1min30 > Blog > Marketing RH > 4 étapes pour se faire augmenter
2017
20/Oct

4 étapes pour se faire augmenter

Le jour tant attendu de l’entretien annuel approche, vous êtes sur les dents, cela fait 1,2,3 ans que vous n’avez pas été augmenté. Bilan de compétences, passage en revue des objectifs, comportements, vous êtes jugé, noté, inspecté, c’est plutôt positif. Mais voilà l’entretien est terminé et vous n’avez toujours rien eu. Déçu, vous pestez contre la terre entière, vous ne comprenez pas pourquoi ni comment c’est possible.

Ne vous êtes-vous pas dit que le problème venait peut-être de vous ? Non, non pas de vous en tant que personne mais de votre préparation à cet entretien… eh oui un entretien ça se prépare, on n’y va pas la fleur au fusil, plus anxieux qu’autre chose en espérant que ça se passe bien ; on s’y rend fier, prêt à en découdre comme face à un adversaire, préparé, armé jusqu’aux dents ! Ok, j’exagère peut-être un peu mais si vous ne mettez pas toutes les chances de votre côté avant, cela a très peu de chances de se dérouler comme prévu.

Bien que mon expérience reste limitée car encore jeune, j’ai pu comprendre et analyser cet exercice d’équilibriste et j’aimerais, entre bons copains, vous aider à préparer et à vivre cette épreuve. Ne me remerciez pas, je prendrai un pourcentage sur votre future augmentation.

 

Analyser le marché pour se faire augmenter

Alors oui ça peut paraître évident pour certains, mais il vaut mieux reprendre les bases, quand vous allez vous présenter devant votre n+10000 (plus il y a de chiffres après le “n”, plus il est important). Il est souvent utile d’avoir des chiffres en tête : votre secteur recrute-t-il ? Quel est le salaire moyen de vos alter ego ? expérience équivalente ? en province ou en ville ? etc.

Un maître-mot, D-O-C-U-M-E-N-T-E-Z (vous) ! Analysez, allez chercher des statistiques, des courbes, des diagrammes, des camemberts à foison ! Plus vous en saurez, plus vous serez pertinent dans vos demandes et dans vos arguments. Si vos demandes sont pertinentes et cohérentes, elles seront plus facilement acceptées.

Connaître sa valeur pour se faire augmenter

Si vous n’avez pas conscience de votre “valeur” au sein de la société, il vous sera difficile de savoir si vous êtes en position de force. Demandez-vous si vous êtes facilement remplaçable, si votre poste demande des compétences qui ne peuvent s’acquérir que par une certaine expérience au sein de votre société, etc. Si par vos compétences, vos actions, vos chiffres, vous êtes indispensable  (ne soyez pas trop sûr de vous) utile et efficace, c’est que vous apportez quelque chose à votre société. Elle a donc tout intérêt à vous garder.  Cela peut être bon de le rappeler à votre n+9999 (oui il a perdu un niveau, il était mauvais) tout avec tact. Connaître sa valeur c’est bien, la montrer c’est mieux.

Faire chier (mais pas trop quand même) pour se faire augmenter

Si vous ne vous exprimez pas et êtes passif durant l’entretien, rien de bon ne peut en sortir. Un entretien annuel c’est également pour vous l’occasion d’exprimer votre opinion sur une ou plusieurs situations. Votre supérieur n’a pas forcément une vue claire de votre vie dans l’entreprise, n’ayez donc pas peur des mots : si votre avis est objectif et construit, il ne sera que bienvenu. De la même manière, si vient la fin de l’entretien et que vous n’avez pas encore abordé la question tant attendue, n’hésitez pas à le dire. Supérieur : “Bon je pense que nous avons fini”. Vous : “Nous n’avons pas encore abordé la question du salaire”, et bim !

Certes personne n’est pareil et votre supérieur est sûrement quelqu’un de très bien, mais certains feraient n’importe quoi pour éviter le sujet, en espérant que vous ne direz rien. Faites donc un peu chier quitte à ce que se soit mal vu, et parlez de ce que vous voulez.

Prenez soin de vous

Parce qu’il fallait trouver une 4e étape…

Décodons cet exercice trop conventionné et froid. Parler de votre ressenti, de vos envies, de vos perspectives, un bon manager devrait déjà le faire avec vous ; si ce n’est pas le cas, prenez les devants ! Connaissant votre valeur et la situation de l’entreprise, allez-y préparé, remonté comme jamais, prenez une bonne dose de café, un ou deux shooters de vodka et allez-y d’un pas décidé. Un entretien, plus qu’un combat, c’est une partie d’échecs. Trouver les bons mots, les bons arguments, c’est ce que vous allez devoir faire toute votre vie et que vous faites déjà sûrement dans votre travail. Alors faites un beau geste, faites-le pour vous-même.

Vous êtes maintenant un as de l’entretien, n’hésitez pas à contactez notre agence de marketing RH et à télécharger notre livre blanc sur la démarche de marque employeur afin de voir où vous en êtes dans votre marque employeur si vous souhaitez passez de l’autre côté du bureau !

Pour aller encore plus loin, voici la dernière vidéos de notre Vlog quotidien ENJOY THE DAY qui explique comment préparer les entretiens de négociation salariales. N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube, et à partager nos vidéos!

Mathieu Benhalima

Posté par

Titulaire d’un Master de chef de projet multimédia, adepte de l’expérimentation, j’ai occupé diverse

Mathieu Benhalima

Contact Marketing RH :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!