1min30 > Blog > revue de presse > La question, sauce de base du contenu snackable
2015
26/Août

La question, sauce de base du contenu snackable

Le mode de consommation des internautes a évolué tout comme leur manière de penser le web. Il faut donc revoir la façon de produire du contenu et surtout le type de contenu que l’on produit. Dorénavant, le Snacking Content est roi. C’est, brièvement, des éléments conçus dans un objectif de rapidité et de flexibilité, souvent dans un but ludique ou humoristique. Cet article publié sur marketing-professionnel traite d’un aspect essentiel du contenu snackable et qui peut être efficacement complété par le livre blanc d’Oracle.

Chacun d’entre nous possède une certaine curiosité. Certains pour la vie des people, d’autres pour l’astronomie, mais nous avons tous un sujet qui nous intrigue. La curiosité est un sentiment stimulant, qui nous pousse à développer un intérêt pour un contenu ou un autre, et c’est ici l’objectif de l’association du contenu snackable et de la question : rendre encore plus attractif ce qui l’est déjà par définition.

 media-snacking-questions-contenu

Les médias 2.0, les blogs, qu’ils soient des blogs influents ou de marques qui cherchent à l’être, s’aventurent de plus en plus vers la production de contenus dits “snackable”, destinés à plaire et générer du trafic, plutôt qu’à être lus. Mais qu’importe, on vise des résultats et surtout à se faire connaître, même si l’impression n’est que de courte durée, à l’instar des lectures éclair…

Je souhaite citer l’exemple du succès récent de Buzzfeed, qui malgré ses nombreux détracteurs (dont moi-même, qui ne tire aucune valeur ajoutée de ces articles dépourvus de débouchés), a réussi à tirer plus d’un million de vues sur un article qui n’apporte rien, mais vraiment rien d’intéressant… Et pourtant, même s’il ne promet rien de grandiose, Buzzfeed, a su développer une audience. Le blog a surtout su poser la bonne question et bien sûr promettre de l’entertainment dans le format d’un contenu…

Le titre “How would you die in Games of Thrones?” est celui d’un quiz d’une longue série mise en place par Buzzfeed, pour créer des contenus engageants sur les réseaux sociaux. Le média a, semble-t-il, trouvé la voie du succès, si bien que de nombreux sites web dédiés aux “tops” ou buzz idiots et aussitôt oubliés ont pris le pas sur le quiz improbable. Ces quiz viraux tirent l’engagement à un niveau record sur les réseaux sociaux, tous nos amis souhaitant comparer et s’amuser des résultats. Même Google s’y est mis à l’occasion de l’Earth Day : le but ? découvrir l’animal en voie d’extinction auquel nous pourrions ressembler…

La question, une habitude de la blogosphère ?

Bref, une introduction un peu longue pour arriver à poser la question …  de la question dans le marketing de contenu…

Si de plus en plus d’articles issus de la blogosphère reprennent des titres en forme de question, c’est bel et bien parce que le questionnement est à l’honneur pour attirer l’attention. Et pas besoin d’avoir lu tout Seth Godin (à propos du marketing de la permission) pour comprendre que cette intonation offre une excellente accroche pour demander le consentement d’un internaute. On pose une question pour obtenir l’accord du lecteur, pour lui demander son attention, mais surtout pour attiser sa curiosité.

En effet, tout le monde connaît Game of Thrones, tout le monde ou presque a vu les personnages les plus suivis mourir trucidés, éviscérés, décapités, empoisonnés, brûlés ou défenestrés dès la première saison, et ce, sans discontinuer … C’en est même devenu un sport avec de nombreuses infographies assez plaisantes retraçant les décès survenus au cours des saisons.

On comprend un peu l’intérêt : qu’elles soient posées effectivement ou non, les questions nous intéressent plus que tout autre titre. Qui ne s’est jamais posé la question du prix d’une bière, d’une baguette, d’une prostituée aux quatre coins du monde ? C’est notre curiosité qui nous guide, et sur le web, espace dédié à la productivité oisive, nous adorons nous poser des questions ou trouver des questions qui nous intéressent au détour d’une page ou d’un article alléchant.

Extrait de La question, sauce de base du contenu snackable

Posté par

Etudiant en école de commerce et autodidacte dans le domaine du web, j'ai développé un profil aussi

Julien Soulard

Contact revue de presse :

Angélique Doiteau

adoiteau@1min30.com
06 83 07 37 17





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous