2016
19/Avr

3 étapes pour créer le parfait sondage web

Vous voulez savoir comment plaire à vos visiteurs, ce que veulent vos clients ? Le sondage s’avère très utile en marketing pour déterminer votre stratégie commerciale. Je vous révèle ici 3 étapes pour la création d’un sondage parfait sur internet !

1 – Déterminer l’objectif

a) Votre but
b) Votre cible
c) Votre planning

a) Votre but

Votre but doit être clair pour vous. Ça pose un cadre à tout le reste de votre travail. S’il est mal défini, tout le reste peut capoter. Vous devez donc être précis et spécifique dans la définition de votre objectif : pourquoi vous faites ça. Aussi, sachez-le dès maintenant, toutes les directions de votre entreprise voudront y ajouter leurs objectifs à elles. Alors gardez le cap, et ne vous laissez pas polluer !
Par exemple, si vous êtes Zara, vous pouvez décider de mesurer la qualité de la relation avec les vendeurs en magasin. Mais alors que mesurer exactement ? la satisfaction à chaud ? à froid ? le NPS ? En tout cas, il faut alors vous limiter à votre objectif. Inutile de poser des questions sur le prix par exemple. Inutile aussi d’interroger des clients internet. Gardez votre objectif et ne vous laissez pas influencer.

b) Votre cible

Votre but est maintenant fixé, c’est bien ! Vous devez donc déterminer à qui vous allez poser vos questions. Les personnes à interroger dépendent bien sûr de votre objectif. Est-ce que vous ciblez plutôt des clients, plutôt des visiteurs ? Des hommes, des femmes ? Des jeunes, des plus âgés ? Bref soyez précis dans vos critères de sélection. Vous ne devez vous adresser qu’aux bonnes personnes. Sinon, vous risquez d’en tirer de fausses conclusions sur des personnes qui ne vous intéressent pas.
Lors d’une enquête de satisfaction par exemple il ne faut vous adresser qu’à des clients. Un simple visiteur de site web ne pourra pas vous dire s’il est satisfait ou non par vos produits ou services. De même si vous vous demandez quelle est la demande de clients potentiels, vous n’allez pas interroger quelqu’un qui n’a rien à voir avec votre business.

c) Votre planning

Une fois votre but choisi et votre cible, ciblée, vous devez monter un planning. Déjà, avez-vous une contrainte de temps pour disposer des retours de votre enquête ? Si non, ce sera déjà plus facile. Fixez-vous des délais ambitieux mais raisonnables. Ensuite, séparez votre projet en sous étapes :

  • Rédaction du questionnaire
  • Préparation des canaux de distribution – email, site web, papier, etc.
  • Remplissage des questionnaires
  • Analyse de données

Ne reste plus ensuite qu’à ajuster les pièces du puzzle. Attention cependant, prévoyez-vous un peu de marge : il y a toujours des aléas !

Reprenons notre exemple Zara. Si vous avez choisi de faire remplir vos questionnaires en magasin, vous devrez alors prévoir une vraie logistique. Et ça impactera votre planning. Quelle taille d’échantillon devez-vous interroger ? Dans quelle zone géographique voulez-vous mener votre enquête ? Bref, autant de questions que vous devrez caler avant de démarrer pour de bon.

2 – Outils et déploiement

Vous avez bien déterminé votre objectif ? Maintenant vous devez voir quels outils vous allez utiliser et comment vous allez déployer votre questionnaire. Mais aussi comment inciter les gens à y répondre. Vous disposez de trois moyens pour diffuser votre questionnaire sur le web :

a) Les mails
b) Les outils spécialisés
c) Les réseaux sociaux

a) Les mails

Je vous détaille d’abord les mails. Il peut s’agir d’une enquête de satisfaction ou un questionnaire sur une nouvelle offre que vous voulez monter. L’enjeu, c’est alors d’inciter les destinataires de vos mails à répondre. Et selon votre relation eux, leur motivation n’est pas la même. S’il s’agit de B2C, vous devez leur offrir une récompense. Chèque cadeaux et offre bonus sont alors de mises. Mais si vous vous adressez à une cible B2B, vous devez avoir une autre approche. Par exemple, jouez sur l’empathie en demandant de l’aide ou en évoquant la relation que vous entretenez avec ces personnes.

b) Les outils spécialisés

De nombreux outils vous permettent maintenant de mener des sondages en ligne facilement. Par exemple, Google a lancé Google Consumer Survey. Le principe est simple : vous créez votre sondage en précisant votre cible, ses caractéristiques et la zone géographique que vous souhaitez couvrir. Une fois cette étape réalisée, Google va proposer votre sondage sur différentes plateformes. Mais pas n’importe lesquelles ! Il s’agit de sites web qui proposent du contenu premium donc payant. Et la monnaie, c’est le remplissage de votre sondage. Le visiteur se voit alors offrir l’accès au contenu gratuitement en échange d’une réponse à votre enquête.  Pour le moment, ça ne coûte que 1 à 1,5$ par formulaire complété, mais vous ne pouvez cibler que les marchés Américain, Anglais et Allemand.

google consummer survey

Sinon, pour le marché Français, vous pouvez toujours utiliser le bon vieux Google Forms. Vous disposez alors d’une interface gratuite pour designer votre sondage (choix multiples, cases à cocher, images, etc.), puis l’intégrer facilement avec d’autres médias web (emails, sites web, etc.).

