src=
2013
01/fév

Désabonnez-moi!

Non, cette fois-ci ce n'est pas un article provoc dans l'esprit de 5 conseils pour faire fuir vos clients, ou comment foirer complètement votre marketing mais un article tout à fait sérieux. Nous avons trop souvent tendance à oublier qu'un abonné à votre newsletter qui n'ouvre pas ses mails est un abonné qui coûte cher.

Je vous invite ainsi à découvrir un véritable email que j'ai reçu de l'association BDPV:

Email de désabonnement

Je ne sais pas comment BDPV a calculé ses coûts, car en regardant les tarifs de la solution MailChimp qu'elle utilise nous sommes à 0,03$ par mail et non 0,85€. Néanmoins à raison d'un email par semaine on arrive vite à 1,5 $ par an par abonné soit pas loin de 1€ par an par abonné. Dommage de dépenser cette somme pour quelqu'un qui n'ouvre pas vos mails!

Et vous qu'en pensez-vous? Etes vous prêt à envoyer un tel email à votre base d'abonnés? Cela fait toujours bizarre ce type d'opération vérité. Voir tout d'un coup ses chiffres baisser. Pour ma part, je trouve que l'approche est pertinente. Effectivement à l'issu d'une telle opération la base d'abonné sera moindre et de meilleur qualité. Les taux d'ouverture seront meilleurs et en définitive le nombre réel d'ouvreur identique.

Les possibilités d'emailing vous intéresse, nous vous conseillons ActiveCampaign pour vos projets de Marketing Automation. N'hésitez pas à retrouver nos benchmarks PME et Grands Comptes, ainsi que notre offre Marketing Automation avec ActiveCampaign.

Posté par Gabriel Dabi-Schwebel

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lancement de nombreuses révolutions numériques : 3G, VoD, Triple Play, TV Mobile, Apps Smartphone, Smart Grid, etc. Ces expériences ont forgé mon expertise du marketing lire la suite...

Contact Marketing Automation :
Jérémie Dornbusch

jd@1min30.com
07.85.92.87.77

Et si les médias devenaient des agences? [Slideshare]

Google Analytics se démocratise avec la solution gallery

10 Comments

  • Bonjour, c’est un sujet intéressant.

    Personnellement je trouve l’approche un peu déplacée de la part de cet enseigne et s’éloignant de l’objectif de départ : informer et garder le contact avec des personnes ayant manifesté à un moment un intérêt pour votre entreprise ou vos produits/services. Si dans le fond l’approche est pertinente(c’est sur, on ne se voile pas la face, un contact mort ne sert à rien), dans la forme, je ne serais pas aussi convaincu que vous par le ton donné à l’opération et l’approche.

    Il faudrait déjà savoir à si ce type de mail a été envoyé à tous les utilisateurs. Imaginons la situation d’un client fidèle qui dépenserait plusieurs milliers d’euros chez ce prestataire, serait un lecteur assidu de la newsletter et à qui on proposerait l’arrêt de cet envoi pour l’économie d’un timbre (85 centimes !).

    Si la motivation initiale est, comme vous le rappelez, d’avoir une base de contacts de qualité, il serait de bon ton dans le préciser dans la communication ! La motivation initiale ici avouée de vouloir économiser quelques dizaines d’euros est un peu… BOF

    Je proposerais quelque chose comme suit :

    Vous avez cité Mailchimp, et dans ce sens une approche intelligente serait de se pencher sur les statistiques de retour des mails(ouvertures, clicks… etc), pour identifier les lecteurs assidus, occasionnels, et les non lecteurs. Il est évident qu’une personne qui supprime ces mails de newsletter sans les ouvrir depuis 1 an pourrait sans doute être désabonnée… Pourquoi pas lui envoyer un mail pour lui expliquer qu’elle sera désabonnée sauf si réponse de sa part pour maintenir le courrier en vantant la qualité des services. Dans la situation présentée, on parle de quelques 230/240 abonnées, la démarche semble peu complexe… Dans une situation d’e-commerce, nous pourrions tenter une réactivation de ces contacts morts avant suppression définitive…

    Je pense que le monitoring et le suivi de ces mails doit intervenir le nettoyage des bases clients pour assurer un meilleur service aux utilisateurs mais pas pour économiser quelques euros ! Posons nous aussi des questions sur la manière de construire une base newsletter de qualité ? A quoi bon faire le forcing pour récupérer des mails inutiles qu’il faudra trier par la suite…

    Christian

    • Bonjour Christian,

      Ravi de faire votre connaissance. Votre retour est très juste et il est vrai que le mail est maladroit et qu’il aurait pu être segmenté d’autant plus que Mailchimp permet de scorer les membres de ses listes de diffusion. Néanmoins il ne faut pas perdre de vue qu’il ne s’ agit pas d’une enseigne mais d’une association de bénévole à but non lucratif ce qui de mon point de vue excuse les erreurs de forme et renforce la pertinence du fond. A savoir qu’un abonné mort coûte cher;-)

      Merci encore,

      Bien cordialement,

      Gabriel

  • C’est juste… 🙂 Je suis peut être allé un peu vite en conclusions…

    Merci pour ce partage.

    Christian

  • Je trouve que c’est une bonne idée du fait de leur transparence. Et d’autant plus si c’est une association. Seulement certaines personnes interpréteront mal ce mail ou n’y verront pas la petite touche d’humour (en tout cas, moi j’en vois une)
    C’est là qu’intervient la solution de Christian.
    Merci pour vos conseils.

  • Hélène dit :

    question : ceux qui effacent systématiquement la lettre d’info ouvriront-ils et liront-ils ce mail-ci ?…

    • Certains. C’est d’ailleurs mon cas. J’ai été intrigué par le titre, j’ai ouvert et me suis désabonné. Je ne sais pas en revanche quelle a été le poircentage de désinscrit et vomment Mailchimp a réagi. En effet, ils surveillent généralement le taux de désabonnement et peuvent bannir le compte si ce taux est trop élevé.

      Bien cordialement,

      Gabriel

  • Hélène dit :

    ah oui ? c’est bon à savoir (à propos de Mailchimp)
    Je profite de l’occasion pour vous remercier de votre article sur blog/site de marque séparés ou optant pour la vie commune (ou le compte joint, plutôt). Je n’ai pas encore fait mon choix. Pas facile, pas facile…
    Bien cordialement aussi
    Hélène

  • […] le mail plus tard sur desktop sachez que cela représente seulement 2% des cas. Un gros risque de désabonnement à vos mailings est également en jeu […]

  • Theo dit :

    Bonjour,

    Je trouve cette pratique maladroite et contre-productive. Un maintient serieux de sa base de donnee permet de filtrer regulierement les utilisateurs qui ne lisent pas les newsletter.

    Par ce mail, cette association relegue donc ce travail aux utilisateurs, qui doivent eux-meme decider s’ils sont lecteurs assidus ou non. Le comble, c’est qu’en plus cet email a probablement ete envoye a toute la base de donnee, plutot qu’uniquement aux moins actifs d’entre eux.

    C’est une pratique a laquelle je n’adhere vraiment pas du tout. Il est vrai qu’un abonne ‘mort’ coute relativement cher, mais il y a des methodes beaucoup plus efficaces pour s’en debarasser.

    My2c 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!