels on n’avait pas pensé. Il y a aussi des habitudes qui se sont installées qu’on ne connaissait pas parce que c’est extrêmement nouveau. Par exemple, avec la Covid il y a 2 ans, il y a extrêmement de changements qui se sont manifestés. La crise a fait resurgir des besoins extrêmement forts sur les usages du numérique.

D’ailleurs, même des gens qui n’ont jamais eu beaucoup d’appétence pour le numérique ont même dû ouvrir la porte à cette révolution numérique. Ainsi, quel que soit le domaine, il faudra toujours travailler l’UX. L’exercice qui consiste à voir ce que font vraiment les gens est donc à faire constamment.

Quant au B2B, il faut tester l’audit d’un site en allant chercher le type de personnes qui vont aller utiliser ce site. Il sera même nécessaire d’interviewer des personnes et de comprendre leurs besoins pour avoir une idée précise de l’interface et l’ergonomie à adopter pour le site. Par exemple, pour un site destiné aux travailleurs de la Nasa, il faudrait vraiment avoir l’avis d’un employé de la compagnie spatiale américaine pour comprendre véritablement les besoins des cibles. Dans le protocole de l’agence Wexperience, l’audit s’effectue avec 12 personnes. En effet, pour l’agence, 12 personnes suffisent largement pour analyser l’interface d’un site web et c’est prouvé scientifiquement selon des études. On laisse les gens seuls face à l’interface et on leur pose des questions.

Les tendances UX en 2022

La plus grosse agence UX aux États-Unis, Nielsen Norman Group vient de sortir une étude complète UX sur les sites e-commerces. Après 20 années d’études sur les comportements des utilisateurs de site Internet, ils ont conclu que la prochaine étape c’est d’aller vers ce que propose notamment beaucoup d’acteurs de niche d’e-commerçants qui sont souvent monoproduits et qui vendent directement à leurs consommateurs. En effet, ces derniers fournissent un travail assez incroyable sur le merchandising de leurs offres. Cela étant dit, l’UX n’est pas simplement faire une bonne ergonomie. Il consiste à offrir des expériences plus riches et plus engageantes.

D’ailleurs, en 2022, un Français passe en moyenne 6 heures sur les écrans. Et avec plus de 200 000 sites e-commerce, l’expérience utilisateur occupe désormais une grande importance. Comme principal changement, on notera surtout la baisse de la capacité d’attention. Il faut aussi tenir compte de l’essor du mobile qui devient l’outil majoritaire d’accès au web. De nouvelles tendances découlent donc de ces nouvelles habitudes.

Designs Disruptifs comme le cas du site Wildsouls

Il s’agit d’une tendance que l’on peut trouver le plus souvent sur les sites de niche. Ce style casse en quelque sorte les règles de l’art en termes de design d’interface. L’apparence graphique est un peu désordonnée avec une mise en forme qui n’est pas carrée sans colonnes et sans lignes. De plus, les produits sont présentés en quinconce avec plusieurs animations qui, en temps normal, ne rendent pas un site très ergonomique. De plus, des couleurs très vives qui peuvent être un peu agressives pour certains sont utilisées.

Ce qui est intéressant dans ce type de design c’est justement le fait qu’il se distingue de l’aspect des autres sites e-commerce. Justement, c’est ce que les utilisateurs actuels recherchent. Comme la grande majorité des sites de niche proposent au bout du compte le même design, le style disruptif comme le site de Wildsouls est souvent bien perçu. Le fait de casser un peu les codes constitue une bonne stratégie pour se différencier un peu plus de ses concurrents et offrir des expériences qui vont un peu plus engager les utilisateurs.

Le produit en star : cas de Nike

Le site de Nike arbore un style beaucoup plus classique au niveau de l’interface. Toutefois, c’est sa manière de présenter ses produits qui distingue la marque. Elle met en valeur un produit star sur son site en affichant sous plusieurs angles. Le visiteur peut alors voir tous les détails de la chaussure sur le site. Nike veut vraiment donner l’impression au visiteur de toucher en main la chaussure mise en valeur. Le cas de cette marque de chaussures n’est qu’un exemple, mais en vrai, il y a plein d’outils et de façons imaginables pour mettre en avant un produit. On peut par exemple utiliser de la vidéo, voire la réalité augmentée pour une expérience plus immersive.

Le scrolly telling : un bon moyen d’animer vos contenus

Concrètement, il s’agit de l’art de raconter une histoire en scrollant. Ainsi, plutôt que de présenter des offres ou des produits sans logique narrative comme des notices, on les présente vraiment en racontant une histoire. Bien que cette technique ne fonctionne pas pour toutes les offres, le concept reste très intéressant à exploiter, car il permet de créer une affinité avec l’utilisateur.

Le site de l’Atelier BNP Paribas est un excellent exemple. Le sujet est transcendé par une animation digne d’un livre d’enfant :

  • Les animations ne sont pas décoratives, mais elles servent le récit ;
  • Les textes sont plus ou moins longs, dans des tailles différentes pour créer de la variété visuelle ;
  • Présentation de l’entreprise comme une histoire ;
  • Utilisation de la 3D mêlée à de la 2D.

Retrouvez l’ensemble du webinaire

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence developpement web et à télécharger notre livre blanc « Les 11 commandements d’un site internet qui convertit vos visiteurs en clients »

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Développement Web & Mobile :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos problématiques de génération de revenus ! Rejoignez notre communauté :)