2016
25/octo

Comment sauver les e-boutiques des petits commerçants ?

Beaucoup de petits commerçants qui ont développé une marque régionale ont cru qu’il suffisait d’ouvrir une e-boutique pour voir s’envoler leurs ventes ! Mais comme il ne s’est pas passé grand-chose, ils ont lâché l’affaire, laissant végéter leur boutique en ligne, qu’ils utilisent comme des sites vitrines, préférant se concentrer sur le développement de leur boutique physique. Aujourd’hui il y a donc des milliers de petites boutiques en ligne qui ne génèrent aucun chiffre d’affaires. Sans compter celles qui vendent (un peu) aux clients qui viennent en ville, des produits qu’ils connaissent déjà. Voici donc quelques réflexions et propositions destinées aux petits commerçants pour redonner vie à leur e-boutique.

Je les ai souvent entendus dire qu’elle était un « plus ». Ce que je voudrais leur montrer, c’est que si elle n’est pas intégrée à une stratégie commerciale globale, elle ne vendra jamais grand-chose ! Car ils auront toujours mieux à faire que de s’en occuper. En la mettant au cœur, elle leur permettra au contraire, en capitalisant sur leur clientèle online comme offline, de déployer une stratégie commerciale au service de TOUS leurs clients.

Les clients offline ne sont pas les ennemis des clients online

Pour générer des ventes, il n’y a pas de mystère : il faut attirer les acheteurs dans la e-boutique ! Cela semble une lapalissade, mais pourtant beaucoup de petits commerçants ne capitalisent ni sur leurs clients avec lesquels ils entretiennent souvent une vraie relation sur les réseaux sociaux, ni sur leur vitrine virtuelle.
La e-vitrine ne change jamais et leurs clients ne sont pas au courant !

Connecter la e-boutique à la boutique physique permet de déployer une palette de services et d’enrichir la relation que leurs clients entretiennent avec la boutique physique.

  • Engagez vos clients à visiter la e-boutique. Vous sortez un nouveau produit ? Plutôt que simplement les en informer via les réseaux sociaux, dirigez-les vers la page produit de votre e-boutique. Cela leur donnera des infos supplémentaires sur le prix, la composition, et fera connaître votre ambition ! Vous mettez en place une opération commerciale ? Mettez-la en scène sur les réseaux sociaux en renvoyant vers la e-boutique.
  • Offrez des services supplémentaires à vos clients : par exemple des commandes prépackagées à venir chercher en magasin pour leur faire gagner du temp, leur éviter d’avoir à se garer.
  • Packagez des offres pour les clients online avec des tarifs plus intéressants pour booster les ventes des produits produisant les meilleures marges.
  • Organisez des ventes flash géolocalisées ou des dégustations pour attirer du monde dans votre boutique physique sur Snapchat et Facebook. 

La e-boutique est le relais privilégié de votre actualité commerciale

Utilisez votre e-boutique comme un hub éditorial à partir duquel vous publiez des contenus que vous relaierez sur les réseaux sociaux. Toutes vos actions éditoriales et commerciales renverront alors vers la e-boutique et vice-versa.

  • Plutôt que de figer votre présentation sur une page statique que personne ne lit, alimentez un blog en contenus et partagez la vie de votre marque sur le site e-boutique.
  • Définissez une ligne éditoriale en accord avec les valeurs que vous défendez, les pratiques que vous observez. Expliquez vos processus de fabrication, faites parler les membres de votre équipe, partagez vos recettes. Faites émergez votre personnalité pour créer la préférence de marque. Si cela vous effraie, pensez que le blog est le lieu où vous donnez du sens aux images que vous publiez sur les réseaux sociaux et qu’il est très utile pour entretenir la relation.
  • Engagez vos visiteurs, via les réseaux sociaux, à s’inscrire à votre newsletter pour recevoir le best of des actualités du blog.
  • Mettez en place un CRM pour centraliser tous vos contacts et informez vos clients online et offline de la même façon.

Où aller chercher l’audience supplémentaire ?

L’intérêt d’une e-boutique étant de développer les ventes hors de la zone de chalandise, il convient de la promouvoir auprès de ceux qui sont potentiellement sensibles aux caractéristiques de vos produits et aux atouts de votre marque.

  • Lancez des campagnes Facebook ads ciblées pour faire connaître votre marque et booster la vente de vos produits phare hors zone de chalandise, tout en utilisant les calls to action qui renvoient vers la e-boutique.
  • Faites-vous connaître auprès des bloggeurs influents, en leur proposant d’héberger vos articles, de relayer vos actualités. Envoyez-leur des kits.
  • Mettez vos produits phare sur les plus grandes marketplaces (Amazon, ebay, rue du commerce), les guides shopping qui renvoient vers votre site, sur google shopping.
  • Placez vos produits sur les sites de cash back, les sites de code promo.

Vous souhaitez (re)donner vie à votre boutique online, adressez-vous à notre agence spécialiste du e-commerce et téléchargez notre livre blanc sur les 12 enseignements des sites e-commerce leaders.

Posté par Sylvia Eskenazi

Ex directrice conseil en charge de la communication éditoriale de Leroy Merlin au sein de l'agence Textuel-La Mine, j'ai toujours eu un fort appétit pour les contenus. Sentant qu'il fallait prendre le tournant du digital, je me suis lire la suite...

Contact e-commerce :
Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06.73.55.17.36

Inbound marketing : quels contenus pour quelles étapes du parcours client ?

Webmarketing&com fête ses 10 ans

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *