1min30 > Blog > Inbound Marketing > Les dérives du marketing genré
2014
26/Nov

Les dérives du marketing genré

De nombreux produits, en particulier ceux liés à l’hygiène sont conçus par les marketeurs uniquement pour les hommes ou pour les femmes. Vous pensez ne pas être victime du marketing genré ? Vérifiez bien… ouvrez votre placard de salle de bains : gel douche, déodorant, shampooing, rasoirs… tous ces produits sont-ils neutres ? C’est rarement le cas…

Women tax

Source : http://womantax.tumblr.com

 

Pourquoi faire du marketing genré ?

Ne soyons pas dupes, les marketeurs créent des produits par genre pour augmenter les ventes et donc les bénéfices. En effet, selon les marketeurs, hommes et femmes ont les même besoins : se laver les cheveux, s’épiler… Mais pour rendre ces gestes du quotidien plus “vendeurs” pour les femmes, les produits ont des senteurs plus féminines, une prise en main plus “confortable”, et surtout des packagings plus “sexy”. Pourtant, des produits mixtes peuvent très bien satisfaire les deux sexes : une femme ne pourrait-elle pas utiliser un produit sans petits coussinets pour protéger ses douces mains ? Stop aux préjugés ! Rassurez-vous, je ne suis pas une combattante féministe ; d’ailleurs les hommes sont eux aussi victimes du marketing genré ! Prenons par exemple le cas du dentifrice pour homme : en quoi monsieur et madame auraient-ils besoin d’un dentifrice différent ? Les deux n’ont-ils pas les mêmes dents ? Bien sûr que si, mais les marketeurs créent un besoin différent dans l’esprit des hommes et ils arrivent ainsi à vendre deux dentifrices par ménage voire 3 avec celui des enfants…

Un autre exemple ? La lessive pour homme  ! Oui, oui, cela existe, car apparemment les hommes ne devraient pas avoir à supporter les odeurs trop “féminines” des lessives traditionnelles. Pourquoi ne pas créer tout simplement une lessive à l’odeur neutre utilisable par tous les membres du foyer, et ainsi réduire les coûts ?

 

Des inégalités de prix

Le marketing genré a de lourdes conséquences sur les factures et en particulier sur celles des femmes. Géraldine Franck, du collectif  féministe Georgette Sand, s’amuse à répertorier tous les écarts de prix entre produits féminins et masculins sur son Tumblr, et ils sont plutôt choquants :

Pour des rasoirs comparables chez Monoprix, les femmes devraient payer 8 centimes de plus et pourtant avoir 5 rasoirs de moins que les hommes. Cet écart de prix a été nommé  “Woman Tax” par le magazine Forbes en 2012. Etre une femme augmenterait donc le prix de la vie quotidienne, alors même que son salaire est inférieur à celui des hommes en France en général… C’est illogique et injuste.

En conclusion, pour éliminer ces inégalités, réduire les coûts pour les ménages dont le pouvoir d’achat est déjà mis à mal, mais aussi pour des raisons écologiques (réduction des déchets), les marketeurs devraient cesser ce marketing genré et créer des produits plus neutres.

Si vous partagez cette vision plus respectueuse du marketing, je vous invite à consulter notre agence d’Inbound marketing ainsi qu’à télécharger notre guide Inbound.

 

Posté par

Diplômée d'un Master 1 "Responsable de communication". Au cours de ses précédentes expériences, Mari

Marie-Charlotte Lamard

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





4 Commentaires

@Hemmapil dit:08 Déc 2014

La polémique sur la taxe rose a été d'une grande naïveté de la part des journalistes grand public, à moins qu'il s'agisse de faire plus d'audience avec le débat sur le "genre" qu'avec une rapide leçon de marketing. Si les prix différents autant sur la beauté/hygiène, c'est parce que cela ne représente pas encore la même chose (pression sociale aidant) pour les femmes et la majorité des hommes. Avec la cosmétique, les femmes achètent bien plus que le produit... cela s'appelle la variable du prix psychologique, qui entre en compte dans la fixation du prix. Plus sur http://voustombezpile.com/2014/11/25/taxe-rose-georgette-sans-sexisme-marketing/


Tartine nutella pour hommes dit:01 Déc 2014

La lessive pour hommes? sérieusement, "Antoine pour hommes Paris" ?

Il ne reste plus qu'à revoir les packaging et les discours autour des produits lesquels en ont échappé :

- liquide vaisselle "lavez vos assiettes tout en restant viril et beau"
- gel anticalcaire "montrez-lui comment un vrai homme frotte la salle de bain"
- nettoyant pour vitres "ma baie vitrée est plus grosse que la tienne"

Je peux continuer la journée comme ça. Mais malheureusement, personne ne me paye pour le faire, alors si quelqu'un connait les agences qui ont besoin des idées marketing genrées pour les hommes les vrais, faites moi signe !


sokratis dit:28 Nov 2014

Effectivement, c'est injuste surtout quand il s'agit des produits de grande consommation. L'exemple pourtant n'est pas le meilleur, sachant qu'entre les 2 cibles il y a un écart : celui de la fréquence d'utilisation visée. Je prends un autre exemple, pour mieux m'expliquer. Il y a des années, comme la plupart d' autres hommes qui se rasent 1 fois / 2-3 jours, je m'achetais des produits assez standard, pour ne pas dire basique. Depuis que j'utilise un rasoir électrique, ma fréquence d'utilisation des rasoirs classiques à diminué au point que je les utilise 1/mois. En revanche, maintenant, quand j'achète des rasoir, je choisis plus chers.
Est-ce un "petit plaisir"?! Peut-être.


Miryam dit:26 Nov 2014

Je n'avais jamais remarqué qu'il y avait une différence au niveau des prix. Mais la plupart du temps j'aime la différence, avoir des produits spécifiques aux femmes, des services spécifiques etc.. Mon blog en est la preuve.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!