2020
28/Oct
4 min

L18N

L’internationalisation ou L18N se défini comme un procédé de conception de logiciel ou d’une application et qui permet de l’adapter à différentes langues, régions et cultures sans avoir à apporter des modifications sur le programme. Le terme internationalisation est souvent abrégé en i18n, avec 18 représentant le nombre de caractères entre les lettres i et n dans le mot.

Utilités de l’internationalisation

De nombreuses entreprises cherchent à étendre leurs zones de couverture en ciblant de nouveaux marchés en dehors de leurs régions d’origine. Dans le domaine informatique, cela implique que l’on doit avoir un logiciel qui saura satisfaire les exigences culturelles et linguistiques de la région ciblée.

L’internationalisation est une étape importante dans le processus de globalisation d’un produit. Il est en effet bien plus pratique de concevoir un produit qui pourra s’adapter directement à différentes langues et cultures plutôt que d’en créer une nouvelle copie pour chaque marché cible. Non seulement cela permet de faciliter les travaux de localisation à venir, mais cette méthode présente également un impact considérable sur le coût de la production à l’échelle mondiale.

I18N aura alors une influence significative sur la régionalisation du produit en la facilitant grandement. Cela en fait une étape cruciale dans le développement et la création du logiciel afin d’éviter une refonte totale qui s’avèrera beaucoup plus complexe.

Bien que l’internationalisation soit très importante pour la localisation, cela n’implique pas que cette dernière aura forcément lieu. Elle peut être utilisée pour d’autres tâches comme une simple traduction d’une application en permettant par exemple l’utilisation de caractères non latins ainsi que des textes se lisant de gauche à droite ou de haut en bas.

Principe de l’internationalisation

L’aboutissement à une bonne internationalisation d’un produit implique le respect de quelques critères.

La suppression des limites d’encodage

La régionalisation et le déploiement sur d’autres marchés à l’échelle internationale nécessite forcément que le produit ne soit pas limité à une seule région. Cela se traduit par une bonne utilisation des encodages de caractères voire le recours à l’Unicode. Les interdépendances dans les enchaînements des caractères doivent également être prises en compte afin d’éviter les éventuelles erreurs.

La prise en charge des paramètres internationaux

Tous les systèmes d’écritures ne se ressemblent pas et le développement du produit peut entièrement varier d’une langue à une autre. De ce fait, il sera nécessaire lors de l’i18n de faire en sorte que le logiciel puisse prendre en charge les propriétés de différentes écritures comme les textes verticaux, les textes bidirectionnels ou encore les caractères non latins. Cela sera essentiel même si certains de ces caractéristiques ne seront pas immédiatement utilisés lors de la conception du produit.

La prise en charge des préférences locales

Comme les préférences linguistiques et culturelles varient d’une région à une autre, il sera nécessaire d’enregistrer ces différentes préférences dans une base de données utilisable par l’application. Les paramètres de localisation sont disponibles dans des fichiers de ressource disponibles dans les différentes langues, et le logiciel devra pouvoir les reconnaître et les utiliser selon la région de l’utilisateur. Cela peut par exemple inclure les formats de d’heure et de date, les formats d’adresses, les systèmes de numération, etc.

La distinction des éléments localisables

Les éléments qui seront pris en compte lors de la localisation devront être séparés du code source de l’application. Cela permettra de traduire le produit dans différentes langues sans que cela ait un impact sur les fonctionnalités ou l’expérience utilisateur en général. Il serait en effet bien dommage qu’un même produit ne soit pas utilisable de la même manière en fonction de l’origine de l’utilisateur.

Différence entre internationalisation et localisation

Ces deux termes sont étroitement liés et leur sens peut facilement être confondus. Toutefois, il y a une différence non négligeable entre les deux.

La localisation est le procédé qui consiste à adapter un produit afin qu’il puisse répondre aux exigences culturelles et linguistiques d’un marché ciblé. Elle est souvent abrégée en l10n, le nombre 10 faisant référence au nombre de caractères entre les lettres l et n dans le mot.

Ce procédé consiste à adapter par exemple les formats de date et d’heure, les unités de mesure, les devises, les noms de places et de personnalités célèbres, etc. Son objectif est de créer un produit parfaitement compréhensible pour le marché en question.

L’internationalisation par contre est une technique qui permet de faciliter cette localisation. Elle consiste alors à préparer le produit de tel sorte que la traduction et la localisation dans le future soit plus simple.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!