2020
10/Jan

Kakemono : origine et utilisation

Les kakemonos ou roll-ups en anglais, sont ces drapeaux verticaux suspendus ou tenus debout grâce à un support. On les trouve régulièrement dans les salons d’exposition, les congrès ou encore les centres commerciaux. Ces supports visuels sont de nos jours très utilisés, mais d’où viennent-ils exactement et pourquoi sont-ils tant utilisés ?

L’origine culturelle des kakemonos

Le kakemono est né au 7ème siècle durant la dynastie des Tang en Chine et avait un objectif religieux. Suspendu à un mur, il servait à afficher des textes bouddhistes et à en faciliter leur lecture. Il arrive au Japon suite aux nombreux voyages menés par les moines bouddhistes chinois.

L’utilisation des kakemonos au Japon

Au Japon, l’utilisation des kakemonos s’est petit à petit répandue, repoussant ainsi le contexte religieux.

À l’origine le kakemono désignait principalement une calligraphie sur soie ou sur papier, et il était alors nommé kakejiku. Ce terme regroupe deux mots « kake » signifiant « suspendu » et « jiku » mot indiquant une baguette de bambou auparavant employée pour tenir la toile en place. Ce n’est qu’après qu’il est appelé kakemono où le terme « jiku » a été remplacé par le terme « mono » signifiant « chose ».

Dans la culture Nippone, le kakemono fut d’abord utilisé lors des traditionnelles cérémonies de thé où ils servaient à représenter les saisons grâce à des visuels différents qui étaient changés selon le moment de l’année afin de marquer le moment présent et l’impermanence, deux notions fondamentales dans le bouddhisme.

Ensuite, les kakemonos furent utiliséS en extérieur sur les façades des maisons pour afficher un message de bienvenue. L’affichage en extérieur marquera un tournant majeur pour le kakemono, ouvrant de nouvelles perspectives pour son utilisation.

Leur simplicité et praticité en font un support privilégié par les artistes japonais. Enroulés, ils permettaient de protéger et transporter facilement leurs œuvres. L’utilisation courante du kakemono dans l’art en fait un support répandu dans les musées et galeries d’art japonaises, et c’est à ce titre qu’ils se rapprochent le plus de leur utilisation moderne actuelle.

L’utilisation moderne du kakemono : un outil de communication puissant

Le kakemono est un support de communication très utilisé pour la publicité sur lieu de vente (PLV). Rappelons que pour faire de la PLV, plusieurs supports de communication sont disponibles. On compte par exemple les drapeaux publicitaires, les cadres muraux, les comptoirs d’accueil et bien d’autreS encore. Mais pourquoi le kakemono est tant utilisé dans ce domaine ?

Les objectifs du kakémono

Son aspect pratique et l’impact visuel qu’il dégage en font un support privilégié pour la publicité sur lieu de vente (PLV) car il remplit plusieurs objectifs.

1. Attirer l’attention

Du fait de ses grandes dimensions, le kakemono est facilement visible et attire donc l’attention rapidement. D’un seul coup d’œil, votre message est transmis.

De plus, ce support de communication permet d’être vu de très loin, incitant donc les personnes à se rapprocher de l’endroit où il est apposé ou suspendu.

2. Le mix parfait entre illustration et explication

Bien créé, le kakémono est l’outil de communication qui allie parfaitement l’illustration et l’explication. En effet, son grand format permet de combiner des éléments indispensables pour attirer le regard tels que les images et logos, mais il permet aussi d’y ajouter des informations textuelles afin de renseigner au mieux sur le sujet concerné (métier, promotions…)

3. Personnaliser pour valoriser son entreprise

Utilisé dans l’art, le kakemono est à ce titre un support qui doit refléter la créativité. La personnalisation est un atout majeur dans l’utilisation du kakemono car elle permet de se distinguer des autres entreprises par un design et une structure originale, et de communiquer efficacement son message et l’image de l’entreprise.

Des évolutions techniques à l’avantage des entreprise

Auparavant composé de toile et de bambou, aujourd’hui le kakémono peut être composé de différents matériaux. De manière générale, il est composé d’aluminium, de PVC ou de polyester. Le polyester étant très efficace pour résister aux effets de la chaleur, de l’humidité et du froid. Les matériaux utilisés dépendront de l’utilisation souhaitée ainsi que du lieu où le kakémono est placé.

Puis, la disposition du kakemono a évolué :  le verso s’est ajouté au recto permettant ainsi d’avoir un support visuel double-face avantageant les entreprises dans leur communication. En effet, avoir un kakémono double-face est plus visible et permet donc d’avoir une meilleure visibilité.

Enfin, le format aussi a changé. Les évolutions de fabrication ont permis de créer des kakémonos de toutes dimensions. Les plus petits disposent d’un pied pour être tenu debout au sol et sont généralement de 70 x 180 cm et les plus grands sont suspendus et peuvent mesurer 100 x 300 cm. Ces différentes dimensions permettent aux entreprises de communiquer plus efficacement. Pour une visibilité optimale, un kakémono suspendu de grande taille peut être privilégié à un kakémono sur pied. Le choix des dimensions se fera selon différents critères tels que le lieu, le budget, et ce qui est reflété.

 

À travers le temps, l’utilisation du kakémono a donc évolué. Utilisé en Chine à des fins religieuses, puis au Japon comme support préféré des artistes, il est dorénavant massivement utilisé par les entreprises qui veulent promouvoir leurs produits ou services sur des lieux de vente. Si donc vous recherchez un support de communication pour votre prochain salon, foire, ou bien même dans votre propre établissement, considérez le Kakémono comme support incontournable pour obtenir une visibilité instantanée et attirer les clients !

Si cet article vous a plu, je vous invite télécharger notre livre blanc sur l’identité visuelle et à contacter notre agence de réalisation de kakémono.

Raphaël Theron

Posté par

Passionné par le Marketing et Marketing digital, j’ai connu plusieurs expériences professionnelles d

Raphaël Theron

Contact Brand Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!