1min30 > Blog > Content Marketing > Prêt au partage de données [Infographie]
2013
05/Mar

Prêt au partage de données [Infographie]

Aujourd’hui, je vous propose un extrait d’une infographie réalisée par notre partenaire Eclairage Public pour le compte de SFRPlayer à partir d’une étude réalisée par DEMOS sur le partage de données.

Partager ses données

 Je dois dire que je suis très surpris par les résultats. En effet, seulement 8% de partageurs me semble très faible ou très inquiétant! Pour moi les données sont comme les idées, elles n’ont pas de valeur tant qu’elles ne sont pas exploitées! Ainsi, ne pas partager ses données ou ne pas communiquer sur ses idées me semble être une mauvaise idée, voir d’ailleurs à ce sujet la très belle infographie sur les biens rivaux et non-rivaux.

Pour ma part, je suis plutôt enclin à partager mes données ou mes idées, car si quelqu’un, un individu ou une entreprise arrive à en faire quelque chose, je suis convaincu que j’arriverais à obtenir une compensation. Sûrement moins importante que si j’avais exploité mon idée ou mes données tout seul, mais sûrement plus importante que si je n’avais rien fait! Je préfère ainsi avoir un peu plutôt que rien du tout. Ainsi, quand Google en exploitant mes données personnelles me fournit des résultats plus pertinent et me fait gagner du temps dans ma recherche je me considère gagnant. Quand Amazon me recommande un livre qui m’intéresse, idem, etc. Demain si quelqu’un me propose de traiter mes données médicales, et qu’en retour je suis en meilleur santé, ou informé de façon préventive avant un AVC ou un cancer, je suis plutôt partant aussi! Peut-être fais-je d’ailleurs parti du segment des chasseurs de valeur (20%) , ce qui placerait à 27% les personnes prêtes au partage de données?

Et vous qu’en pensez-vous? Etes-vous prêt à partager vos données? Y compris médical? N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez exploiter vos données (d’entreprises) pour en faire une histoire et intégrer les données dans votre stratégie de content marketing sous forme d’infographie par exemple?

Gabriel Dabi-Schwebel

Posté par

Ingénieur de formation, j'ai accompagné notamment pour Alcatel, TF1, SFR et Lagardère Active le lanc

Gabriel Dabi-Schwebel

Contact Content Marketing :

Bertrand Lavalou

bl@1min30.com
0651520978





1 Commentaire

Erick Hostachy dit:19 Avr 2013

Je suis d'accord en partie avec toi Gabriel. je suis moi-même gros partageur de données et croit beaucoup à la valeur transportée par l'Open Data et le traitement Big Data. Je ne suis pas dupe cependant, et je sais que le Yin va avec le Yang : les bénéfices apportés par l'ouverture et le partage des données viendra avec des inconvénients. Et c'est là où je pense avoir une clé de lecture de ton tableau.

Il y a bien entendu la situation politique, social et économique actuelle qui rend sans aucun doute les gens un peu plus méfiants vis à vis de l'inconnu. Les voilà donc un peu plus réticent à partager leurs données, voyant certainement un peu plus le Yang que le Yin (ou le contraire).

Mais il y a aussi une situation culturelle historique de la France et des Français. J'ai le sentiment que, pour les Français, les données vont toucher à quelque chose de l'ordre de l'intime : ces données, c'est moi, elles me décrivent, elles me caractérisent. Offrir un accès à ces données serait donc perçu comme ouvrir un peu son intimité à d'autres. Ce n'est pas comme partagé des idées, ce serait comme montrer ses sous-vêtements. C'est donc quelque chose qui effraie quelque peu.

Je ne dis pas que c'est là l'unique vérité, loin de là, mais c'est je pense une spécificité française qui pourrait expliquer les différences d'avancées sur le secteur du partage des données avec d'autres pays plus à la pointe.


Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous