1min30 > Blog > Développement web > UX et UI, la différence. Les tendances 2018 
2018
22/Juin

UX et UI, la différence. Les tendances 2018 

Vous avez sans doute entendu les termes UX et UI, mais connaissez-vous la différence ? Ces deux termes sont souvent liés et employés ensemble et il n’est donc pas facile de les différencier. Ils sont au cœur du web design actuel, d’où l’intérêt de tout savoir sur leurs dernières tendances.

UX et UI, la différence

UX signifie User eXperience tandis que UI signifie User Interface. Il est facile de les confondre, car ce sont deux éléments essentiels à un produit et qui collaborent autour de son design.

L’UX est un mix entre la partie visible et la partie invisible du site, qui ensemble forment l’expérience globale de l’utilisateur. L’UI est seulement la partie visible du site : ce que l’utilisateur voit lorsqu’il utilise le site ou l’application mobile, par exemple. Une excellente expérience commence donc par une expérience utilisateur suivi d’une interface utilisateur. Les deux sont essentiels pour le succès du produit.

Les tendances 2018

Maintenant que vous êtes incollable sur ces deux domaines on va pouvoir s’intéresser aux tendances les concernant. Je résume ici quelques points importants à garder à l’esprit cette année. Bien sûr il y en à d’autre, mais voici ma sélection.

Plus d’espace vide

Fini les sites trop chargés, avec trop de contenus qui agressent nos yeux. En 2018, faites des sites qui respirent. Des sites avec des webdesigns moins chargés : il faut faire respirer l’interface pour que l’utilisateur ne se sente pas agressé par trop d’information. Il faut donc s’attendre à des grilles plus espacées, des grandes typos et moins d’infos par écran.

La typographie comme un visuel

La typographie prend un nouveau tournant en s’affichant comme un visuel et non plus uniquement comme un texte. Déjà importante pour le référencement, dans l’UI design, la typographie devient de plus en plus dominante et fait partie intégrante des choix du design. Depuis peu, les typographies stylisées ou avec empattements font fureur sur les sites web. Utilisée pour de gros titres, une typographie audacieuse ajoutera de l’intérêt à votre site. Pour cela, pensez à casser la linéarité des titres, à jouer avec l’espacement des lettres, et surtout, n’hésitez pas à mixer différents types, à mélanger Sérif et Sans Sérif. Pour cela je vous conseille d’utiliser Fontpair pour voir quel mix vous convient le mieux.

On brise les règles de mise en page

Les sites ultra-tendance du moment ont changé les règles de navigation habituelles. On trouve des grilles de moins en moins droites et conventionnelles, et de plus en plus déstructurées par souci d’originalité.

En 2018 on déstructure le menu et le contenu. On n’hésite pas à créer des mises en page originales et uniques tout en restant esthétiques. Pour cela, vous pouvez jouer avec les tailles et les alignements, à choisir une mise en page asymétrique, et à mettre plusieurs types de contenus dans un même endroit : textes, images, vidéos.

Cependant, toutes les informations importantes doivent être faciles d’accès pour l’utilisateur. Optez donc pour un « désordre organisé ».

Aristide Benoist

Des animations minimalistes

Chaque année de nouvelles animations apparaissent. Les animations captent l’attention du visiteur et l’incitent à s’engager sur votre site. Mais fini les animations lourdes qui en font trop, et place à des animations minimalistes, pour plus de clarté.

Quelques effets applicables sur votre site :

  • Effets Parallax pour donner une impression de 3D lorsque la page défile
  • Transitions entre les pages
  • Effets de survol
  • Animations déclenchées par l’usage du scroll
  • Utiliser des animations Canvas et de typographies qui seront d’ailleurs surement de plus en plus présentes.

Et ne négligez pas les micro-interactions, de plus en plus nombreuses dans les applications. Elles ont pour but d’attirer l’attention de l’utilisateur sur un élément particulier de l’interface ou de le distraire par une animation intéressante pendant un temps d’attente. Elles peuvent également servir pour faire des transitions. Attention cependant à ne pas les utiliser à mauvais escient pour ne pas dégrader l’expérience utilisateur. Si vous cherchez d’autres informations à ce sujet, consultez cet article spécialisé sur les micro-interactions.

Mais n’abusez pas des animations pour ne pas créer un site trop lourd et lent à charger.

Chaque année ce sont donc de nouvelles tendances qui apparaissent, souvent dans la continuité de celles arrivées en fin d’année précédente.

Voici ci dessous, l’article résumé en vidéo : 

Grâce à cet article vous avez maintenant toutes les clés en main pour séduire l’internaute et le faire adhérer à votre site. N’hésitez pas à contacter notre agence web. Découvrez et téléchargez notre livre blanc “Les 11 commandements d’un site qui convertit vos visiteurs en clients”.

Manon Ragnotti

Posté par

Hello moi c’est Manon! J’ai 19 ans , étudiante en deuxième année de Dut MMI, je suis passionnée par

Manon Ragnotti

Contact Développement web :

Jérémie Dornbusch

jd@1min30.com
0785928777





2 Commentaires

Mimbe Noutchom Theophile dit:25 Juin 2018

Merci pour cet article que je trouve très pertinent!


Sébastien DROUIN dit:22 Juin 2018

Malheureusement, cette tendance à associer UX et UI est surtout très marketing, car dans les faits, designer UX = psychologue ergonome d'interface. Si l'UI est l'avenir du webdesign et dispose indéniablement de notions d'UX, l'UX est bien un métier à part. Le premier à avoir employé ce terme, dans les années 90, fait d'ailleurs allusion aux neuropsychologues ergonomes quand il parlent des UX designers.

Le psychologue ergonome a une approche scientifique du comportement de l'utilisateur. Il va faire de l'AB testing sur des échantillons représentatifs de population, réaliser des enquêtes, employer des outils comme l'eyes tracking, faire des test en environnement neutre et prendre en compte les dimensions cognitives du comportement de l'utilisateur. Ce n'est donc pas un designer.

Cette tendance à galvauder le terme d'UX designer reviendrait à amalgamer les pharmaciens à des chimistes de l'industrie pharmaceutique. Oui, il y a un lien, mais ça reste deux domaines très différents.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!