2020
28/Oct
4 min

Traducteur assermenté

Comme c’est un poste important, il est nécessaire au traducteur de respecter plusieurs critères pour pouvoir prétendre à cette position. Le tout est fortement réglementé, et par exemple, chaque traducteur assermenté est présent dans une liste officielle. Lorsqu’il se charge de la traduction d’un document, il doit aussi apposer son sceau officiel dessus, mais également mettre sa signature. Cela va contribuer à donner plus de poids administratif au document traduit.

Définition Traducteur assermenté

On parle de traducteur assermenté pour évoquer un prestataire spécialisé dans la traduction de documents légaux, ou de tout travail de traduction qui ait un lien avec le domaine du juridique. La spécificité de ce traducteur est qu’il est reconnu par l’Etat. Aussi, son niveau d’expertise dans le domaine légal convient pour qu’il se charge de faire la traduction de documents dans une langue donnée tout en donnant l’assurance que le tout soit bien de bonne qualité.

Pour quels types de documents ?

On se tourne essentiellement vers ce type de prestataire pour faire la traduction de documents officiels qui pourront par la suite être utilisés en tant que tels. Parmi ce dont on peut faire mention, il y a les actes pour des procédures diverses, mais aussi les actes de notaires, ou bien tout autres documents administratifs similaires. Une fois que le traducteur assermenté s’est chargé de traduire un document officiel, celui-ci est valide dans le pays correspondant à la langue dans laquelle il a été traduit.

Pour une grande partie des documents à usage officiel, le traducteur assermenté est la seule option acceptée par bien des administrations. En revanche, on peut avoir à simplement se tourner vers un traducteur juridique pour des travaux de traduction en rapport avec la loi, mais qui ne nécessitent pas la création de documents officiels. Dans certains pays, on peut aussi procéder à la légalisation d’un document légal après l’avoir traduit par nos moyens.

Spécificité de la traduction assermentée

Comment faire assermenter un document

Pour qu’un document puisse être considéré comme assermenté, il faut le confier à un traducteur qui soit officiellement assermenté. Des éléments comme le sceau de celui-ci ou bien encore sa signature sont des moyens qui permettent de vérifier par la suite que le document est bien assermenté. En outre, le centre administratif à qui vous allez rapporter d’acte traduit ou tout autre contenu écrit juridique peut vérifier l’assermentation auprès de votre ministère de la culture. Si votre traducteur assermenté est mentionné comme étant effectivement reconnu, vous avez là une validation l’assermentation de votre document.

Comment on devient traducteur assermenté

Il y a plusieurs procédures qu’on doit suivre si jamais on souhaite devenir traducteur assermenté. On doit être en mesure de parler plusieurs langues étrangères à l’écrit, en plus de notre langue natale. Pour prouver notre maitrise de la langue en question, on doit être en mesure de présenter un bac+5 ou un master de la langue correspondante. La demande est à faire auprès du procureur de la République, et par la suite, une enquête de moralité sera faite sur votre personne. Une fois que votre dossier est validé, il est envoyé à la cour d’appel qui correspondant, et une cérémonie valide le tout.

Comment savoir si on doit faire appel à un traducteur assermenté

Solliciter les services d’un traducteur assermenté est une action nécessaire si jamais on a besoin de documents officiels mais qui doivent être traduits dans une langue autre que la vôtre. Généralement, l’entité administrative concernée vous fera part d’un tel besoin, et c’est à ce moment que vous pouvez vous orienter vers une personne qui peut se charger de la tâche en question. De manière générale, il est stipulé que le tout doit être directement confié à un traducteur assermenté.

Différence entre traducteur assermenté, accrédité et linguiste

Il faut faire attention à ne pas confondre un traducteur assermenté, un traducteur accrédité et un linguiste. On doit essentiellement se tourner vers un traducteur assermenté si on a besoin de documents qui doivent être utilisés dans un cadre légal. Un document à usage officiel qui n’a pas été traduit par ce professionnel risque de ne pas être validé. Vous devez donc éviter de faire cette erreur en particulier.

On parle d’un traducteur accrédité lorsque celui-ci est reconnu par des associations de traducteurs comme on en trouve un peu partout dans le monde. Cela ne confère par la même légitimité aux documents qu’il traduit que comme dans le cas du traducteur assermenté. Enfin, le linguiste peut aussi faire de la traduction, mais le tout n’est pas officiel, et aussi, celui-ci est plutôt spécialisé dans l’étude des langues plutôt que dans le fait de les traduire.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!