Un exemple de Google Forms :

google forms

c) Les réseaux sociaux

Bien sûr n’oubliez pas ces agoras 2.0 où l’opinion est partout. Les réseaux sociaux !
Vous pouvez y interroger vos communautés. Notamment sur Facebook et Twitter avec des applications déjà intégrées. Les social media vous aident à être plus accessible. En effet, vos abonnés peuvent voir ce que vous publiez instantanément. Vous obtiendrez vite des réponses qui seront bien ciblées car elles viendront de votre communauté. Donc de personnes qui vous portent déjà un intérêt.

L’outil de sondage Facebook :Outil facebook

Le sondage par tweet :
Twitter sondage

Vous connaissez maintenant tout sur comment déployer vos sondages. La dernière étape que je vais vous présenter va vous montrer comment exploiter le résultat de tous vos efforts.

3 – Mesure

Vous venez de recevoir tous les retours que vous désiriez. Une case cochée, une réponse donnée, c’est bien beau, mais vous devez maintenant analyser ces données. C’est là que les stats entrent en jeu ! Mais attention, pas n’importe comment. Vous devez réfléchir par rapport aux questionnaires que vous avez envoyés. Vous avez mis des cases à cocher, comptabilisez-les. Des choix multiples ? Pareil !  Si vous avez laissé des champs libres aux internautes prenez du verbatim.

Vous avez bien pris en compte tout ce qui peut ressortir de votre sondage, vous devez donc maintenant faire parler la donnée. Je vous recommande vivement de faire appel à un Data Scientist. Il dispose de tous les outils pour faire parler vos données (analyse en composantes principales, analyse des correspondances multiples, etc.).

Prenons un exemple : vous avez 100 interviewés. Dans le premier cas, leurs âges se répartissent comme suit :

Deuxième graphe

Ici, la moyenne d’âge est 30 ans. Et c’est sur cette info que vous allez prendre vos décisions marketing.
Pourtant, la moyenne décrit très mal un échantillon de personnes. Imaginez par exemple que les âges des personnes intérrogées se répartissent comme suit :

Premier graphe

Là aussi, ils ont donc en moyenne 30 ans. Mais si vous vous reposez sur ce chiffre pour prendre vos décisions, c’est la catastrophe assurée. Vous voyez mieux la plus-value d’un Data scientist maintenant, non ? Son objectif est de catégoriser votre population en groupes suffisamment distincts les uns des autres, mais suffisamment homogènes entre eux.

Pour conclure, vous avez pu voir comment fixer vos objectifs et utiliser les outils appropriés pour déployer vos questionnaires. Vous avez également pu voir comment mesurer le retour des personnes intérrogées. Vous avez donc maintenant en main toutes les clés pour réaliser le parfait sondage !
A moi maintenant de lancer mon petit sondage, que pensez-vous de cet article ? 🙂

N’hésitez pas à nous répondre et à partager vos idées.

A bientôt!

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Acquisition Strategy Design :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





4 Commentaires

Marie Jean dit: 07 Nov 2016

Super ! je vais pouvoir appliquer vos conseils dès aujourd'hui, c'est top !


Gabriel Dabi-Schwebel 07 Nov 2016

Bonjour Marie, vous pouvez en effet utiliser ce que j'ai dis dans l'article. Je vous garanti que votre sondage sera au top (lui aussi) ;)



Gérald Bouillaud dit: 19 Avr 2016

J'allais le dire, en dehors des outils spécialisés, on ne peut pas mettre de côté les réseaux sociaux. Ce sont les outils par lesquels on peut toucher le plus d'internautes puisqu'au moins, à mon avis de surcroît, trois personnes sur cinq ont un compte sur ces réseaux sociaux. Donc pour les sondages, il faut savoir utiliser tous les atouts qui nous sont offerts.


Gabriel Dabi-Schwebel 20 Avr 2016

En effet Gérald, les réseaux sociaux sont un grand atout pour toucher un nombre énorme d'internautes ! Avec Facebook et Twitter vous pouvez récolter les informations qui vous tiennent à coeur. Et ceci rapidement d'une façon plus ludique et moins intrusive. Au plaisir de vous revoir sur le blog ;)



Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!