2020
28/Oct
4 min

Interprétariat

Un interprète doit être présent pendant que l’échange entre deux langues différentes. La distinction ultime entre la traduction et l’interprétation réside dans le fait que tout doit se faire manière orale pour le second.

Définition interprétariat ou interprétation

L’interprétariat est la discipline qui se charge de rendre possible la communication d’une langue vers une autre entre deux parties. Contrairement à la traduction à proprement parler, ici, l’interprétation dans une langue d’une information donnée dans une autre doit se faire de manière directe. Il arrive ainsi que le travail d’interprétation se fait donc de manière instantanée.

Rôle et compétences de l’interprète

Un interprète doit essentiellement avoir une compréhension des deux langues dans lesquelles il doit travailler. Cela ne se limite pas à une bonne maitrise des règles grammatiques et autres. Entre autres choses, l’interprète doit comprendre dans quelle mesure tel ou tel mot ou expression convient lie mieux pour une traduction. Ensuite, c’est une position qui nécessite une certaine vivacité d’esprit, dans la mesure où on doit pouvoir rapidement donner une interprétation claire et concise d’une phrase.

Le tout est à faire sans trop s’éloigner du sens initial de ce que la source a affirmé. Il y a plusieurs instances au cours desquelles les services d’un interprète peuvent être nécessaires, comme au cours d’une interview, dans un tribunal, pour un discours, etc. Ainsi, l’interprétation peut inclure qu’une personne ait à traduire les paroles de plusieurs personnes.

Une des situations où l’interprète est crucial est celui où des personnes de nationalités différentes sont amenées à communiquer. C’est par exemple le cas au cours de réunions de grandes organisations comme l’ONU. Ici, il faut que l’interprète puisse convenablement faire son travail. Si la marge d’erreur acceptable pour l’interprétariat en général est assez large, c’est moins le cas ici.

Les différents types d’interprétation

On peut évoquer plusieurs sortes d’interprétariat, et le contexte sera l’élément qui vient affecter l’action que l’interprète sera amené à effectuer.

Interprétation consécutive

C’est une forme plus ou moins aisée de faire l’interprétation. La personne dont on doit interpréter les paroles va s’exprimer avec des pauses en alternance. Aux moments des pauses, ce sera au tour de l’interprète de faire son travail. On utilise souvent ce format quand un orateur s’adresse à une audience dont il ne parle pas la langue.

Interprétation simultanée

Ici, l’interprète devra parler en même temps que la personne dont elle doit interpréter les paroles. Cela vient poser plusieurs challenges, dont le fait que la traduction doit se faire rapidement. Ensuite, L’interprète ne devra également pas interférer avec les paroles émises par le locuteur.

Interprétation chuchotée

C’est un mode d’interprétation qui va faire que l’interprète aille près de celui qui écoute pour lui transmettre ce que dit le locuteur sans parler trop fort. Faire ainsi permet de ne pas gêner le locuteur quand celui-ci s’exprime. C’est connu comme étant une des méthodes les plus anciennes pour ce qui est de l’interprétation dans son ensemble. On peut aussi trouver des dispositifs électroniques qui permettent de faire cela de manière plus simple.

Interprétation de liaison

Il s’agit d’un mode d’interprétariat qui se fait entre un nombre limité de personnes. Ainsi, le rôle de l’interprète consiste à permettre à un petit groupe d’avoir une discussion même sans parler une langue commune. Il peut être question de conversation en tête à tête, ou encore d’un échange incluant seulement quelques participants.

Interprétation assermentée

On parle d’interprétation assermentée quand l’interprète en question fait son travail tout en bénéficiant d’un certificat reconnu par le ministre des affaires étrangères de son pays. Pour prouver qu’il est bien assermenté, il peut utiliser des éléments spécifiques, comme son cachet professionnel, sa signature ou encore un numéro qui lui a été attribué en rapport à sa position.

Les spécificités de l’interprétariat

Il est nécessaire pour un interprète d’être bien vigilant concernant les choix de mots qu’il fait. En outre, dire certaines choses d’une manière particulière n’est pas toujours acceptable suivant la langue et la culture. En cela, il doit bien peser ses mots avant d’interpréter les paroles de son locuteur. Aussi, un interprète ne va pas automatiquement être en mesure de faire son travail dans les deux sens.

On peut quand même y jouir d’une meilleure souplesse concernant la précision des interprétations, ce qui est inexistant pour la traduction normale. Une interprétation anglais vers français et inversement ne sont pas équivalentes, dans la mesure où chaque tâche requiert une compréhension poussée de la langue cible. Divers matériels peuvent être utilisés pour faire de l’interprétation.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!