Twitter : Les bases d’un tweet parfait

L’agence de communication web Editoile nous offre une infographie sur « Comment rédiger le tweet parfait ? ». Car en effet, les plus de 2,3 millions d’utilisateurs actifs français n’attendent personne et certainement pas moi, toi ou vous.

Néanmoins, certaines techniques et certains savoirs peuvent être mis en place pour construire un tweet qui sera parfait. Enfin, ne vous énervez pas, la perfection n’existe point et j’en suis bien d’accord ! Alors, disons que nous allons réfléchir à un tweet qui soit le plus efficace possible.

La Forme du message

Bien entendu, l’orthographe et le style d’écriture sont essentiels dans un tweet.

Une faute peut très vite devenir la risée du réseau social quand au même moment le style d’écriture peut être totalement incompris (style SMS, abréviations ou mots totalement inconnus par les potentiels lecteurs du message).

La ponctuation peut permettre, comme dans toute rédaction, de jouer sur le tempo et sur la compréhension du message et ce même s’il n’y a que 140 caractères de disponibles.

Ces fameux 140 caractères d’ailleurs sont importants car ils peuvent permettre ou non un partage plus facile du message. Il faut donc éviter d’utiliser les 140 caractères disponibles et plus ou moins laisser une vingtaine de signes disponibles pour des éventuels « RT » ou « Mention ».

De même, pour gagner de la « place », l’utilisation d’un raccourcisseur d’URL de type bit.ly est indispensable. Des études ont d’ailleurs démontré que raccourcir l’URL encourage davantage aux interactions et surtout au clic.

Le Ton du message

L’idée simple concernant le ton du message rédigé est de garder à l’esprit que l’on se trouve sur Twitter, réseau social relativement jeune et dynamique. Le ton ne doit donc pas formalisé à l’extrême et ne doit pas faire penser à une conférence de presse régulière ou à une autopromotion répétitive et lassante.

Les Mentions du message

Citer les personnes chez qui l’on a pu trouver le fameux tweet est une très bonne chose. Tout d’abord d’un point de vue « éthique », car il faut toujours citer ses sources et expliquer la provenance de ses actions (avec dans le cas contraire de se faire reprendre et provoquer un engouement négatif).

De plus, citer en mention la personne d’origine permet d’ouvrir la visibilité de son tweet à l’ensemble des followers de la « source ». Toutefois, la condition nécessaire à ce que cela soit visible est de ne pas mettre la mention en première dans le tweet car elle signifiera que vous vous adressez uniquement à l’auteur du tweet et non à l’ensemble de sa communauté.

Pour accroître votre visibilité lors de vos remerciements concernant cet article mettez alors davantage : « Merci @1min30 pour cet article génial » plutôt que « @1min30 Merci pour cet article génial »

Les Hashtags du message

Les Hashtags permettent, comme les mentions, de toucher un public qui ne fait pas obligatoirement partie de vos followers et d’ainsi les inviter à s’intéresser à vous.

Battis autour des mots clés concernant votre message, l’utilisation abusive (souvent remarquée) rend la lecture difficile, énervante et bien souvent peut conduire à un unfollow rapide.

L’Image du message

L’utilisation d’un service comme Pic.Twitter.com permet d’ajouter des images à ses tweets et ainsi imager son message. Qui plus est, Twitter a récemment décidé de mettre les images et photos plus en avant au sein des feeds et de leur permettre d’être directement ouverte sans besoin de cliquer sur le fameux tweet.

En complément de ces évolutions, les études tout comme les tests pratiques que j’ai pu notamment personnellement effectuer démontre un vrai impact positif de l’image sur la visibilité et le partage du tweet.

La Publication du message

Après avoir pensé à la forme et au fond du message, réfléchir le moment de publication est évidemment d’une importance capitale. Votre tweet peut être le plus incroyable, si la lumière est éteinte et que tout le monde dort et bien ça ne servira à rien.

Ainsi, analyser vos pics d’interactions et les moments où vos followers sont les plus connectés vous permettra de pouvoir mieux partager et proposer du contenu en adéquation avec le comportement de votre cible de communication.

La Conversation autour du message

Cette question d’analyse revient également dans ce dernier conseil.

En effet, proposer un tweet sur Twitter n’est pas un one shot. Il faut construire une communauté, la passionner, discuter avec elle.

Ainsi, et après la réussite d’un tweet important par exemple, l’idée de venir remercier en public, voire individuellement, les followers ayant interagis avec le contenu proposé est bien entendu excellente. Cela permettra de créer une relation de confiance et de suggérer à chaque personne remerciée de revenir partager et intéragir avec vous.

Pour finir concernant cet article, de nombreux points que nous avons pu observer peuvent paraître évidents pour beaucoup d’entre vous. Sachez seulement qu’ils ne sont pas toujours pensés, appliqués et donnent parfois lieu à de véritables autodestructions des marques et individus.

Twitter : Les bases d’un tweet parfait

Si cet article vous a plu, je vous invite à découvrir notre offre en Social Media Marketing  ainsi qu’à télécharger notre Livre blanc sur l’Inbound.

Posté par 

Grand adepte du Marketing 3.0, Webmarketing et développement du Bouche à Oreille, Kevin Dangu a rejoint l'agence 1min30 en Mars 2014.
Convaincu par l'avenir proche du social media comme un partenaire indispensable de toute stratégie marketing, il s'efforce de réfléchir, créer et mettre en place des stratégies efficaces et cohérentes sur les médias sociaux pour l'agence 1min30 et l’ensemble de ses clients.
Grâce à une approche associant Inbound marketing, Outbound marketing, Social Media et Psychologie sociale, Kevin et Gabriel peuvent aujourd'hui offrir le meilleur pour les marques à la recherche d'une construction sociale et communautaire efficace.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>