2021
03/Août

Comment mettre en place des processus de traduction/localisation automatisée des sites ?

La réorganisation de site web est une étape indispensable quand une entreprise projette de s’étendre, d’atteindre de nouveaux marchés et conquérir une clientèle internationale. Une telle initiative demande une traduction de contenu qui est une phase nécessaire pour que le site puisse être accessible aux cibles étrangères. Cependant, nous vivons à une époque dans laquelle traduire son site n’est plus suffisant pour conquérir un nouveau marché. Désormais, il faudra penser référencement et localisation pour atteindre des clients des autres pays. En somme, la mise en place d’une stratégie de traduction et de localisation s’impose. C’est en adoptant cette méthodologie qu’une entreprise est en mesure de connaître ce qui lui sera bénéfique et rentable. Dans cette partie, nous allons aborder comment déployer les processus de traduction ou localisation automatisée des sites.

Les différentes formes de traduction

Pour traduire un site Internet, il existe deux principales formes de transposition de contenu : la traduction et la localisation. La traduction consiste à transcrire un texte dans une autre langue. Quant à la localisation, il s’agit d’un processus pour adapter un produit ou un service auprès d’une région déterminée.

Cependant, il faut savoir que retranscrire parfaitement un site Internet dans une autre langue ne consiste pas uniquement à copier et coller du contenu traduit. Il faut aussi passer par une localisation, c’est-à-dire effectuer un réajustement de contenu en vue de satisfaire une cible locale, mais surtout les moteurs de recherche. L’internaute se trouvant dans un autre pays doit penser que le contenu qui lui est proposé est spécialement conçu pour lui. Pour y parvenir, plusieurs éléments doivent être revus afin qu’ils deviennent adaptés culturellement au visiteur (langue, coutume, religion, etc.). C’est le principe de la localisation culturelle d’un site.

Le processus de traduction

Traduire et localiser pour le web demandent une grande expertise et c’est une véritable problématique incontournable pour les entreprises. Il faut également savoir que selon le type de site Internet, la traduction à effectuer peut-être différente. Ainsi, traduire un site vitrine, un site de commerce en ligne et un site de service en ligne s’effectue différemment. Et pour y parvenir, il faudra suivre certaines étapes.

D’abord, il faut penser aux différents pays que nous souhaitons atteindre. Cela est très important, car le choix des langues pour la traduction dépend de ces cibles. Aussi, garder la pertinence est important, et il faut s’assurer que les prestations de son entreprise soient disponibles dans ces pays étrangers.

Pour internationaliser son site, il faut également savoir identifier le contenu à traduire. D’ailleurs, il s’agit de la principale difficulté que l’on rencontre dans un projet de traduction. L’entreprise propriétaire du site doit proposer au service de traduction les éléments qu’elle souhaite retranscrire. Les hiérarchiser en fonction de leur rôle est conseillé pour simplifier le processus de traduction. Comme contenu à traduire, nous pouvons généralement rencontrer :

  • Du contenu statique ou « classique » : il s’agit du contenu général des pages, l’ensemble des mots-clés à utiliser, son URL et ses métadonnées ;
  • Des contenus juridiques : il s’agit des mentions légales, des Conditions Générales de Vente, des Conditions Générales d’Utilisation, et de la politique de confidentialité ;
  • Des contenus dynamiques : ce sont les pages générées à la demande et elles changent selon les informations saisies ;
  • Des fiches produits ;
  • Des contenus temporaires comme les promotions proposées aux clients, les news du site, etc. ;
  • Des contenus externes comme les e-mails automatiques, ou encore les newsletters.

Une fois le contenu à traduire défini, le prestataire est en mesure de proposer un devis pour la traduction. Celui-ci peut d’ailleurs proposer des tarifs différenciés dans le cas d’une relecture des contenus juridiques. Mais la nature du contenu à traduire peut aussi influer sur le tarif de traduction. En effet, il se peut qu’il faille traduire des images avec du texte, les vidéos qu’il faudra sous-titrer, ou encore les documents téléchargeables qu’il faudra traduire.

Il est très important d’étudier minutieusement le contenu de son site avant de procéder à la traduction. Il faut qu’ils soient parfaitement adaptés aux cibles pour que l’entreprise puisse garder sa pertinence. Et avant de déployer le site Internet, il faut également s’assurer que tout a bien été transcrit : les URLs, les textes, les newsletters, etc.

Les différents outils pour traduire automatiquement les sites

Pour traduire un site Internet et le localiser, vous pouvez choisir l’externalisation qui constitue une valeur sûre. Mais si votre budget vous fait défaut, vous pouvez opter pour des solutions gratuites de traduction. Par ailleurs, les outils pour traduire un site Internet sont nombreux et ils peuvent être d’une très grande aide :

  • DeepL : c’est un outil de traduction qui est en mesure de traduire votre site web en 7 langues (français, anglais, allemand, espagnol, polonais, néerlandais, italien) ;
  • Google Traduction : cet outil de Google est sans doute la plateforme de traduction la plus célèbre. Il est en mesure de traduire du contenu gratuitement dans toutes les langues. Cependant, cet outil est loin d’être précis et il demande souvent beaucoup de corrections ;
  • Reverso : tout comme Google Traduction, Reverso est un outil de traduction multilingue. Mais il est en mesure de contextualiser la phrase traduite ;
  • Lingui : similaire à Reverso, cet outil peut effectuer une contextualisation et propose des exemples d’utilisation ;
  • Systran : c’est un logiciel de traduction professionnel qui propose 14 langues. Il est plus précis que tous les autres outils mentionnés, mais n’est pas infaillible.

À noter que pour les projets de traduction importants, ces outils automatiques ne sont pas fiables. Il reste préférable de faire appel à un professionnel de la traduction. Pour une adaptation sûre, il existe de nombreuses plateformes sur Internet qui peuvent assurer une traduction de qualité. OneSky est un bon exemple qui rassemble plus de 1000 professionnels de la traduction en 50 langues. TextMaster fait aussi partie des plus célèbres avec les divers formats que le groupe est en mesure de retranscrire comme les contenus marketing, les vidéos, les contenus juridiques, etc. Cependant, passer par ces plateformes reste assez onéreux. Pour les petits budgets, les plateformes regroupant des freelancers comme Fiveer est un choix très intéressant.

 

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à télécharger notre livre blanc sur le Brand Content et Content Marketing et à découvrir la méthode.

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Développement Web & Mobile :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Apprenez de notre stratégie en vous inscrivant à notre newsletter