2020
11/Sep
4 min

Globalisation

« On ne peut pas ne pas communiquer », tels sont les paroles du célèbre sociologue Mucchielli. Celui-ci appuie donc l’importance de la relation interpersonnelle qui peut aboutir à de grandes choses. Seulement, la langue peut souvent constituer une barrière à cette interaction, et cela dans de nombreux domaine. Heureusement, là se situe l’importance de la traduction qui intervient pour pallier cet obstacle. Elle contribue particulièrement dans le phénomène de la globalisation dont les enjeux sont très importants. 

Définition de la globalisation

La globalisation, au sens large, signifie le fait de globaliser, ce qui implique la réunion de plusieurs éléments pour former un ensemble. Autrement dit, il consiste à l’élargissement du succès d’un concept à une grande échelle, qui peut même être planétaire. Il s’agit d’un américanisme, du mot « globalization », un terme rendu célèbre durant les années 80.

Dans le domaine économique, il désigne le phénomène consistant à rendre les activités commerciales ou industrielles à l’échelle mondiale. Il peut également se manifester par la volonté d’être plus productif par une effervescence au niveau mondial.

Dans un contexte de traduction, il consiste à préparer un logiciel ou un site web pour l’ouvrir au monde. Dans d’autres termes, il s’agit d’y apporter de nombreuses modifications en vue de le rendre plus accessible à plusieurs localités.

La traduction et la globalisation sont alors étroitement liées, car sans la retranscription linguistique, une expansion peut devenir difficile. Cette globalisation peut concerner le format des données telles que l’heure selon les pays (3pm = 15h). Mais il peut également concerner le contenu général d’un site retranscrit dans d’autres langues. Cependant, les changements qu’elle apporte impliquent d’autres normes à respecter et il s’agit d’une tâche qu’il faut confier à un professionnel en la matière.

L’utilité de la globalisation

La globalisation est un terme connexe à la mondialisation avec lequel il est souvent confondu. Par ailleurs, certains linguistes estiment que « mondialisation » est la traduction française de son équivalent dans la langue américaine. Les deux lexèmes peuvent bien être synonymes dans certains contextes, mais il existe tout de même une petite nuance qui les différencie.

  • La globalisation désigne le fait d’universaliser les enjeux dans un monde très interdépendant, que ce soit au niveau économique, politique ou social ;
  • La mondialisation, quant à elle, est le nom attribué à une ère géopolitique au début dans les années 90. Elle peut également désigner une période particulièrement marquée par le progrès de la science et de la technologie.

Néanmoins, ces deux mots évoquent à peu près la même notion, c’est-à-dire un monde plus unifié et sans barrière. Par ailleurs, ce principe de mondialisation est un concept déjà soutenu par les organisations internationales comme le FMI ou ONU. Elle peut donc être perçue comme une manière d’unifier du monde par l’interpénétration de diverses cultures, technologie et économie.

En outre, la pluralité peut être considérée comme étant un frein à cette homogénéité. Heureusement, avec la retranscription linguistique, l’aspect conflictuel pouvant être engendré par la pluralité est amoindri. La traduction occupe ainsi un rôle central en tenant compte du concept d’interdépendance sur laquelle se base la mondialisation.

De la globalisation vers la glocalisation

Le terme « glocalisation » est une néologie qui se base sur la globalisation et la localisation. Comme expliqué dans les précédents paragraphes, la globalisation se présente comme étant l’expansion des activités commerciales au-delà des frontières. Par exemple, un fabricant de confiture peut apercevoir que son marché peut s’étendre au-delà d’une échelle locale et régionale. Il peut alors envisager d’étendre ses activités à un niveau plus grand au-delà d’une ampleur nationale, c’est-à-dire mondiale.

Quant à la localisation, il résulte de la globalisation et implique le plus souvent une solution à l’obstacle linguistique. À titre d’exemple, un site Internet d’un groupe commercial est uniquement disponible en français. Fructueuse, l’entreprise décide alors d’étendre leur activité à une plus grande échelle vers d’autres pays où se trouvent de potentiels clients. Par conséquent, le site web doit être adapté pour être accessible en fonction de la localisation du client. Cela peut impliquer la traduction des Conditions Générales de Ventes ainsi que d’autres conditions commerciales relatives à la transaction.

La glocalisation est donc la combinaison des différents rôles de la globalisation et de la localisation. Expliqué autrement, il s’agit d’ajuster l’offre en fonction des requêtes d’une clientèle locale. En suivant toutes ces démarches, il est alors correct de dire qu’une entreprise s’est glocalisée.

La traduction : un moyen de globalisation

Le métier de traducteur peut donc être vu comme une activité de globalisation. En effet, les traducteurs peuvent retranscrire une multitude de documents provenant de différents secteurs. Et le fait de les rendre plus accessibles contribue à la simplification du partage de savoir et des données. Ainsi, c’est grâce au travail du professionnel linguistique que la pharmacie, la biotechnologie, ou encore l’électronique sont rendues plus compréhensibles. De même, l’industrie cinématographique constitue également un véritable témoignage du rôle de la traduction dans la globalisation. Et dans le domaine l’enseignement, les enjeux de la traduction sont également très importants.

Conclusion

La langue est l’élément de base dans la communication et sa pluralité ne représente plus une barrière grâce à la globalisation. La traduction est donc devenue une activité essentielle dans de nombreux domaines. Pour cette raison, il est bien difficile de se passer de cette discipline dans un contexte économique, mais aussi politique et religieux. Grâce à cette pratique, le rapprochement se simplifie et la communication peut passer les frontières.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

 

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!