2014
02/Juil

Comment améliorer le taux de clic de vos articles sur Google

Rien de plus frustrant qu’un taux de clic faible sur nos articles dans les moteurs de recherche. On sait que le contenu produit est de qualité, on a passé du temps dessus pour fignoler l’analyse, on s’est efforcé de le rendre le plus intéressant possible pour le lecteur, et malgré tout il reste peu lu via la recherche organique… Pourquoi ce manque de succès et comment y remédier ? Voici quelques pistes à explorer.

La théorie du papier cadeau

Imaginons que vous avez le choix entre deux cadeaux :

  • un soigneusement emballé dans un superbe papier cadeau brillant, avec un joli noeud sur le dessus
  • un autre enroulé à la va-vite dans une feuille de journal trop grande et mal scotchée.

Lequel vous paraîtrait avoir le plus de valeur ? C’est, sans aucun doute, le joli cadeau emballé avec soin ! Pourtant, l’emballage n’est pas toujours une garantie de la valeur réelle du cadeau. Il est tout à fait possible que le paquet bien emballé révèle en fait un cadeau très décevant, alors que l’autre contienne le cadeau dont vous avez toujours rêvé. Vous avez beau en être conscient, vous serez malgré tout attiré par le papier cadeau qui a la meilleure apparence.

Eh bien, pour les articles qui apparaissent dans les SERP, c’est un peu la même chose. Les gens ne voient pas d’emblée le contenu que vous leur proposez, ils n’en perçoivent que son emballage, qui se restreint à un titre, une description, et parfois une image (souvent issue d’une vidéo Youtube ou d’un profil Google+). Or, ce “papier cadeau” peut être trompeur. Certains articles bénéficient en effet d’un titre, d’une description et d’un visuel accrocheurs, mais lorsqu’on passe au contenu, on s’aperçoit qu’il a peu de valeur. A l’inverse, il y a parfois des pépites cachées : malgré un titre mal tourné, une description pauvre et pas de visuel, un contenu peut être extrêmement pertinent. Pour que les lecteurs puissent s’intéresser à lui, il suffit seulement de le mettre en valeur. On va voir comment dans les points suivants !

L’importance des visuels

On le sait, les visuels sont extrêmement efficaces pour capter l’attention d’un internaute, surtout s’ils sont colorés. A eux seuls, ils permettent de maximiser le taux de clics d’un article car ils le rendent bien plus visible et attractif dans la liste de résultats des moteurs de recherche.

Prenons un exemple concrêt, proposé par Feng-gui.com, un site spécialisé dans la conversion et l’eye-tracking. Deux résultats de recherche sont proposés ci-dessous, l’un accompagné d’un visuel et l’autre sans. On voit clairement que le centre d’intérêt de l’internaute est la photo de pizza qui s’affiche en bas à droite.

résultats de recherche pour une recette de pizza

L’internaute est plus influencé par le deuxième résultat, ce qui augmente les probabilités qu’il clique dessus. J’ai moi-même fait le test en effectuant une recherche Google sur les mots-clés “apprendre le chinois”. Mon regard a été immédiatement attiré par les résultats avec visuels, auxquels j’ai porté une attention plus soutenue et plus longue : dans une liste de propositions uniformes, ils étaient les seuls à se distinguer et à se repérer au premier coup d’oeil.

Vous voulez savoir où j’ai cliqué ? Sur le troisième résultat de la liste. Mais pas seulement pour son visuel, son titre a également joué un rôle important.

Un titre différenciant, tourné vers l’utilisateur

Le titre de vos contenus est le deuxième élément-clé pour maximiser votre taux de clic. D’après de nombreuses études américaines menées (que je confirme par les expériences que j’ai pu faire sur ce sujet), un titre qui donne envie de cliquer remplit les conditions suivantes :

  • il parle au lecteur (“maximisez votre taux de clic” et non “maximiser un taux de clic”, “apprenez le chinois” plutôt que “apprendre le chinois”, etc).
  • il fait une proposition de valeur claire et distinctive.

Si on reprend la liste des résultats obtenus pour ma recherche “apprendre le chinois” en se concentrant uniquement sur les titres des articles, on observe que ceux-ci font preuve de peu d’originalité. Ils reprennent tous mes mots-clés mais sans les compléter par une proposition de valeur. Tous, sauf un. Celui sur lequel j’ai cliqué et qui s’intitulait “Cours chinois gratuit”.

