1min30 > Blog > Brand Marketing > MonNuage : un créateur dans le ciel de la réussite
2009
10/Déc

MonNuage : un créateur dans le ciel de la réussite

success-stories-actualisation-3-mon-nuage

“La valeur n’attend pas le nombre des années…” À 29 ans, François-Michel d’Estival pourrait faire de cet adage sa devise. Découverte d’un serial créateur.

5 entreprises créées, une association de chefs d’entreprise en plein développement : à 29 ans, François-Michel d’Estival est un « serial entrepreneur ». Retour sur un parcours déjà riche et plein de promesses.


Il aurait pu suivre ses compagnons de promotion de l’ESC Bordeaux et intégrer les services d’un grand groupe. Il aurait pu. Mais le gène de l’entrepreneuriat, il l’avait en lui : « Mes parents sont tous deux des chefs d’entreprise. Je ne pouvais pas m’imaginer faire autre chose. » Après une première expérience dans une entreprise espagnole, il découvre internet et son potentiel.
Sa décision est prise : il va créer son business sur le web.

• Une idée simple, mais dans l’air du temps

Son idée est simple, mais ce sont souvent les plus « évidentes » qui fonctionnent. « Je me suis très vite rendu compte que les entreprises ne possédaient pas en interne les compétences pour être visibles sur le web. À l’époque, toutes créaient et développaient leur site. C’était la nouveauté, la tendance. Mais une fois le site en ligne, il faut générer du trafic. Et pour cela, être visible. J’ai donc créé une société de services en référencement. » Une idée qui ne demandait que peu de moyens, puisqu’il a commencé à travailler chez lui, juste avec son ordinateur. Et surtout un énorme travail de construction de réseau pour se faire connaître. « Pour mes clients, je mettais différentes techniques et plans stratégiques en place pour être bien référencé sur le web. » Une vraie tendance qui aujourd’hui encore est indispensable pour tout site web. Son idée fonctionne tellement bien qu’il la duplique à l’étranger : « J’ai recontacté certains de mes camarades de promotion qui étaient en activité en Europe. Je me suis associé avec quatre d’entre eux pour qu’ils développent ce même concept en Espagne, en Angleterre, en Italie… »
Depuis, François-Michel d’Estival leur a revendu ses parts, afin de voguer sur d’autres tendances qu’il tranforme, toujours, en business.

• MonNuage, nouvelle étape dans le ciel de la réussite

À force de créer du trafic web pour les autres, un beau jour, François-Michel d’Estival décide de mettre à profit ses compétences pour son propre compte en créant lui-même son propre site. « Par le biais de cette première activité, je travaillais notamment pour le compte de voyagistes. Et je me suis rendu compte que la plupart de leurs clients effectuaient un nombre de recherches considérables sur le web pour trouver le bon tour-opérateur. J’ai donc décidé de proposer aux voyagistes d’être rassemblés sur un seul site web, MonNuage.fr. »
Ce site, tout jeune, propose aux internautes de comparer le prix de voyages selon leurs propres critères. Vols secs, voyages thalasso, tout y est. Ils peuvent même échanger leurs bons plans et bonnes adresses sur une autre partie du site, une communauté de voyageurs.
Le business-model de MonNuage.fr repose sur deux piliers de financement : une partie du CA provient d’une commission prélevée pour chaque voyage finalement acheté via le site. L’autre partie de contrats passés entre le site et des annonceurs désirant se faire connaître auprès d’un groupe bien ciblé : les voyageurs. Ils sont ainsi présents sous la forme de bannières publicitaires dans la partie communautaire du site. L’équipe est pour le moment consituée de 5 salariés en France mais le site est également décliné en Espagne, avec une jeune équipe dynamique (photo) à l’image de son créateur.

• Des erreurs de parcours… transformées en expérience

À travers ce parcours à la fois si court et si dense, François-Michel d’Estival a tout de même connu des difficultés : « La création de MonNuage m’a pris beaucoup plus de temps que prévu car je savais ce que je voulais faire, mais je n’étais pas rompu à la constitution d’une équipe technique par manque justement de connaissances dans ce domaine. J’ai ainsi perdu beaucoup de temps. Mais j’apprends de mes erreurs. » 
Le seul problème selon François-Michel d’Estival reste le balisage du parcours de création et les charges qui pèsent sur les créateurs. : « Il y a deux ans, pour y échapper, j’ai délocalisé mon activité en Suisse. Mais c’était une erreur stratégique : certes, nous avons gagné sur les charges, mais la structure était si compliquée à cause de la distance que l’activité en pâtissait directement.» Une expérience qui montre que l’aspect financier, capital, ne fait pas tout et que l’humain, à travers le management, est une des clés de réussite.

• Une association à l’heure du web 2.0

Le travers des chefs d’entreprise, c’est souvent d’avoir « la tête dans le guidon », selon l’expression consacrée, et de ne pas prendre de recul. François-Michel d’Estival en a pris le contre-pied en créant Atlantic 2.0, une association dédiée à la filière numérique. Elle regroupe 35 chefs d’entreprise du bassin nantais. Son point fort ? Être centrée sur un secteur précis : « Notre but, à travers ce regroupement, c’est à terme de créer des projets en commun, de mettre en place des synergies de compétences.”  Un objectif gagnant puisqu’à ce jour l’association est soutenue financièrement non seulement par les collectivités locales mais aussi par 4 grandes groupes intéressés par la capacité de veille marché de cette structure. « Nous formons même actuellement des banquiers de la Banque populaire, souligne le créateur. Cette banque souhaite ainsi être à même de mieux appréhender les projets de création dans le domaine des nouvelles technologies. »

Une chose est sûre : si la plupart des chefs d’entreprise sont mis à mal par la crise, cela n’entame pas l’enthousiasme du jeune entrepreneur : « La baisse de la consommation touche  bien sûr l’achat de voyages, concède-t-il. Mais le créneau du « comparateur » se porte bien, car ceux qui achètent cherchent à faire des économies… » Une logique gagnante !

Source : TPE PME

Gabriel Szapiro

Posté par

Le digital révolutionne les modes de communication, l'information et, en conséquence, le marketing.

Gabriel Szapiro

Contact Brand Marketing :

Gabriel Szapiro

gszapiro@1min30.com
0611410158





Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à notre excellente newsletter

Hey ne partez pas si vite !

Contactez-nous
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!