1min30 > Blog > Content Marketing > Doit-on être présent sur le web coûte que coûte ?
2015
15/Sep

Doit-on être présent sur le web coûte que coûte ?

Doit-on être présent sur le web, coûte que coûte ? Tous les professionnels du secteur vous jureront leurs grands dieux que oui, il faut, ne pas y être serait sans doute un suicide commercial.

D’un point de vue purement pro du web, l’idée se tient. Toutefois, prenons la chose côté client. Est-ce si évident que cela ? Et comment « être » sur Internet, pour y faire quoi ?

Le contenu en Marketing

 

Quelle présence sur Internet ?

Il y a encore quelques années, « être présent sur Internet » de façon passive suffisait souvent pour être à la mode. C’était l’époque reine du site vitrine au bas duquel nous affichions fièrement la dernière date de mise à jour.

Le principe était alors de prendre la plaquette print de l’entreprise pour la porter vaille que vaille sur le net. Avec ça, on était bon. Mais ça, c’était avant.

Avec le temps, un nouveau média est venu supplanter le bon vieux site vitrine statique que l’on mettait à jour quand un stagiaire se pointait dans la boîte. Ce nouveau média, c’est le blog.

Note : Ne vous y trompez pas, un blog est un site Internet. Techniquement, c’est exactement la même chose. S’il fut un temps où certains tentaient de différencier l’un et l’autre, cette époque-là aussi est à oublier.

Les technologies de base sont les mêmes. Un site Internet, c’est un blog, une boutique e-commerce, c’est Twitter.com, ou encore Facebook, ou même Google. Techniquement, toutes ces marques utilisent des sites pour promouvoir leurs activités.

 

Le blog, le média naturel

Revenons-en à notre blog. Ce média s’est donc peu à peu imposé comme un moyen simple et peu onéreux pour diffuser de l’information rapidement et au plus grand nombre. Cette progression bénéficia de l’avènement de plateformes simples aidant à créer et gérer du contenu. On les appelle les CMS, pour Content Management System (Système de Gestion de Contenus).

Le plus célèbre, équipant près de 20% du web, se nomme WordPress. Avec lui, vous pouvez construire une boutique en ligne toute simple, ou très complexe. Vous pouvez créer le site institutionnel de l’entreprise, lui adjoindre un blog, ou simplement créer un blog. Vous pouvez créer un intranet, ou un espace privatif sur le net. Vous l’aurez compris, vous pouvez faire bien des choses. De plus, WordPress est gratuit.

Note : sachez qu’un blog n’est ni plus moins qu’une présentation hiérarchisée de façon antéchronologique de vos articles. Pas plus, pas moins.

Maintenant que nous avons posé les bases technico-techniques de la chose, pourquoi être sur Internet et est-ce vraiment utile pour vous ?

 

Internet : Comme en amour, soyez actifs !

Il est délicat d’apporter une réponse universelle à cette question. En tant que professionnel du web, je serais tenté de vous répondre qu’il faut être présent. Toutefois, si c’est pour ne rien dire, ne rien faire, autant ne pas y être. Vous devrez vous engager dans votre blog, donc, dans vos écrits.

Une présence passive serait aujourd’hui contre-productive pour l’image de votre entreprise. L’internaute attend de vous, des marques, de l’actu, des points de vue, des idées créatives. Il attend que vous soyez là, prêt à lui répondre, à échanger avec lui.

En étant passif, il y a peu de chance que le prospect vous trouve. Et si par malheur pour vous il vous découvrait, il prendrait bien vite la fuite en vous cataloguant dans la catégorie « has been ». Pas fameux vous en conviendrez.

Pour une entreprise, être présent ne suffit plus. Venez avec des idées, venez avec envie, venez avec l’envie de découvrir votre public, pour également toucher de nouvelles parts de marché.

 

L'amour d'Internet

 

Pour vous faire comprendre le propos, voyez Internet comme un énorme salon ouvert tout à la fois au public et aux professionnels. Votre site est alors votre stand. Il se doit d’être accueillant, lumineux. Les personnes représentant l’entreprise doivent y être agréables, professionnelles, elles doivent non seulement recevoir le public, mais aussi aller à sa rencontre.

Sur votre site (ou blog), votre représentant, votre super VRP, c’est votre contenu : les textes, les images, les vidéos. L’ensemble doit être cohérent, faire la promotion de l’entreprise, de son savoir-faire, sans tomber dans la réclame, il vous faudra éviter les pièges du type « notre entreprise, leader de son marché ». Ça, c’est fini !

Il ne suffit plus de dire que vous êtes les meilleurs, il faut le prouver, au travers de vos contenus, l’utilisateur doit sentir votre compétence, au travers des témoignages, il doit ressentir la confiance qui vous unit à vos clients.

La passivité n’est plus de mise sur Internet. Et nous n’avons abordé ici que la partie « blog/site ». Elle peut se prolonger, ou être remplacée, selon les cas, par une présence sur les réseaux sociaux, là où le contact avec vos prospects et clients est encore plus direct.

Le web devient horizontal. Un blog, un site, les réseaux ne sont en définitive que des outils vous permettant de répondre à la demande de contact de plus en plus forte qu’expriment les consommateurs. La question qui se pose dès lors : Êtes-vous prêt à répondre à cette demande d’humanisation ?

 

Cet article a été conçu et rédigé par Stéphane Briot. Vous pouvez découvrir son site web : Inkubateur.com

 

Vous recherchez une manière de construire efficacement votre contenu ? N’hésitez pas à consulter notre livre blanc sur l’inbound marketing ou encore notre proposition sur d’accompagnement inbound.

Posté par

Nous invitons des experts pour associer leurs points de vue à nos différents champs d'expertise.

L

Contact Content Marketing :

Bertrand Lavalou

bl@1min30.com
0651520978





2 Commentaires

Elodie dit:17 Sep 2015

Ne répond pas à la question de départ qui est : toutes les entreprises doivent elles être sur internet ? On se retrouve avec un comparatif site / blog, que l'on connait déjà. Surtout le sujet du blog qui est déjà mort à mon sens.


Marketing dit:17 Sep 2015

Entièrement d’accord avec vous. Avec la concurrence actuelle, les stratégies « classiques » ne sont plus de mises. La créativité ne suffit même plus, il faut refléter de la persévérance dans ses activités Pour cela, il faut montrer qu’on est toujours à l’écoute à n’importe quel instant et qu’on est plus que réactif.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous