2021
03/Sep

Markéting Zéro, le marketing dont vous êtes le héro

Changez la donne en optant pour une stratégie marketing respectueuse du public et qui est performante. Voici les points essentiels de ce webinaire sur le Marketing ZERO.

La lassitude du Marketing

L’expression « ça c’est du marketing » est souvent vue comme péjorative pour désigner un produit attrayant sur l’aspect cosmétique mais qui reste trompeur sur d’autres aspects. L’idée du marketing mensonger ne date pas d’hier. Il est vu comme une pratique publicitaire pour vanter un produit ou service aussi mauvais soit-il. Ce préjugé sur le marketing est populaire car le plus souvent, il s’avère véridique. D’ailleurs, les nouveaux outils digitaux ont apporté une grande puissance à cette mauvaise pratique du marketing.

La lassitude envers le marketing ne cesse ainsi d’augmenter. Avec la RGPD à bout de souffle avec l’actuel marketing malgré les mesures prises, l’idéal c’est d’opter pour un marketing zéro spam et zéro pollution.

Il faut donc travailler plus vers la notion de marque et la notion de sens pour les entreprises. Il ne s’agit pas toutefois de mettre tous ses efforts dans le brand content. Par ailleurs, dans le brand content, il y a également des mauvaises pratiques du marketing. Il arrive que le marketing de marque et le branding soit trop intrusif, voire même à la limite du harcèlement. Pour cause, certains groupes se reposent entièrement sur le marketing automation, qui n’est d’ailleurs pas toujours approprié.

4 types de pratiques à éviter en marketing

Les pratiques qui vont être mentionnées sont celles qui expliquent pourquoi le marketing est si mal reçu auprès du grand public.

Le matraquage : chacun d’entre nous est exposé à près de 5000 à 10000 inputs marketing chaque jour.

L’espionnage : un bon exemple est le moteur de recherche Google. Il sait plusieurs choses sur les données de ses clients.

La manipulation : le mensonge étant normalement interdit n’est pas toujours puni en marketing

L’émotion : pour mieux faire réagir une cible, l’absence d’émotion n’aide pas à la mémorisation.

Les 3 lois du marketing

Le marketing d’avant ne se limitait qu’à chercher à améliorer la performance d’entreprise et le ROI. Mais aujourd’hui, le marketing devient un instrument de valorisation d’entreprise. Malheureusement, la notion de marketing est remise en cause par les consommateurs qui demandent davantage de considération. C’est la raison pour laquelle le Marketing ZERO présente ces trois objectifs ou lois qui la définissent.

1ère loi : rendre ses lettres de noblesse au marketing

Proposez du marketing loin des clichés et des préjugés. Que l’on dise désormais « ça, c’est du marketing » et que vous soyez fier de vos actions marketing. Mais surtout, se faire plaisir en faisant du marketing.

2èmeloi : rendre les clients heureux, leur redonner le sourire

Pour y parvenir, il est important que vos actions respectent la première loi juste mentionnée précédemment. Ensuite, il faut que vous donniez du sens à la vie des gens. Comme le disait John Hagel, la tâche du dirigeant aujourd’hui n’est pas seulement de faire des bénéfices, mais de créer du sens ». En revanche, cela doit se faire de façon modérée pour éviter de perdre de vue la mission initiale. L’idée c’est donc de faire en sorte que le public profite de son travail de marketeur.

3èmeloi : améliorer la performance de vos actions

Pour mettre en œuvre cette troisième loi, il faut tout d’abord respecter les deux premières. Celle-ci stipule que votre direction générale vous cite en tant qu’exemple pour les résultats que vous avez obtenus en notoriété comme en contribution au chiffre d’affaires. En somme, aider l’entreprise à améliorer ses résultats en ayant soi-même de bons résultats.

Les éléments clés de la méthode Marketing ZERO

Le marketing ZERO est une méthode obtenue découlant de plusieurs années de réflexions et d’expérimentations. En raison de son exhaustivité, elle est également complexe. Notre méthode comprend 4 lignes d’inspiration et de 4 piliers métier. Les « lignes d’inspiration » désignent les états d’esprit nécessaires pour mener à bien l’application de la méthode.

  • Zen : chercher la ligne de simplicité, pour plus de fluidité et de sérénité.

Elle s’articule dans la maîtrise, dans le respect et la connaissance de soi, dans l’accueil et la protection de l’existant, mais aussi dans le respect de la vérité.

  • Emotion : s’appuyer sur les émotions pour graver la marque dans le temps

Il faut démontrer au client qu’on l’aime. Pour ce faire, il faut lui proposer de vivre une bonne expérience mais aussi lui montrer un profond respect.

  • Reload : se mettre en capacité de tout reprendre à zéro

En gros, le marketing ZERO ne se focalise pas seulement sur le client, mais aussi sur ce que la marque change dans sa vie.

  • Open : inviter le client à créer une approche collaborative

La propriété d’un objet ou d’une connaissance est aujourd’hui une notion dépassée. Désormais, le succès est au partage à la communauté.

Quant aux « piliers de métiers », il s’agit de l’ensemble d’opérations à mener. C’est-à-dire, une projection, une expiration, inspiration, expiration, c’est aussi l’heure de respirer l’air d’un nouveau marketing !

  • Zoom : articuler le plan stratégique autour de la vision d’entreprise

Elle s’effectue en 3 étapes :

  1. L’insight ou le problème du client : Dans le cas où le client ne cherche pas de solution, celui-ci s’expose à des conséquences dramatiques.
  2. La promesse : ou la solution apportée par l’entreprise ainsi que les bénéfices à tirer.
  3. Atout : c’est ce qui garantit que la promesse va être respectée. Il s’agit d’un avantage qui fera la particularité de l’entrerpise.
  • Expérience : focaliser les actions sur une expérience mémorable

Cette expérience s’appuie sur le principe du « give to get », le contenu de marque, l’authenticité ainsi que les ressources du digital.

  • Reframing : rééquilibrer les budgets vers le marketing « inside »

Pour mener à bien le marketing ZERO, il faut équilibrer les budgets marketing entre le marketing de conception (inside) et le marketing d’action (outside).

  • Opinion : réorganiser les fonctions opérationnelles vers la satisfaction

Il faut traiter les clients selon leur degré de satisfaction. Ainsi, on peut avoir le process suivant :

– Acquisition pour les prospects dont le niveau de satisfaction est inconnu

– Remontada pour les clients sur le départ et dont la satisfaction est mauvaise

– Fidélisation pour les clients ponctuels et dont la satisfaction est médiocre

– Engagement pour les fans qui sont satisfaits

Découvrez l’ensemble du webinaire

 

Si cet article vous a plu, nous vous invitons à découvrir notre agence Marketing et à télécharger les premières pages de la méthode « Acquisition Strategy Design : le guide ultime pour construire pas à pas son plan d’acquisition »

Ranja Randriambelo

Posté par

Ayant 8 années d'expériences dans le marketing, j'ai débuté en tant que téléconseillère pour chargée

Ranja Randriambelo

Contact Marketing (Inbound) :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
06 73 55 17 36





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ne restez pas seul face à vos challenges marketing ! Rejoignez notre communauté pour apprendre et partager :)