src=
2017
10/mars

François Fillon est-il inbound compatible ?

Vous le savez si vous vous intéressez à l’Inbound Marketing, notre travail chez 1min30 est d’accompagner des marques dans la transformation de leurs outils de communication digitale en médias spécifiques. L’objectif est de faire venir des visiteurs sur son site, de les transformer en prospects puis en clients et enfin en ambassadeurs.

Une telle démarche ROIste vaut-elle pour la stratégie digitale des candidats à l’élection présidentielle française ? Avoir des sites attractifs pour les cibles, qui transforment les visiteurs en prospects (électeurs à venir) et en porte-paroles du candidat. Pourquoi pas ?

Nous allons donc analyser les sites des 4 principaux candidats et voir si l’un, tous, ou aucun, ont adopté une démarche digitale efficace aussi pour un «produit» politique.

Quand on tape sur Google : «programme des candidats élection présidentielle» on n'arrive pas directement sur le site d’un candidat. Cela veut donc dire qu’en termes de SEO ces mots-clés n’ont pas été assez référencés. Or pour un électeur incertain (et il y en a), ils me semblent assez évidents !

Commençons par le site de François Fillon

Cet article ayant été écrit fin février, la réalité du site a certainement changé depuis.

Graphiquement c’est bleu, blanc, rouge avec une prédominance du bleu et c’est normal. Une photo de Une de François Fillon levant le poing (Pénélopegate oblige) mais avec un petit sourire confiant et sympathique.

Tout de suite on nous propose de nous abonner à la newsletter mais sans nous vendre le contenu. Globalement la Home  est propre et sérieuse.

Voyons maintenant si fillon2017 suit les commandements d’un site qui convertit les visiteurs en clients... euh pardon je voulais dire électeurs.

Etape 1 : être orienté client

Client est à prendre dans le sens de cible. Ici on pourrait parler de partisans, soutiens, électeurs...

Quoi qu’il en soit, il convient de ne pas parler de soi mais des autres. Pour François Fillon c’est pas vraiment réussi. Le site ne parle que de lui via ses discours, ses prises de position, ses déplacements... mais pas de ses électeurs habituels ou à conquérir.

Certes il présente ses solutions aux problèmes de la France, mais sans évoquer les Français. La question à se poser au départ aurait été de définir ses persona : à qui s’adresse ce site ? Quelles sont les questions que se posent les cibles ?

Etape 2 : être riche et profond

Bien entendu, cette étape n’est pas un clin d’oeil maladroit à ses problèmes actuels. Un site riche et profond, au delà d’un graphisme agréable, doit donner de l’information attendue par les cibles. Il doit nourrir une communauté avide de trouver des réponses à ses problèmes.

Et là encore le site manque de contenu. Certes des mises à jour sont faites régulièrement en fonction de l’actualité mais il faut aller dans une sous-rubrique projet pour avoir connaissance des idées de son programme. Or il est important pour un candidat de valoriser ses idées plutôt que sa personne. Le site manque aussi cruellement de vidéos. Des vidéos qui expliqueraient simplement un contenu programmatique probablement ardu pour certains. Le site propose un lien vers une chaîne Youtube mais c’est trop discret. Quand au contenu de la chaîne, c’est trop autocentré sur les discours du candidat.

Etape 3 : être vivant

Avoir un blog avec tous les atouts que cela représente est nécessaire pour une entreprise. Pour un candidat il en est de même, si on accepte le principe de commentaires non modérés.

Pas de blog pour François Fillon. En revanche, et c’est intéressant de le noter, le site renvoie vers la page Facebook du candidat où les commentaires sont libres et pas tous dans le sens souhaité....

Etape 4 : être social

Pour un site d’entreprise cela veut dire être présent sur les réseaux sociaux et assurer des liens pour viraliser l’information. Pour François Fillon, il y a un bouton sur la home renvoyant vers FB et Twitter et les articles peuvent être partagés sur ces mêmes réseaux sociaux. C’est un bon point. Le candidat utilise aussi Instagram en proposant un lien en bas de page.

Etape 5 : être accessible et adapté

On le sait, le monde compte plus de mobinautes que d’internautes. Les sites doivent donc être adaptés pour être consultés sur smartphone par exemple. C’est le cas pour fillon2017. Du moins pour la plupart des rubriques. Essayez en revanche de lire son programme sur votre smartphone !

Etape 6 : faciliter la conversion

La landing page est une page d’entrée sur le site : en effet, les internautes n’arrivent pas forcément par la page d’accueil. Campagne publicitaire, lien de référencement naturel, email... Les sources sont multiples. Dans tous les cas, la qualité de la landing page est extrêmement importante.

Performante, elle fonctionne comme un entonnoir de conversion.

Pour cela, il est nécessaire de déterminer au préalable quelle action on souhaite que le visiteur accomplisse. Idéalement pour être visible sur Google, il faudrait avoir une page dédiée par mot-clé. Avec un candidat à une élection présidentielle, cela paraît compliqué.

Une landing page se conclut par un call to action : un formulaire de contact, d’inscription.

Sur le site de François Fillon, on retrouve sur toutes les pages trois call to action : je rejoins un comité, je m’abonne à la newsletter, je fais un don.

Des conseils pour finir

Une équipe c’est par définition des hommes et des femmes. La présentation de celle de François Fillon sur le site manque assurément de chaleur. On dirait un organigramme de boîte : aucune photo ou courte bio.

En plein Pénélopegate, on lit avec attention sur Fillon2017 l’interview d’octobre dernier de sa femme (rubrique les femmes avec Fillon qui a disparu depuis). Dommage qu’elle ne précise pas qu’elle a été aussi assistante parlementaire. 

Rendez-vous la semaine prochaine avec une petite visite de benoithamon2017 !

Si cet article vous a intéressé, je vous invite à découvrir notre offre d'Inbound Marketing et à télécharger notre livre blanc sur le sujet

Benoit

Posté par Benoit de Vasson

Après un passage dans la presse nationale, ma formation de journaliste et de communicant m'a conduit dans les années 90 à exercer des responsabilités auprès des élus. Attaché parlementaire, chef de cabinet, j'ai ensuite bifurqué vers la direction générale lire la suite...

Pierre Benoit

Contact Actualité 1min30 :
Pierre Benoit

pb@1min30.com
0680023022

3 étapes clés pour s'approprier un projet nébuleux avant sa réalisation

7 qualités pour réussir sa stratégie d'Inbound Marketing

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

temp2
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!