1min30 > Blog > Marketing RH > Savoir-être : les qualités indispensables pour réussir en entreprise
2017
13/Nov

Savoir-être : les qualités indispensables pour réussir en entreprise

Après cette année difficile et quelques recrutements compliqués, tant au niveau de l’agence que de nos franchisés, j’ai identifié 4 qualités indispensables pour réussir chez 1min30. Qualités qui relèvent plus du savoir-être que du savoir ou du savoir-faire. Vous les trouverez ci-dessous, avec les questions et évaluations que nous envisageons pendant les entretiens.

1. Respect des clients, de l’entreprise, de ses collègues, de ses partenaires, etc.

Cette qualité est indispensable au travail en équipe. Or le métier d’une agence est de travailler en équipe, voire en équipe élargie avec ses clients, collègues, partenaires freelance, etc. Il est donc inacceptable que les collaborateurs d’1min30 manquent de respect aux autres, se considèrent supérieurs, ou soient méprisants. Le respect doit se manifester à plusieurs niveaux :

    • Vis-à-vis des clients : c’est trop facile de dire ou de penser que tel ou tel client est pénible voire “chi..t”, qu’il ne comprend rien, que ce que l’on fait est trop bien pour lui, etc. Pourtant, au-delà de la difficulté de travailler avec lui, il est important d’essayer de comprendre ce qui ne va pas et la façon d’aplanir la situation. S’il ne comprend pas, il faut lui expliquer, prendre le temps de le former parfois. S’il est trop tatillon, lui indiquer les process, le rassurer sur la qualité de la prestation, et lui faire prendre conscience du temps que chaque demande représente, etc.
    • Vis-à-vis des collègues : de la même façon, un collègue peut être parfois pénible, parler trop fort, donner le sentiment qu’il a toujours raison, s’opposer systématiquement parce que c’est sa façon d’aborder un sujet. Plutôt que de le prendre pour un “c..” et de ne plus lui parler, il vaut mieux chercher un terrain d’entente, l’aider à communiquer de façon plus positive, etc. La communication non violente est le bon moyen pour régler ces situations.
  • Vis-à-vis des subalternes ou des partenaires : de la même façon que nous n’apprécions pas que nos clients ne nous respectent pas et s’adressent à nous comme de simples exécutants, il est intolérable qu’un collaborateur de l’agence manque de respect à un subalterne, soit cassant, voire insultant. Une tâche peut être mal réalisée, une erreur peut avoir été commise : cela peut provoquer une colère, voire une sanction, mais jamais une insulte personnelle.
  • Vis-à-vis de l’entreprise, de ses règles, de ses biens, etc. De même, les biens de l’entreprise, ses locaux, le marketing space sont des biens communs à tous les collaborateurs. Il faut apprendre à les respecter, ranger son assiette, nettoyer une table, mettre en sécurité des équipements de valeur, etc. Si des règles existent, elles sont là pour être respectées. Si elles ne semblent pas pertinentes, elles peuvent être discutées mais pas décriées, etc.

Questions à poser en cours d’entretien pour évaluer le respect d’un candidat :

  • Qu’est-ce que le respect signifie pour vous ? À qui doit-il s’appliquer ?
  • Avez-vous déjà eu des clients, des collègues ou des patrons “chi..ts”? Comment avez-vous réagi ?
  • Vous remarquez qu’un de vos collègues emporte chez lui du matériel appartenant à l’entreprise. Comment réagissez-vous ?

2. Rigueur et fiabilité

Deuxième qualité indispensable au travail en agence et à la gestion de projet, c’est la rigueur et la fiabilité. Un collaborateur d’1min30 doit être rigoureux et fiable. Qu’il fasse ce qu’il dit bien sûr, mais sans oublier tout ou partie de ce qui lui a été demandé. Les clients sont extrêmement sensibles aux détails. Manquer de rigueur peut parfois détruire une relation commerciale longue et difficile à établir. Pour pallier ces risques, nous utilisons divers process, outils de reporting, etc. Or pour être efficaces, ils doivent être utilisés, ce qui demande de la rigueur aussi.

Côté fiabilité, le respect des délais est aussi indispensable à la satisfaction des clients en mode projet. Il faut donc savoir tenir ses engagements et/ou savoir prévenir, expliquer quand les engagements ne peuvent pas être tenus, que ce soit de la faute du client, d’un partenaire ou de sa propre faute.

