2019
30/Avr

Voice shopping : Il est frais mon produit !

Non le voice shopping n’est pas une nouvelle forme de vente à la criée, mais l’appellation des achats effectués par l’intermédiaire d’un haut-parleur intelligent (smart speaker).

La reconnaissance vocale existe depuis des décennies, mais les assistants vocaux ne sont vraiment apparus sur le marché que lorsque Apple a lancé Siri en 2011 avec son iPhone 4. La technologie à commande vocale était là pour rester ; Google et Microsoft l’ont bien compris et ont développé des technologies concurrentes dans les années qui ont suivi. Il y a presque 1 an, en juin 2018, Amazon Echo et Amazon Echo Spot sont sortis en France.

Le voice shopping a-t-il révolutionné le marketing ? Eh bien oui et non…

Quelles sont les tendances du voice shopping ?

Lors du Consumer Electronics Show à Las Vegas en janvier dernier, Google a annoncé que Google Assistant sera disponible sur 1 milliard d’appareils, y compris les téléviseurs et les appareils ménagers, d’ici la fin de Janvier. Entre-temps, Amazon a vendu plus de 100 millions d’appareils Alexa. La recherche vocale n’a jamais été aussi populaire
Poutant selon le eMarketer, le commerce vocal représentait 2,1 milliards de dollars l’an dernier, soit seulement 0,4 % des ventes en ligne.
Toutefois, Greg Hedges, vice-président de Emerging Experiences à l’agence numérique Rain, nous rappelle que “L’histoire n’est pas encore écrite. Aurions-nous pu prédire la puissance de la voix aujourd’hui, avant qu’Alexa et Google Assistant n’arrivent sur le marché, simplement en jugeant Siri en 2011 ? Nous voyons déjà des comportements et une infrastructure établie autour des assistants vocaux aujourd’hui et une extension de cela inclut le shopping.”

65 % des propriétaires de smart speaker indiquent qu’ils ne voudraient pas retourner à leur vie d’avant, celle sans un de ces appareils. En effet, 42 % d’entre eux déclarent que leur appareil est désormais “essentiel” à leur vie quotidienne.

Selon une étude récente de NPR et Edison Research, 57 % des personnes interrogées ont commandé des articles à l’aide de haut-parleurs intelligents et 26 % les ont utilisés régulièrement pour ajouter des articles à leur liste de courses.
Selon une étude d’OC&C strategy le voice shopping, dominé par Amazon Alexa et Google Home, s’élèvera à 40 milliards de dollars aux US en 2022 contre 2 milliards aujourd’hui.

Quel type d’achat se fait par voice shopping ?

D’après un sondage de PwC sur 1000 personnes, le type de dépense par voice shopping est  :

  • 34 % plats à emporter,
  • 31 % épicerie,
  • 24 % livres,
  • 22 % produits maison et électronique,
  • 21 % transport,
  • 16 % réservations,
  • 3 % habillement.

voice shopping
L’étude note que 70 % des achats sont effectués par des consommateurs qui savent précisément ce qu’ils recherchent, d’où l’aspect de plus en plus critique et stratégique d’Amazon Choice.

Le panier moyen des produits commandés vocalement sur smart speakers est de 239 $ en électronique, 32 $ en épicerie, 74 $ pour les équipements ménagers, 32 $ pour le segment santé/beauté et 81 $ pour la mode.

Le Walmart Voice Order entre sur la scène du voice shopping

Pour contrer le géant Amazon qui détient 43 % des ventes en ligne, Walmart s’est associé à Google. Ainsi est né le Walmart Voice Order que Walmart lance ce mois-ci officiellement aux états-unis.

Il suffit aux clients de dire”Hey Google, parle à Walmart” et l’assistant Google ajoutera des articles directement à leur panier d’épicerie Walmart. À partir des informations provenant de leurs achats antérieurs chez Walmart, les clients sont assurés que les articles demandés seront identifiés rapidement et précisément. Plus le client l’utilisera, plus les commandes de renouvellement seront simples.

La mort des Dash buttons

Le Dash Button est un système visant à faciliter le réapprovisionnement de plus de 700 produits en provenance d’une soixantaine de marques. Ce sont des boutons connectés en Wi-Fi, qu’il suffit de presser pour effectuer une commande de vos produits.
Mais 3 ans après leur introduction sur le marché, Amazon arrête leur vente. Ces boutons n’ont pas vraiment trouvé leur public en France et sont dépassés par le Voice Shopping.

voice shopping

Depuis 1 an, les Dash Buttons sont virtualisés et la commande peut se faire sur le site ou par une application sur son mobile.

Protection des données et Voice shopping

En France, la problématique de la confidentialité demeure le frein premier concernant les assistants vocaux d’après une étude récente de Digimind.

voice shopping

Marketing et Voice shopping

Le voice shopping suppose d’affiner la stratégie SEO car les commandes vocales sont un peu plus complexes. Il faut aujourd’hui tenir compte des différences sémantiques dans les requêtes. Les gens écrivent et parlent très différemment. Effectivement, les requêtes verbalisées spontanément peuvent inclure beaucoup plus d’informations que par écrit.

 

Le Voice shopping va évoluer et prendre de l’ampleur c’est certain. Dans un premier temps, pour sortir de l’achat de renouvellement de produits ménagers et d’épicerie, il reste à trouver le moyen de donner assez confiance pour  permettre l’achat sans voir ni essayer le produit.

Pour en savoir plus, retrouvez notre livre blanc Inbound Marketing : faire de sa marque un média et transformer son audience en clients, et contactez notre agence Inbound Marketing.

Elisabeth Ravey

Posté par

Initialement technicienne informatique, formatrice bureautique, consultante en organisation des entr

Elisabeth Ravey

Contact Inbound Marketing :

Gabriel Dabi-Schwebel

gds@1min30.com
0673551736





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!