2020
28/Oct
4 min

Industries de la langue

Outre la traduction, les industries de la langue englobent bien d’autres activités connexes. Aussi, sur le plan international, il y a une divergence d’avis concernant ce qui peut être considéré comme faisant partie de ces industries. Par exemple, au Canada, la traduction, la formation sur le plan linguistique ainsi que les technologies considérées comme langagières sont les bases de cette industrie. Quant à la communauté européenne, on retrouve deux interprétations plus ou moins distinctes de ce qui peut être comme étant constituant de l’industrie langagière.

Définition Industries de la langue

On parle d’industries de la langue pour évoquer un secteur regroupant les diverses activités qui facilitent la communication sur plusieurs langues. C’est un secteur dont le but est ainsi de permettre aux personnes qui ne parlent initialement pas la même langue de quand même communiquer entre elles. La traduction est un des domaines compris dans un tel secteur, et se charge par exemple de fournir l’équivalence de dires émis dans une langue initiale vers une langue cible. Ce secteur fait face à divers challenges, comme l’absence de correspondances directes sur le plan sémantique entre plusieurs termes.

Les services de l’industrie langagière

Un certain consensus est accepté pour ce qui est de ce qu’on peut considérer comme les services faisant partie de l’industrie langagière. Voici les services en question :

  • La traduction, qui consiste à faire passer des informations entre deux personnes qui parlent deux langues différentes,
  • La révision de traduction, dont le but est de corriger les traductions faites par les prestataires, les compagnies spécialisées ou bien les logiciels,
  • L’édition si vous êtes un auteur, et l’édition destinée aux éditeurs professionnels, tous deux se référant à la révision d’un ouvrage écrit,
  • L’interprétation, qui contrairement à la traduction, n’essaie pas de transmettre des informations de manière exacte, mais plutôt d’une façon approximative,
  • Le fait d’enseigner les langues de pays étrangers,
  • La création et l’optimisation d’outils TAO ou Traduction Assistée par Ordinateur,
  • L’extraction terminologique, qui collecte des termes avec une leur possible traduction, puis les termes sont soumis à un traducteur,
  • La localisation linguistique, qui consiste à adapter des produits comme des jeux vidéo, des sites web ou autres à une culture donnée, et non simplement faire de la traduction,
  • L’internationalisation de logiciel, soit le fait d’adapter un logiciel pour le marché international,
  • Et la traduction automatique.

L’évolution de l’industrie langagière

Depuis le début du commerce entre divers pays, soit il y a aux tous débuts de l’histoire humaine, cela a été une nécessité de pouvoir communiquer d’une langue à l’autre. L’industrie langagière date donc d’il y a bien longtemps. En outre, les récentes années qui ont vu l’essor d’internet ont vu des changements drastiques pour ce qui est de cette industrie. En effet, le web est inondé de contenus dans des centaines de langues différentes. Le tout est potentiellement à la portée d’à peu près tout le monde qui dispose d’une connexion au réseau internet.

C’est donc un grand marché économique qui s’est ouvert, et jusqu’à présent, le tout génère plusieurs milliards d’euros par an dans divers pays. On fait cependant face à des challenges divers, comme le fait qu’il devienne un peu plus difficile d’assurer une bonne qualité des traductions. Plusieurs initiatives permettent de limiter cela, notamment la mise en place de normes qui vont veiller à ce que le tout reste bien qualitatif. La traduction automatique est perçue comme le futur dans l’industrie langagière, dans la mesure où elle pourrait supplanter le besoin d’avoir un intermédiaire humain.

L’importance de l’industrie de la langue

La possibilité de pouvoir aisément communiquer d’une langue à l’autre est essentielle dans le cadre actuel d’internationalisation. L’existence de langues plus ou moins universelles comme l’anglais aide sur ce plan. Cependant, ce n’est pas suffisant pour complètement englober les nuances qui lient une langue donnée à une culture spécifique, ainsi qu’aux communautés qui la parle. Ainsi, les différentes disciplines de l’industrie langagière peuvent être considérées comme complémentaires.

Pouvoir accéder à un marché international est également une aubaine pour les compagnies qui souhaitent écouler leurs produits sur un marché plus large. En effet, ils peuvent concevoir une version des différents biens et services pour une communauté donnée parlant une langue précise. Ici, la localisation linguistique permet une plus grande pertinence des services fournis, car le tout va être adapté à la culture ciblée. C’est bien mieux que de simplement chercher à faire une traduction mot à mot d’un site web.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!