2020
09/Juil

Frontispice : définition

Utilisé le plus souvent dans le domaine de l’architecture et de la typographie, le frontispice peut être défini de deux manières. Dans le domaine de l’architecture, il est la face principale et la plus haute d’un grand édifice. Dans le domaine de la typographie, il représente le titre principal d’un livre illustré de gravures, d’ornements et de vignettes.

Le frontispice dans le domaine de la typographie

Dans le domaine de l’édition, le frontispice est une illustration placée au niveau du titre d’un livre. Toutefois, dans certains cas, une page de frontispice peut se retrouver sur la première de couverture, ou quelques pages avant celle-ci. Une telle page est généralement réalisée en gravure sur bois ou sur cuivre et peut représenter une scène particulière.

Auparavant, elle pouvait aussi représenter une allégorie avec le thème du livre. Ou encore le portrait de l’auteur ou du commanditaire du livre. Le but étant, de faire une exposition dans bon nombre de cas pour une ou plusieurs vertus ou personnes.

Les livres imprimés auparavant l’étaient par xylographie. Alors, la xylographie est un procédé qui permet de reproduire des images, ou du texte. La gravure quant à elle, conservait un usage dans la décoration du livre. En réalité il n’est pas possible de savoir quelle est la plus ancienne gravure illustrée de type frontispice. Mais sur certains manuscrits très anciens, ils apparaissent de riches enluminures en première page. Ainsi, il possible dans certains cas de rencontrer ce qu’on appelle un ”titre-frontispice”, qui se substitue à la page de ce titre.

Les titres-frontispices majestueux perdront leur vigueur au milieu du 17e siècle pour revenir à une certaine sobriété. Il faudra alors attendre le 18e siècle pour que les livres à figures triomphent pour le bonheur des riches lecteurs.

Le frontispice constitue un « produit d’appel » pour le livre. C’est la première chose, que l’on voit en ouvrant le livre. Généralement, il représente souvent une scène importante du livre. Il est possible de trouver de nombreux portraits semblables à celui de l’auteur ou d’une personne évoquée dans l’ouvrage. Par ailleurs, le titre-frontispice permet aussi de glorifier l’auteur en l’incluant dans celle-ci.

Pendant la crise du 17e siècle, la page de titre était souvent la seule à être illustrée. C’était à cette époque, que s’étaient déployée des frontispices avec encadrement. Par ailleurs, il montrait aussi des représentations de l’auteur, et allégories liées au thème de l’ouvrage.

Le frontispice dans le domaine de l’architecture

Dans le domaine de l’architecture, une façade est la face extérieure d’un bâtiment, ou un ensemble de faces qu’on voit globalement de l’extérieur. Cependant, nous nous intéressons au frontispice qui est la façade principale d’un bâtiment comportant l’entrée ou la porte principale.

Le terme façade comporte souvent une appréciation en jugement de valeur selon les tendances et les époques. La façade est reconnue, comme élément essentiel de la conception. Le terme façade est donc souvent utilisé dans les expressions résumant la structure technique du mur à réaliser.

 Conclusion

Il est donc possible de retenir les deux aspects d’emploi du terme frontispice. Sur le plan de l’architecture, il est utilisé pour qualifier les façades principales. Par ailleurs sur le plan de la typographie, ce dernier représente le titre principal d’un livre illustré de gravures, d’ornements et de vignettes.

Pour en savoir davantage sur le frontispice, vous pouvez faire appel à des professionnels ou simplement des recherches plus approfondies.

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc sur l’Inbound Marketing et à découvrir notre maison d’édition.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!