La proposition de valeur était facile, mais elle a suffit à faire une différence car elle précisait ce qu’elle pouvait m’apporter de plus que les autres résultats obtenus. C’est la fameuse histoire de l’emballage : peut-être que les autres sites proposaient également des cours de chinois gratuitement, mais cette plus-value était cachée à l’intérieur du papier cadeau. Dommage pour eux : c’est le cadeau le plus attractif que j’ai ouvert en premier !

Une description qui vient corroborer le titre

Après le titre, l’attention de l’internaute se porte sur le petit texte qui décrit votre contenu ou votre site internet. Cette description joue également dans la décision de cliquer ou non sur un article. Comme le titre, elle doit expliquer de façon claire et concise ce qu’elle apporte au lecteur. En fait, une description réussie doit répondre aux trois interrogations majeures de l’internaute :

  • Qu’est-ce que c’est ?
  • Pour quoi faire ?
  • Quelle plus value par rapport aux autres résultats ?

Je trouve la méta-description de mon site pour apprendre le chinois assez réussie. Revoyons ensemble ce qu’elle disait :

Méta-description du troisième résultat

On observe qu’elle répond précisément aux trois questions citées ci-dessus.

  • Qu’est-ce que c’est ? “des cours gratuits en ligne”
  • Pour quoi faire ? “apprendre à parler rapidement le chinois” (vous noterez l’usage de l’adverbe “rapidement”, qui ajoute de la valeur à la proposition)
  • Quelle plus value par rapport aux autres résultats ? La méthode est “facile et ludique, avec MP3”.

A l’inverse, le résultat n°7 propose un descriptif très général, qui ne répond pas aux questions de l’internaute. C’est donc un concurrent peu agressif, qui risque de ne pas remporter un taux de clic très important.

Exemple de métadescription trop générale

Dans la première description que nous avons étudiée, je sais par contre parfaitement à quoi m’attendre et quelles sont les promesses des contenus qu’on va me proposer. Seul petit bémol, il n’y a pas d’incitation à agir (call to action). Un verbe à l’impératif aurait sûrement aidé les internautes à se décider à cliquer, par exemple “Découvrez notre méthode facile et ludique, avec MP3”.

Une URL soignée

Si on reprend le résultat n°7 qui s’affiche juste au-dessus, on constate qu’il a une URL soignée :

Exemple d'URL soignée : l'URL du résultat de recherche n°7

En effet, son URL est :

  • facilement lisible
  • pas trop longue
  • cohérente avec ma recherche.

Par ailleurs, elle reprend les principaux mots-clés et inspire confiance (je préfère le “chine-culture.com” au nom imprononçable du résultat n°3 et à sa série de chiffres, qui font penser à des URL hackées…).

Ce dernier élément n’est pas à négliger : certains internautes y prêtent attention et une URL qui leur semble étrange peut les retenir au dernier moment de cliquer sur un résultat, pour ne pas risquer d’infecter leur ordinateur par un virus par exemple.

En dehors de l’emballage…

On vient de voir ensemble les principaux éléments qui influent sur le taux de clic de vos articles. Mais je suis partie du principe que les internautes ne vous connaissaient pas (en gros : ils n’ont aucune idée du cadeau qu’ils vont trouver derrière l’emballage). La donne change s’ils vous connaissent déjà. Par exemple, s’ils ont déjà lu plusieurs articles sur votre blog et qu’ils ont été déçus par ceux-ci, un bel emballage ne suffira pas à les convaincre. Ils vous identifieront grâce à votre URL ou au titre de vos articles et ne cliqueront pas dessus, car ils auront retenu la leçon : un beau papier cadeau ne fait pas tout.

