src=
2016
12/déc

7+1 conseils pour réussir une keynote/conférence à l’américaine

En France nous n'avons pas l'art de la conférence à l'américaine ou keynote. Les interventions de nos conférenciers sont plutôt austères, très orientées cerveau gauche, vers l'analyse et la réflexion. Elles sont de ce fait un peu ternes, très en deçà des véritables shows des conférenciers américains. Je vous donne ici 7+1 conseils pour réussir une keynote/conférence à l'américaine et obtenir un vrai engagement du public.

1. Faire du storytelling

L'être humain aime les histoires. Le cerveau droit écoute et comprend les histoires. Le storytelling est ainsi un élément essentiel d'une conférence réussie. Il faut raconter des histoires, vraies ou inventées. Le garage de Steve Jobs est une belle histoire ; elle est vraie mais considérablement magnifiée, sublimée.

2. Utiliser des accessoires

Comme au théatre, c'est bien d'avoir un décor, des accessoires pour capter l'attention. Regardez par exemple cette conférence de Seth Godin, guru du marketing américain qui vient sur scéne avec son pardessus, qui s'installe, allume une bougie, etc.

3. Préparer des répliques mémorisables

Votre conférence ne doit pas forcément être connue par coeur pour conserver du naturel. Il est très important néanmoins de ne pas avoir de blanc, de ne pas perdre son fil et d'avoir quelques répliques complètement préparées pour conclure vos parties. Si par ailleurs, quelqu'un live tweete votre conférence, vous pourrez lui transmettre ces quelques répliques préparées en amont de la conférence, pour qu'il les partage au bon moment.

4. Faire rire

Si rire c'est bon pour la santé, c'est aussi bon pour engager son public, le faire participer, l'impliquer, le détendre et le mettre dans de bonnes dispositions pour accueillir les autres éléments de la conférence. Faire rire, ça n'est pas passer pour un clown, mais pour quelqu'un qui se préoccupe de l'autre.

rire c'est bon pour la santé selon un dicton populaire

5. Faire réfléchir

Bien sûr, il ne suffit pas de faire rire. Il faut aussi faire réfléchir, interroger, surprendre. Idéalement, il faut d'ailleurs que la réflexion continue bien au-delà de la conférence, qu'elle déclenche un processus intellectuel, qu'elle génère des conversations à table ou à la machine à café.

6. Faire intervenir le public

Comme dans un one man show, faire intervenir le public permet de créer l'engagement, de le mettre de son côté. L'intervention d'un membre du public permet aussi de démontrer ce que l'on veut prouver. Michael Aguilar, l'un des seuls conférencier français à faire de vraies conférences à l'américaine, utilise brillamment cette ficelle dans l'extrait suivant :

https://youtu.be/TIfFd_p7SaM

7. Appelez le public à l'action

Quel que soit le support marketing, il faut faire des appels à l'action ou CTA (Call to action). C'est vrai pour un article de blog, pour une infographie, une vidéo, un livre blanc, un webinar, etc. Il n'y a pas d'investissement marketing sans call-to-action. C'est encore plus vrai pour une conférence qui représente un investissement important.

Il faut donc qu'à l'issue de la conférence, le public ait envie d'agir, d'acheter vos produit ou vos services, si la conférence avait une vocation commerciale, ou de se lancer dans un projet d'entreprise si la conférence avait plus une vocation de mobilisation interne.

A ce titre, j'ai créé une keynote intitulée "59 min pour participer à la révolution numérique" dont l'objectif est de mobiliser les collaborateurs des entreprises souhaitant mener de grands projets de transformation digitale, de lever leur appréhension vis-à-vis du numérique et de les engager à l'action. Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi pour en discuter.

+ 1 Faire un support de présentation qui claque

Si vous appliquez tous les conseils qui précèdent, vous n'avez pas forcément besoin de support. Votre gestuelle, votre mise en scène, vos accessoires suffisent pour garder l'attention du public et ne pas laisser sa pensée vagabonder.

Néanmoins, si vous préférez avoir un support pour vous rassurer et garder le fil de votre conférence, il est important qu'il ne contienne pas trop de texte, une thèse, antithèse et synthèse. Démarquez-vous des trops nombreux conférenciers français qui font des cours universitaires rébarbatifs. Contentez-vous d'images fortes, d'un ou deux mots par slide, jamais plus d'une phrase, ou encore mieux d'un Prezi avec une animation bien conçue.

Si vous souhaitez faire un support de présentation à l'américaine, je vous invite à contacter notre agence Prezi et Powerpoint ou à télécharger un de nos templates Prezi pour vous aider à préparer votre conférence.

Posté par Gabriel Dabi-Schwebel

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lancement de nombreuses révolutions numériques : 3G, VoD, Triple Play, TV Mobile, Apps Smartphone, Smart Grid, etc. Ces expériences ont forgé mon expertise du marketing lire la suite...

Cinq conseils pour réussir une interview vidéo

Infographie : Comment atteindre les consommateurs pendant les fêtes ?

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

temp2
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!