2020
11/Sep

Fihrist

La traduction a joué un rôle important au fil de l’histoire, car elle a permis la retranscription dans d’autres langues plusieurs savoirs. Et grâce à cette discipline, de nombreux auteurs et érudits du monde entier ont pu se faire connaître. À ce sujet, il existe un ouvrage datant d’un millénaire qui regroupe une liste des œuvres scientifiques importants de cette époque. Il s’agit du Fihrist, une sorte d’encyclopédie qui témoigne parfaitement de l’importance de la retranscription linguistique dans l’histoire.

Définition de Fihrist

Le Fihrist est un recueil qui a été édité aux alentours de la deuxième moitié du Xème siècle. Son auteur était le bibliographe Shiite Ishaâk al-Nadîm, un homme peu connu, mais qui surprend par cette réalisation. En effet, il a édité un index complet des livres arabes de cette époque. Son ouvrage regorge la bibliographie de grands hommes et philosophes des nations musulmanes de ce siècle. Mais certains corpus de grands philosophes et érudits grecs de l’Antiquité sont également mentionnés dans son livre.

La publication de l’auteur comprend également l’index des livres scientifiques du Xe siècle. De plus, il est mentionné dans ce manuel toutes les informations concernant leur auteur. La plupart de ces ouvrages ont été retranscrits à partir du grec, du syriaque, de l’hébreu, du persan ou encore de l’hindou.

Ce livre fait également mention des traducteurs ayant contribué à la retranscription en Arabe de toutes les œuvres mentionnées. Le Fihrist a lui aussi été traduit plusieurs fois dans d’autres langues. De plus, ce recueil a permis d’obtenir des informations importantes concernant l’activité intellectuelle musulmane jusqu’à son paroxysme.

Comment la traduction a-t-elle révolutionné le domaine de l’art et de la science ?

Ce manuel constituait à l’époque un grand changement par le fait qu’avant sa publication, les livres ne recensaient que des œuvres poétiques. Par ailleurs, la particularité de cette publication c’est en grande partie son contenu qui a été traduit. La réécriture dans une autre langue a beaucoup apporté dans le domaine de l’art et de la science. Grâce à la retranscription, les savoirs humains ainsi que l’histoire en elle-même ont pu être retranscrits et étudiés.

Le Fihrist est donc le parfait exemple d’un ouvrage qui a su exploiter la traduction. Les différents livres qu’il présente ont des origines multiples et s’élargissent sur de nombreux thèmes. L’œuvre comprend environ 10 discours qui traitent de nombreux sujets comme la science, l’histoire, les légendes ou l’alchimie.

Ce livre a également servi pour transmettre la philosophie grecque dans le monde arabe. Il constitue alors un témoin important du grand mouvement de traduction en arabe des ouvrages scientifiques et philosophiques de la grande civilisation. Selon les recherches, l’ouvrage a été traduit de deux manières pour l’obtention d’une version arabe. La première consistait à traduire chaque mot grec afin de découvrir son équivalent en arabe. La seconde, à saisir le sens de la phrase en grec pour ensuite le retraduire en arabe.

Des écrits qui sont aussi importants jusqu’à nos jours

D’après la brève préface du livre d’Ishaâk al-Nadîm, celui-ci indexe tous les écrits de langue arabe de cette période de l’histoire. Mais il contient également d’autres ouvrages qui ne sont pas de cette origine. Dans le livre, il est également indiqué la manière dont il a été calligraphié. Le nombre de pages qu’il contient est également mentionné pour éviter les copies frauduleuses.

Le contenu de ce livre a beaucoup apporté à la civilisation arabe. Et aujourd’hui encore, cette œuvre sert de recueil d’histoire important grâce à la richesse de ses écrits.

L’ouvrage traite plusieurs thèmes et différents sujets concernant la civilisation d’antan, la science ou d’autres faits. Par exemple, l’ouvrage précise la manière dont le calame, un instrument d’écriture arabe, a été utilisé. Celui-ci détaille également les différentes qualités du papier utilisé durant ce siècle. Dans certaines sections, les origines de la philosophie sont narrées, ainsi que la vie de certains philosophes comme Platon ou Aristote. Le livre donne également des détails sur le célèbre recueil des mille et une nuits et d’autres œuvres poétiques arabes. Les écrits d’Ishaâk al-Nadîm parlent aussi des Pyramides égyptiennes, ce qui constitue un véritable trésor pour les archéologues d’aujourd’hui. Enfin, l’auteur donne aussi ses avis sur les sciences occultes et la superstition dans son œuvre.

En bref, le Fihrist constitue un véritable patrimoine manuscrit concernant la vie intellectuelle de l’Asie centrale musulmane.

Conclusion

Le Fihrist est un œuvre riche qui contient l’index de tous les ouvrages arabes du Xe siècle. Le livre constitue un véritable témoin de l’implication de la traduction dans les échanges culturels. Il représente aussi un véritable vestige de la relation gréco-arabe vers la fin du premier millénaire. Aujourd’hui, ces écrits ont beaucoup servi à retranscrire l’histoire et à apprendre davantage sur la civilisation préislamique d’Asie Centrale.

 

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger notre livre blanc : Acquisition Strategy Design et à contacter notre agence de marketing international.

Posté par





Commenter

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!