Questions à poser en cours d’entretien pour évaluer la rigueur et fiabilité d’un candidat :

  • Pouvez-vous me faire un compte rendu de notre entretien ? Quels sont les critères que j’ai essayé d’évaluer à votre sujet ? Au vu de cet entretien, quels sont les côtés positifs et négatifs de votre candidature ? Cette question pourra être posée à l’issue de l’entretien, avec une demande de réponse écrite dans les 20 minutes suivantes, pour évaluer en plus les qualités rédactionnelles et de synthèse du candidat.
  • Pouvez-vous me faire un plan d’action précis de ce que vous envisagez de faire dès que vous nous aurez rejoint ? A quelle date pouvez-vous me l’envoyer ? La qualité du plan d’action et le respect de la date d’envoi seront de bons critères d’évaluation.

3. Passion

La passion est une valeur plus propre à 1min30. Elle fait partie de ses valeurs clés et de notre signature Enjoy Marketing! Nous sommes dans un secteur d’activité en constant renouvellement, où il faut apprendre et tester en permanence. Pour rester à niveau, apporter de la valeur constante à nos clients, il faut de mon point de vue être réellement passionné par nos métiers. Avoir une soif d’apprendre, de tester, de partager. C’est pourquoi tous nos collaborateurs et franchisés doivent participer à notre blog, produire des contenus pédagogiques (articles, livres blancs, vidéos, infographies, etc.). Pour ne pas devenir insupportable, cette contrainte nécessite que les collaborateurs prennent du plaisir à l’exercice, soient fiers de partager leur savoir ou leurs expérimentations.

Questions à poser en cours d’entretien pour évaluer la passion d’un candidat :

Cette qualité est la plus facile à évaluer, car quelqu’un de passionné partage facilement sa passion et sait la rendre vivante. On peut poser par exemple les questions suivantes :

  • Quels sont les derniers livres sur votre métier que vous avez lus ? Les conférences que vous avez suivies ?
  • Comment faite-vous la veille sur votre sujet ? Quels sites consultez vous ?
  • Faites-vous régulièrement des tests ? Comment les mettez-vous en place ? Avez-vous votre propre site ?
  • etc.

4. Sens des responsabilités et esprit d’initiative

J’ai commencé cet article en ne citant que les 3 premières qualités précédentes. Je le complète maintenant après plusieurs discussions et échanges qui ont suivi mon article Mea Culpa. En particulier, Pierre-Etienne Lorenceau, fondateur de Leaders League, m’a contacté sur Linkedin pour me dire qu’il avait vécu ce que j’ai vécu, il y a 15 ans, et qu’il avait quelques conseils à me donner. Il m’a dit que ce que j’avais vécu comme des erreurs de management de ma part, étaient plutôt des erreurs de recrutement. Cela rejoint d’ailleurs la deuxième étape de l’excellence de Good to Great.

Ainsi, si j’avais bien recruté plus de profils responsables ayant un esprit d’initiative, je n’aurais pas eu selon lui à faire du management, car un profil autonome est force de proposition, et n’est pas passif. Il n’attend pas de recevoir des consignes mais va plutôt venir vers son manager en cas de problème avec des solutions pour reporter et demander un arbitrage.

Questions à poser en cours d’entretien pour évaluer le sens des responsabilités d’un candidat et son esprit d’initiative :

Pour évaluer cette qualité, l’une des questions que nous avons déjà posée peut fonctionner, à savoir :

  • Pouvez-vous me décrire précisément ce que vous envisagez de faire dès que vous nous aurez rejoints ?

On peut aussi poser des questions sur l’entreprise :

  • De ce que vous avez perçu de l’entreprise, de sa communication ou de son mode de fonctionnement, que pourrions-nous faire évoluer ? Comme le feriez-vous ?

Ou poser plus directement la question suivante :

  • Quand vous n’arrivez pas à accomplir une mission qui vous a été confiée ou que vous ne parvenez pas à atteindre les objectifs, que faites-vous ? Comment réagissez vous ? Pouvez-vous me donner des exemples personnels ?

Si cet article vous a intéressé, je vous invite à découvrir notre agence de marque employeur ainsi qu’à télécharger notre livre blanc mettre en oeuvre une démarche de marque employeur.

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





2 Commentaires

Gabriel Dabi-Schwebel dit:14 Nov 2017

Merci Catherine pour ce retour. J'en prends bonne note:-)


Kohnen Catherine dit:14 Nov 2017

Très sympa comme retour d'expérience. Vous avez vraiment une réflexion intelligente sur votre recrutement. Juste un petit conseil de recruteuse : favorisez les questions liées à une vraie expérience de vie. En demandant à quelqu'un sa vision du respect, vous prenez le risque d'un baratin... Lui demander de décrire une situation ou il a été témoin d'un manque de respect et comment il a réagi, vous avez plus de chances d'obtenir une réponse sincère.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!