2020
28/Oct

Perfect match

Pour déterminer qu’on a un perfect match, le logiciel d’assistance à la traduction va se charger de comparer chaque mot de l’expression à traduire avec les lignes pré-traduites stockées dans sa mémoire. Si la phrase que le traducteur doit traiter est présente à chaque mot près dans la base de données de l’outil TAO, le tout peut être utilisé directement. Ainsi, généralement, il ne suffit que de quelques clics au grand maximum pour le traducteur s’il souhaite utiliser le perfect match ainsi trouvé. 

Définition perfect match

Le terme perfect match dans le monde de la traduction se rapporte essentiellement au domaine des outils pour la TAO ou traduction Assistée par Ordinateur. Le tout se réfère à une correspondance parfaite avec une partie d’un texte à traduire et le contenu préalablement traduit se trouvant dans la mémoire de traduction de l’outil de TAO. Quand un perfect match est détecté, le traducteur professionnel n’a généralement pas besoin de faire de modifications supplémentaires sur la traduction proposée, et il peut directement intégrer celle-ci à son travail.

Utiliser des outils de TAO a permis de grandement faciliter le travail de traducteur comparé à celui-ci dans le passé. Le but de ces outils est d’ailleurs de prêter assistance aux traducteurs, et non pas de servir pour directement traduire du contenu, comme c’est le cas avec les outils de traduction automatique. Perfect match est un terme anglophone, mais qui est également utilisé dans la langue française par les traducteurs professionnels.

Comment fonctionne la TAO ?

Le métier de traducteur a bénéficié de la création de divers logiciels qui vont donner une aide spécifique. On peut distinguer deux types d’outils de traduction sur le marché, soit les traducteurs automatiques d’un côté, et les outils de TAO de l’autre. Les traducteurs automatiques, comme Google Translate, sont gratuits, mais la qualité de traduction n’est pas très élevée. Ainsi, il faut généralement un grand travail de relecture et de correction pour arriver à un rendu décent.

Les traducteurs professionnels n’utilisent cependant pas cette méthode de manière générale. A la place, ils vont se tourner vers les outils de TAO. Au début de l’utilisation, il vous est demandé d’entrer un fichier texte directement dans l’outil. Par la suite, celui-ci vous sera présenté sous une forme où chaque phrase sera séparée, avec une traduction suggérée à côté.

Pour distinguer jusqu’où une phrase commence et se termine, le logiciel va se baser sur les ponctuations. En revanche, il sera généralement possible pour le traducteur de spécifier quelles sont les blocs de mots qui vont ensemble. Une fois qu’une traduction est proposée, le traducteur peut décider d’utiliser celle-ci telle quelle, ou bien d’y apporter quelques modifications.

Ici, le perfect match a lieu quand aucun changement ne se révèle nécessaire. La MT ou Mémoire de Traduction joue un grand rôle pour ce genre de logiciels. En outre, c’est dans celle-ci que sont stockées l’ensemble des suggestions de traductions. C’est un système évolutif, et le traducteur peut donc entrer de nouvelles suggestions de traduction pour un groupe de mots donnés.

Les correspondances MT

L’intérêt d’une mémoire de traduction ou MT réside principalement dans le fait que le tout évite qu’on ait à réécrire les mêmes traductions dans un texte très long. Par exemple, si une phrase ou une expression revient plusieurs fois dans un même texte, il est possible de traduire ces éléments plus rapidement. Ainsi, il n’y aura plus besoin pour le traducteur de répéter une même phrase, et le tout sera traduit bien plus rapidement.

Il n’est possible de faire ce genre d’action pour un perfect match, soit un groupe de mots dont on est sûr qu’il aura le même sens peu importe où on le trouve dans le texte. Pour les autres traductions à faire, le tout doit quand même se faire manuellement. En revanche, l’outil contribue quand même à rendre le travail bien plus facile. C’est le cas dans la mesure où les niveaux de correspondances vont varier.

Plus ces niveaux seront élevés, moins le traducteur aura à fournir d’effort de traduction. Par exemple, il se peut qu’un groupe de mots et sa traduction stockée dans la MT soient similaires à quelques mots près. Quand c’est le cas, il vous est possible d’utiliser quand même la traduction suggérée, puis de faire les modifications requises.

Un traducteur professionnel se charge lui-même de constituer ses bases de données pour la traduction. Celles-ci se classent par sujets pour une organisation plus simple. En outre, pour pouvoir utiliser ce type d’outil, il est nécessaire d’en faire l’achat, quoiqu’il soit possible de trouver des logiciels de TAO qui fonctionnent sur un système d’abonnement.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Marketing international :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter