2020
28/Oct
4 min

L10N

La localisation ou régionalisation est un procédé consistant à adapter un produit ou du contenu afin que celui-ci puisse répondre aux exigences culturelles et linguistiques d’un marché ciblé. La localisation est parfois abrégée en l10n, où le nombre 10 équivaut au nombre de caractères entre les lettres l et n dans le mot. Souvent comparé à tort à une simple traduction, la régionalisation est en réalité un processus bien plus délicat et plus complexe.

Les enjeux de la localisation

La première nécessité de la localisation est de faire en sorte que le produit soit parfaitement compréhensible par le nouvel utilisateur. Cela est d’autant plus important dans la localisation de logiciel qui est l’une des plus grandes utilités de cette technique. Si la tâche est bien accomplie, l’on aura l’impression que le logiciel localisé a été conçu uniquement pour le marché cible.

Si le propriétaire choisi de ne pas recourir à la localisation de son produit, le contenu sera lisible par tout utilisateur du marché cible mais très peu en comprendront la véritable sens. En effet, les références culturelles peuvent varier énormément d’une région à une autre, même si l’on y parle la même langue. Il est même possible que certains aspects et formes du produit soient offensants voire même tabous pour le marché ciblé, ce qui sera tout simplement catastrophique.

En procédant à la localisation, l’on supprimera ces différentes barrières de sorte que l’utilisateur comprendra clairement le sens du message. Ceci constitue un énorme atout pour le développement des activités de l’entreprise en adoptant une stratégie particulière à chaque marché.

Le processus de localisation

La localisation est un procédé assez complexe qui doit prendre en compte plusieurs critères.

La traduction

Il s’agit certainement de l’aspect le plus connu de la localisation. Il est important de traduire le contenu vers la langue parlé dans la région ciblée. Même dans deux régions qui utilisent la même langue mais avec certaines différences, il sera nécessaire de faire une traduction, comme dans le cas du français parlé en France et de celui parlé au Canada, ou encore des anglais britanniques et américains.

L’aspect visuel

La localisation ne se limite pas à une simple traduction. L’aspect visuel du contenu doit également être modifié de sorte qu’il puisse convenir aux habitudes du marché ciblé. La présentation générale doit être revue pour une meilleure présentation, comme les couleurs ou encore la forme des textes.

Il en est de même pour les graphiques qui devront être adaptées, ou encore les images et photos expliquant certaines idées. Par exemple une photo du Palais de l’Elysée en France pourra être modifiée en une photo de la Maison Blanche aux Etats-Unis afin de représenter un palais présidentiel.

Les formats locaux

Un des aspects les plus importants de la régionalisation est d’adapter les différents formats aux normes locales. Cela est notamment le cas des devises qui varient en fonction des localités. De ce fait, si l’on a des prix en euros en France, ceux-ci devront être exprimés en Livre Sterling au Royaume-Uni. Il en sera de même pour les unités de mesure comme une le kilomètre en Europe et le Miles aux Etats-Unis.

En plus des unités de mesure, le format d’affichage des différentes informations sera également adapté. Cela peut comporter notamment le format des dates, de l’heure, des adresses, des numéros de téléphone, etc.

Les exigences locales

Même en suivant ces différentes étapes qui sont en réalité des adaptations directes du contenu ou texte source, le produit final devra également considérer d’autres exigences locales. En effet, il y aura des obligations juridiques et autres règlementations locales qui devront être respectées selon les marchés, comme un produit vendu qui est déconseillé aux moins de 18 ans dans certains pays et aux moins de 21 ans dans d’autres. Il faudra également considérer l’aspect culturel et les modes de consommation des différentes régions.

Différence entre localisation, traduction, internationalisation et adaptation culturelle

Ces trois termes sont couramment confondus bien que leurs sens soient différents.

La traduction est le fait de transposer les mots et les phrases d’une langue à une autre afin que le contenu soit grammaticalement correct et qu’il soit compréhensible. L’on ne tiendra pas en compte des exigences et habitudes locales mais seulement du sens du texte.

L’internationalisation est un technique de conception d’un produit informatique afin qu’il puisse facilement être traduit et localisé à l’avenir. Cette pratique n’implique pas forcément que le contenu soit localisé un jour.

La localisation est le fait d’adapter un contenu pour qu’il puisse parfaitement correspondre au marché ciblé. Pour simplifier les choses, la traduction et la localisation constituent des étapes essentielles dans le processus de localisation.

L’adaptation culturelle est une pratique qui consiste à faire passer un même message à deux marchés et régions différents. Contrairement à la localisation, elle ne respecte pas forcément la forme du contenu source.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!