2021
26/Oct

Heatmap

La Heatmap est un moyen très performant de comprendre ce que les utilisateurs de votre site Internet font, ce qu’ils cliquent, jusqu’où ils scrollent ou encore ce qu’ils regardent ou ce qu’ils ignorent. Dans cet article, on vous explique ce que c’est la heatmap, comment il est utilisé et les outils indispensables pour le faire. 

Définition de Heatmap

La « heatmap » est une représentation cartographique des activités de l’internaute sur une page web. « Heatmap » signifie littéralement « carte de chaleur » ou « carte thermique » en français. De la même manière que les cartes de chaleur météo, dans le webmarketing, il sert à représenter les données et les statistiques indiquant le parcours de l’internaute. Les informations sont généralement évoquées par des codes couleurs facilement saisissables. Les zones en rouge sont celles qui sont les plus sollicitées, et les zones en bleu sont celles qui attirent le moins.

Cet ensemble d’outils est particulièrement indispensable pour comprendre le comportement des utilisateurs sur une page web. En sachant quelles sont les zones chaudes et les zones froides, il est alors plus simple d’identifier ce qu’il faut réajuster sur le site pour une expérience utilisateur optimale. En conséquence, encourager les conversions sur le site et atteindre ses objectifs commerciaux.

Ce que le heatmap peuvent présenter : la visualisation (eye-tracking), les clics, le niveau de scroll

Les informations qui peuvent être obtenues par les heatmaps sont nombreuses. Par ces outils, il est possible de connaître le trajet du regard de l’internaute, les zones les plus cliquées, ou encore la profondeur de scroll. Ces données liées au comportement de l’utilisateur seront fondamentales pour l’entreprise qui saura par la suite optimiser sa stratégie.

Eye-Tracking

Les heatmaps s’utilisent couramment dans le marketing classique. Avec l’outil « Eye tracking », il est possible de déterminer avec précision le parcours du regard du consommateur. Cette technique était particulièrement indispensable dans la création de packaging de produit ou encore pour améliorer l’efficacité des affiches publicitaires.

En connaissant le trajet des yeux d’un groupe de personnes représentant un panel, les marquent peuvent déterminer où placer stratégiquement leurs messages. Le procédé est également utilisé dans le marketing digital. Grâce au Eye-Tracking, on peut facilement suivre le regard de l’internaute sur une page web, sur un moteur de recherche, une application smartphone, etc. Il sert à déterminer les zones chaudes et froides de la page web qui s’effectue plus simplement. Autrement dit, les zones les plus visualisées et celles qui sont plutôt négligées.

Carte de chaleur des clics

À part le regard de l’internaute, la heatmap peut aussi mettre en valeur ses clics. Dans le jargon du web, ça s’appelle le click tracking. Comme son appellation le laisse entendre, il permet d’avoir un aperçu des zones les plus cliquées de la page web par les couleurs rouges et bleues. Ainsi, les éléments du site Internet qui sont les plus cliqués sont facilement identifiables, de même que ceux ignorés par les internautes.

Profondeur ou niveau de scroll et ligne de flottaison

La heatmap permet également de connaître le niveau de scroll d’une page web. Le niveau ou profondeur de scroll représente l’endroit où l’internaute va s’arrêter en scrollant sur la page. La limite du contenu de la page web affichée sur l’écran s’appelle la ligne de flottaison. Parmi les heatmap les plus populaires ayant cette fonction est Google Analytics. L’outil de mesure d’audience de Google peut présenter une carte de chaleur révélant l’attention des utilisateurs du site web. En général, ces les internautes se concentrent principalement sur la partie gauche supérieure des pages. Cette partie est connue sous le nom de « triangle d’or », le saint graal pour les annonceurs en ligne.

L’utilisation du heatmapping

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreux outils heatmap permettant d’identifier les activités de l’internaute. Ces solutions permettent une visualisation rapide et simple du parcours de l’internaute sur la page web, mais aussi sa manière d’interagir avec les éléments qui la constituent.

Grâce au système de couleur de la cartographie, il est plus facile d’identifier ce qui ne va pas sur une page web. Ces zones colorées sont très révélatrices et il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes connaissances en statistiques ou en données analytiques pour déterminer les problèmes. Ainsi, avec l’aide des heatmaps, il est plus simple de connaître :

  • Les zones du site sur lesquelles que les internautes se focalisent majoritairement ;
  • Les éléments du site que les internautes ne remarquent pas ;
  • Les dysfonctionnements du site à l’exemple des éléments non cliquables, mais qui attirent tout de même l’attention des visiteurs. À noter que si l’utilisateur du site utilise souvent la barre de recherche, cela peut signifier que l’expérience utilisateur n’est peut être pas optimisée sur le site et que les internautes se perdent facilement dans leur navigation ;
  • Les parcours gagnants, c’est-à-dire les activités de l’internaute qui aboutissent à une conversion.

L’utilisation des outils de heatmapping ne se limite pas à l’identification des activités de l’internaute. Avec ces solutions, on peut procéder à une segmentation du trafic. On peut donc connaître le comportement des internautes sur les différents supports (mobile et bureau) et faire une comparaison. Il est également possible de comparer les parcours des nouveaux consommateurs aux anciens, étudier leur comportement de navigation selon leur provenance (email, réseaux sociaux, etc.)

Les outils heatmap les plus célèbres

Parmi les heatmap les plus célèbres, on peut citer Hotjar qui est une solution complète avec plusieurs fonctionnalités. Mouseflow est également un outil qui présente de nombreux avantages, ainsi que Smartlook. En revanche, la plupart de ces plateformes sont payantes. Pour une solution en heatmapping gratuite, Yandex Metrica fait partie des plus intéressantes. Sinon, des fonctionnalités comme le click mapping de Google Analytics est également un moyen gratuit d’évaluer sa page web.

 

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre méthodologie l’Acquisition Strategy Design et à télécharger notre livre blanc « Faire de sa marque un média et transformer son audience en clients grâce à l’Inbound Marketing« 

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)