2017
25/Juil

5 conseils pour réussir votre stratégie mobile commerce

Comment plaire à vos mobinautes ou internautes sur mobile ? Une étude de Compuware montre que pour 60% des utilisateurs d’internet sur mobile, le temps de chargement d’une page web doit être inférieur à 3 secondes. Quelle exigence ! Mais c’est parfaitement compréhensible. Il va donc falloir vous adapter à ces besoins. Et pour ça, je vous donne 5 conseils pour réussir votre implantation dans le monde du mobile !

1. Adapter votre site web

Vous avez un site web ? Parfait ! Mais est-il adapté aux mobiles ? Pas forcément. Vous devez alors prendre en compte le fait qu’un smartphone, ce n’est pas pareil qu’un ordinateur !  Le temps de chargement, la taille, faites attention à tout !

De plus, dans une récente mise à jour de son algorithme, Google pénalise les sites non « responsive ».

Ce terme désigne le responsive design : c’est une capacité de votre site à s’adapter à toutes les tailles d’écran. Que ce soit sur un smartphone, une tablette ou un écran d’ordinateur, votre site détecte la taille de l’écran et s’y adapte pour qu’il soit le plus lisible possible.

Je vous laisse deviner quel site est responsive et lequel de n’est pas…

mobile_commerce-responsive

Si votre site ressemble au site de gauche sur un téléphone, une mise à jour est nécessaire !

2. Adapter le contenu

Vous avez adapté la forme de votre site au mobile avec le responsive design, c’est un bon début. Maintenant, il faut passer au palier supérieur en adaptant vos contenus.

Avez-vous déjà entendu parler du snacking content ? C’est ce contenu qui se consomme très rapidement comme une image accompagnée d’une petite phrase, une vidéo très courte, un texte de 300 mots environ, etc.

Un texte trop long n’est pas forcément apprécié sur smartphone. En effet, les mobinautes sortent leur smartphone dans des moments où ils patientent sur de courtes durées. Comme dans les transports par exemple. Si vous leur offrez un texte trop long, ils ne le finiront sûrement pas. Ils vont même s’ennuyer assez vite. Alors, proposez-leur des textes courts ou snacking content. Ces textes ne demandent aucune attention soutenue et se lisent rapidement.

On se lit un petit contenu ce midi entre deux bouchées ?

mobile_commerce-snacking

Un dernier point tout en restant dans le snacking content, les réseaux sociaux. Vos internautes utilisent des réseaux comme Facebook ,Twitter, Instagram sur leur smartphone. Ils ont accès directement à votre contenu et ils apprécieront la lecture des messages courts de vos posts.

3. Créer une application mobile

Le monde du mobile explose depuis plusieurs années. Cette évolution est due principalement à la démocratisation des applications sur smartphone. En effet, il existe plus de 1,4 millions d’applications sur Android et plus de 1,2 million sur iOS. Et ce nombre est en constante augmentation. Vous apporterez peut-être votre pierre à l’édifice !

Commençons par les avantages d’une application. Votre application est différente d’un site web. Déjà parce qu’elle est téléchargée et donc intégrée sur le téléphone. Selon son utilité, l’utilisateur n’a même pas forcément besoin d’internet pour l’utiliser. Elle est également plus complète qu’un site. En effet, chaque utilisateur aura accès à certaines fonctionnalités dans l’application qui lui serait alors inaccessible sur la version web. L’utilisateur pourra par exemple configurer l’interface comme il le souhaite, changer les couleurs de l’application, etc. Et comme votre application est conçue pour les mobiles, elle est également plus rapide.

Mais l’interactivité la différencie vraiment du site web basique. Vos utilisateurs peuvent recevoir des notifications. Ces « notifs » les amènent à retourner sur l’appli et donc les fidélisent.

Cependant, petite mise en garde avant de vous lancer, étudiez bien le marché ! Comme vous l’aurez deviné, se faire une place au milieu de cette ribambelle d’applications n’est pas chose aisée. De plus, il faut prendre en compte l’évolution de l’utilisation des smartphones. Le nombre d’applications utilisées mensuellement est assez réduit : environ 27 applications différentes par mois.

Google indique également qu’une application sur quatre installées ne sont jamais utilisées. C’est aussi environ ¼ des applications qui sont abandonnées après leur première utilisation !

Loin de moi l’idée de vous décourager à faire une application, bien au contraire ! Mais, vous devez savoir que les utilisateurs mobiles sont très exigeants. En effet, une fois qu’ils ont adopté les applications, ils y reviennent souvent, le temps passé sur les applications représente près de 90% du temps passé sur un smartphone !

À vous donc de décider si vous devez passer le cap, ou non.

4. Mettre en place un moyen de paiement simple et fiable

Vous vendez en ligne ? Vous avez donc sûrement déjà installé un système sécurisé sur votre site web. Cependant les moyens de paiement sur un mobile sont légèrement différents.

Imaginez : votre mobinaute est dans le bus et a vu sur votre site un produit qui lui plait. Mais vu le monde dans le bus, il n’a pas forcément envie de sortir sa carte bleue à la vue de tous. Et même l’action de sortir son portefeuille tout en étant serré entre deux personnes peut être désagréable. Pensez alors à proposer un paiement par PayPal par exemple. Ce service de paiement en ligne transfère directement l’argent par internet. Votre visiteur a seulement besoin d’un compte, et d’un identifiant donc pas de carte à sortir. Plutôt cool, non ?

5. Proposer des notifications

Je vous en parlais un peu plus tôt, si vous avez une application n’hésitez pas à utiliser des notifications. Vous avez des promotions en cours sur votre site ? Signalez-le à vos clients en leur envoyant des notifications via l’application.

Vous pouvez aussi notifier vos clients s’ils ont commencé à faire des achats dans votre boutique, mais qu’ils n’ont pas finalisé leur commande : « Vous avez des articles dans votre panier… ». Ce genre de notification est à double tranchant cependant. Soit votre client peut passer à l’acte d’achat, soit cela peut au contraire le rebuter car il trouvera que vous lui « mettez la pression ». Pour atténuer cela, vous pouvez par exemple lui envoyer la notification le jour suivant et non pas le jour-même.

Un autre genre de notification : le SMS. Il vous permet d’envoyer un message rapidement et de manière précise. Un avantage du SMS, est qu’il capte très bien l’attention du client. Il instaure même entre vous une relation plus forte. De plus, en termes de réseau, un client non-couvert par le réseau Internet, ou qui ne possède tout simplement pas Internet sur son téléphone pourra quand même le recevoir.

Faites tout de même attention, car le numéro d’un utilisateur est très intime. S’il ne vous a jamais donné son numéro auparavant et lui avez pris sans lui demander, il ne va pas apprécier. Il risque de se sentir attaqué et vous serez considéré comme un spam.

Un exemple de SMS des magasins FNAC chez qui je suis client

mobile_commerce-sms

 Conclusion

Vous l’avez compris, le marché du mobile commerce est en pleine expansion.  À vous d’en tirer tous les avantages. N’oubliez rien ou vous tomberez dans le piège de ces erreurs simples mais pourtant traitres.

N’hésitez pas à partager vos expériences de marketing mobile avec nous 😉

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Acquisition Strategy Design :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!