src=
2017
20/avri

Les 8 erreurs les plus courantes sur Google Adwords

Adwords est une plateforme performante pour développer votre business. Malheureusement, la majorité des entreprises ne l’utilisent pas correctement.

Si vous envisagez d'augmenter votre chiffre d’affaires grâce à Adwords, évitez les erreurs fréquentes, dont voici les 8 plus courantes :

1. Vous utilisez trop de mots-clés par groupe.

L’erreur no 1 consiste à mettre trop de mots-clés dans le même groupe. En procédant ainsi, il est difficile d’obtenir une bonne pertinence avec l’annonce et la page de destination.

L’idéal est de créer des groupes d’annonce avec un seul mot-clé par groupe. Cela permet de créer des publicités ultra-spécifiques pour chaque mot-clé, d’augmenter le Quality Score, et donc de réduire le CPC (coût par clic).

Une étude récente de Clicteq démontre qu’en implémentant ceci, leur Quality Score est passé de 5,56 à 7,95, et leur CPC a diminué de 37,5 %.

2. Vous n’utilisez pas toutes les extensions d’annonces.

Les extensions d’annonces sont efficaces pour améliorer vos performances sur Adwords. Malheureusement, beaucoup d’annonceurs utilisent entre 3 et 4 extensions, mais rarement 10.

Les extensions d’annonces vous permettent d’occuper plus d’espace sur la première page de Google, et par corrélation d’améliorer votre CTR (taux de clics).

3. Vous ne liez pas votre compte Adwords avec votre CRM.

L'un des moyens d'augmenter la qualité des vos prospects consiste à lier votre CRM avec votre compte Adwords. Vous saurez ainsi quels mots-clés amènent des ventes et pas simplement des prospects.

Vous pourrez ainsi calculer précisément votre ROI.

4. Vous n'utilisez pas votre marque comme mot-clé.

Depuis les débuts d’Adwords, il existe un débat sur l’intérêt d’utiliser votre marque comme mot-clé.

Une étude de cas de 2011 démontre que l'utilisation du nom de l’entreprise dans une campagne, a généré USD 7 395 de profits en plus. De plus, cela vous permet de rester devant vos concurrents qui utiliseraient votre marque comme mot-clé.

5. Vous ne faites pas de split tests de vos annonces basés sur des données statistiques.

Combien de fois avez-vous estimé, sans fondement, disposer d’assez de données pour juger votre test significatif ? Je vous rassure tout de suite, la majorité des agences font de même.

Pour remédier à ce problème, voici 2 outils pour déterminer statistiquement si vos tests sont terminés :

Méthode 1 : Splittester

Splittester est un outil très utile qui vous permet d’entrer le nombre de clics et le taux de clics de 2 annonces en concurrence, pour déterminer la plus performante à long terme. Vous devez obtenir un taux d’au moins 95 % pour confirmer que l’annonce avec le meilleur taux de clics a réellement plus de potentiel à long terme.

Méthode 2 : Adalysis

Adalysis vous aide à calculer la signification statistique de votre split test, et vous donne le résultat. C’est une solution efficace dans le cas d'un grand nombre d’annonces.

6. Vous n’optimisez pas votre campagne de remarketing.

Beaucoup d’entreprises utilisent le remarketing, mais peu optimisent réellement l’emplacement des publicités. Voici 2 méthodes pour optimiser vos campagnes de remarketing :

Méthode 1 : optimiser les emplacements.

Google fournit un rapport qui montre l’emplacement de vos publicités dans le réseau display. Pour le visualiser, vous devez vous rendre sur « Réseau Display », puis « Emplacements ».

Vous y trouverez des emplacements qui convertissent mieux que d’autres. Vous pourrez donc augmenter vos enchères sur ces derniers.

Méthode 2 : optimiser vos données démographiques.

Google vous fournit des données démographiques sur les personnes qui voient vos annonces. Vous pouvez en savoir plus en cliquant sur « Réseau Display », puis « Données démographiques ».

Comme pour les emplacements, vous trouverez des segments qui amènent plus de performance.

7. Vous n’effectuez pas de tests sur vos landing pages.

Avec une campagne au CPC, chaque visiteur vous coûte de l’argent. Vous devez donc optimiser vos landing pages pour convertir davantage. En doublant votre taux de conversions, vous allez non seulement générer 2 fois plus de prospects, mais également diminuer par 2 le coût d’acquisition. Cela vous permettra d’investir encore plus.

8. Vous n’utilisez pas le ciblage géographique.

Si vous êtes une entreprise locale de services n'utilisant pas encore le ciblage géographique, vous avez la possibilité de diminuer de 38,5 % le coût par prospect et d’en augmenter le nombre de 21,9 %.

Le ciblage géographique fonctionne tout simplement en créant une nouvelle campagne pour chaque ville ciblée. En plus de déterminer une zone de chalandise, vous devez inclure son nom dans chaque annonce.

Pour aller plus loin, prenez rendez-vous avec Google, contactez notre agence de performance marketing ou téléchargez notre livre blanc : "Comprendre les solutions publicitaire Google"

Posté par Patrick Grobéty

Economiste HES de formation, je me suis spécialisé par passion dans le SEM, puis plus spécifiquement dans le SEO. Entrepreneur dans l’âme, j’ai été à la tête de plusieurs entreprises, dont ma propre agence Web de 2007 à lire la suite...

Contact Advertising (AdWords, Display) :
Marc-David Muller

mdmuller@1min30.com
06 58 54 58 01

Relations presse : 5 conseils pour écrire sur un sujet que l'on ne connaît pas

L'inbound advocacy : quand l'inbound recruiting rencontre l'employee advocacy pour une marque employeur performante

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!