Pour obtenir un taux de clic élevé sur vos contenus, il est donc indispensable de produire des contenus de qualité, qui enthousiasment vos cibles. Petit à petit, elles finiront par retenir votre nom, et lorsqu’elles vous verront apparaître dans les résultats des moteurs de recherche, elles cliqueront spontanément sur vos articles ! A force, il est même probable qu’elles viennent directement sur votre site, ou qu’elles s’inscrivent à votre newsletter : vous aurez fidélisé des lecteurs, et acquis des clients potentiels. C’est ça le véritable enjeu derrière votre taux de clic 😉

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Référencement :

Hanna Azaïz

ha@1min30.com
06 02 61 89 61





10 Commentaires

Denys de Mind Mapping Décision dit: 26 Mar 2015

Bonjour, et merci pour cet article. Je suis très sensible aux intégrations du visuel. Pas seulement pour leur côté "appealing", mais aussi pour leur facette re-con-naître par l'image. Nous sommes tous sensibles au SEO, aux stratégies sociales et inbound, et nous exploitons le visuel à dessein. Mais le visuel a aussi beaucoup à nous apporter, et les inclinaisons des internautes le rappellent.
Nous formons des managers au Mind Mapping, et approches visuelles. C'est vrai qu'il y a souvent besoin de rééducation face au visuel. En ce sens des services comme Pinterest et son côté addictif aide à cette réconciliation. Encore merci. Denys.


Gabriel Dabi-Schwebel 26 Mar 2015

Merci Denys pour votre commentaire. Je trouve l'approche du mind mapping intéressante, pour des clients mais aussi en interne : l'approche visuelle rend souvent les choses plus facilement compréhensibles, mais aussi plus attractives.



Covepa Michels Packaging dit: 22 Juil 2014

Une url soignée fait partie des petits plus pour améliorer le CTR des articles mais ça ne fait pas tout, les images, les vidéos, le contenu en lui même et également le partage des internautes sur les médias sociaux.


Pauline - Alesiacom dit: 11 Juil 2014

Bonsoir Julien, Merci pour votre commentaire ! Vous avez raison pour les photos, par contre les vidéos s'affichent toujours dans Google, ce qui ajoute un "visuel" à côté d'un résultat... Ca peut donc être une astuce pour ceux qui veulent attirer l'attention de l'internaute sur leurs contenus. Bonne soirée !


Julien dit: 11 Juil 2014

Bonjour, Très intéressant, merci ! Cependant, vous devriez mettre l'article à jour car les "visuels" ne sont plus pris en charge par Google depuis peu... :)


Laurence D'haeyere dit: 03 Juil 2014

Merci pour ce bel article, riche d'exemples ! J'étais justement en train de rechercher la meilleure méthode pour rédiger les balises title. Je suis entièrement d'accord avec vous: il faut avant tout séduire lecteur, et non les moteurs de recherche.


Pauline - Alesiacom dit: 03 Juil 2014

Bonsoir Gino, Au plaisir de vous être utile ! Pauline


Gino Zoso dit: 03 Juil 2014

Bonjour, Alors que je suis en création d'un nouveau site , je trouve des articles qui vont me permettre de déjà l'améliorer par vos conseils pertinents. Merci beaucoup.


Pauline - Alesiacom dit: 02 Juil 2014

Bonsoir Philippe, Un grand merci pour ce retour enthousiaste. Comme vous le faites remarquer : mes efforts sont déjà rentabilisés puisque j'ai acquis, sinon un client, du moins un promoteur ! A bientôt puisque les occasions de contact ne manquent pas... :) Pauline


Philippe PECORILLA dit: 02 Juil 2014

J'ai suivi plusieurs blog qui traitent comme le votre de la rédaction de contenus, du développement des ventes via un blog. Je dois dire que pour moi, le votre est particulièrement "parlant". Tout me va : L'angle, les sujets, la nature des informations et leur degré de complexité (peu de jargon) la taille, la richesse des conseils ... Le seul défaut ; j'ai pas le temps de digérer un article qu'il y en a un nouveau encore plus intéressant ;-) Vous m'offrez des pépites et j'ajuste mes propres compétences (les articles sur la charte éditoriale et le planning éditorial ont été des outils pédagogiques très utiles pour moi). Je me comporte typiquement comme un client idéal et je m'interroge : - à quel moment Pauline va t-elle rentabiliser avec moi son effort ? Qu'est ce qui fait que je ne la sollicite pas (encore) pour m'aider sur mon blog ? Je me réponds : vous avez marqué très positivement mon esprit, vous m'inspirez confiance et je n'ai plus aucune hésitation à vous recommander. Et comme pour tout ce qui touche à mon blog je suis du genre à aimer ça. J'aime faire moi-même. Idem pour lLa vente et le marketing aussi. J'ai pas la même appétence pour ma compta par contre ... Bravo et merci, si je peux vous être utile de mon côté faite sle moi savoir j'en serai très heureux.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!