2020
28/Oct
4 min

Post-édition

Beaucoup évoquent la post-édition comme l’avenir pour les traducteurs professionnels. En effet, certains aspects de celui-ci vont contribuer à grandement diminuer la quantité de travail à fournir. Cela dépend en revanche de divers facteurs, et dans certaines instances, il vaut encore mieux se tourner vers la traduction assistée traditionnelle.

Définition post-édition

On parle de post-édition dans le monde de la traduction pour évoquer le procédé qui consiste à d’abord traduire un texte automatiquement avant d’en améliorer la qualité. Un traducteur professionnel ne peut pas directement utiliser les logiciels de traduction automatique, car la qualité de ceux-ci n’est pas optimale.

Toutefois, il est possible de se tourner vers ces procédés, avec la condition qu’on doive faire un travail de vérification minutieuse par la suite. On est généralement amené à faire des changements plus ou moins importants, suivant la qualité initiale de la traduction. La quantité de travail à fournir à ce stade va vraiment varier suivant le cas.

Tout savoir sur la post-édition

Les grands moteurs de recherche comme Google ou bien Bing possèdent chacun des outils de traduction automatique. Ces derniers sont mis à la disposition des utilisateurs en ligne de manière gratuite. Comme la qualité de la traduction fournie n’est pas parfaite, une révision est nécessaire, et les traducteurs professionnels vont faire cela en utilisant des outils de TAO. Il y a longtemps, certains préféraient faire de la traduction brute, mais les normes actuelles font qu’il est mieux de s’aider d’outils.

En outre, traiter les textes issus d’outil de TA avec les outils de TAO permet de faire un gain de temps important. Pour un texte de difficulté normale, une bonne partie des phrases déjà traduites ne nécessitent pas de révision. Plusieurs ne requièrent que des modifications minimes, et seulement quelques phrases requièrent une réécriture complète. La difficulté de traduction d’un texte par un outil de TA dépendra de facteur comme la longueur des phrases, mais aussi la présence d’expressions diverses.

Historique

Avant l’avènement des outils de traduction automatiques comme Google Translate, faire passer le contenu d’un texte d’une langue à une autre devait se faire manuellement. Quand ces outils ont vu le jour, le travail est devenu bien plus simple, mais il faut quand même fournir un certain effort. LA norme a d’abord été de traiter les textes de manière brute, soit une traduction directe.

Plus tard, on s’est mis à adopter des outils pour faire de la traduction assistée. La qualité des traductions fournies par les outils de TA n’a pas cessé de croître au fil du temps, mais il n’est pas encore possible de laisser le travail entièrement aux machines. Ainsi, même actuellement, c’est encore nécessaire de faire revoir les textes par des professionnels.

Pourquoi faire de la post-édition

C’est un procédé qui évite que le texte traduit ne contienne des incohérences, ou bien qu’il ne transmette des messages différents de ce qu’on souhaitait initialement partager. Lorsqu’un logiciel de TA traduit un contenu depuis une langue vers une autre, il ne comprend pas le contenu. Le tout ne peut donc pas indiquer si telle ou telle phrase est correcte, ou bien si le sens de la phrase initiale est conservée dans la traduction. C’est pour cette étape que le traducteur professionnel est crucial.

Quand utiliser la post-édition

Dans les cas où on a besoin que la qualité d’un contenu écrit traduit soit sans fautes, il est essentiel de se charger de faire la post-édition d’un texte. C’est le cas pour les textes qu’on souhaite utiliser dans un cadre professionnel. Par contre, si on veut seulement traduire un texte pour échanger avec un ami qui parle une langue qu’on ne connaît pas, on a une marge d’erreur plus grande. En revanche, il faut quand même faire une petite relecture de votre texte dans ce cas de figure. Par ailleurs, il y a de grandes chances que vos efforts pour parler la langue soient appréciés.

Les différents types de post édition

On parle de post-édition légère et complète dépendamment de la quantité de changements qu’on a été amené à apporter sur un texte traité par un outil de TA. Une post-édition légère consiste en des actions comme corriger l’accord d’un verbe, ajouter un connecteur manquant, etc. Une post-édition complète peut être requise si des phrases entières sont incompréhensibles. Cela arrive dans les cas des figure où les phrases comprennent des expressions qui sont inconnues de l’outil de TA. En outre, les sujets assez techniques sont les plus susceptibles à présenter une grande quantité d’erreurs.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par

ranja

Contact Livre d'entreprise :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!