Ecrire des contenus efficaces : les bons conseils de votre prof de français

Le collège et les cours de français, un souvenir plus que lointain ? Et pourtant, certains enseignements vous seraient fort utiles aujourd’hui, notamment en ce qui concerne la rédaction de vos contenus. Quatre conseils de BlueGlass Interactive, librement traduits depuis l’anglais, pour être clair, concis et intéressant.

Conseil n° 1 : bannissez la voix passive

  • La voix active présente le sujet comme agent de l’action ; il la subit à la voix passive : soyez actifs !
  • Vous insufflerez ainsi compréhension et dynamisme à vos textes, et mettrez l’accent sur l’action et non sur l’acteur.
  • Les phrases à la voix active ont tendance à être plus courtes : vous faciliterez ainsi à la fois la mémorisation et la perception positive de votre message.
  • Évitez également la négation : les tournures positives sont plus constructives.

Conseil n° 2 : ne dites pas, montrez !

Une image vaut mille mots : je le sais, vous le savez, tout le monde le sait. Pas de visuel sous la main ? Obligé(e) d’écrire et de décrire ? Comment mettre un peu de vie dans vos textes ?

  • Expliquez. Ne vous contentez pas d’énoncer ce qui ne se voit pas. Saisissez la différence entre dire (« Il est accro à Twitter ») et démontrer (« il envoie des tweets depuis la chambre d’hôpital de sa femme, qui vient d’accoucher de leur premier enfant »).
  • Proposez des mots que l’on puisse non seulement comprendre, mais aussi visualiser. Les lecteurs n’en seront que plus intéressés et immergés.

Conseil n° 3 : dites adieu aux adverbes

  • Relativement, conséquemment, indubitablement… Plus de trois syllabes en vue ? Éliminez-les sans hésitation !
  • Les adverbes alourdissent le propos et n’apportent (en général) pas grand-chose à votre démonstration.
  • Préférez-leur des verbes plus éloquents et des faits concrets : « le chiffre d’affaires a augmenté de 30 % », plutôt que « s’est développé significativement ».

Conseil n° 4 : commencez par le commencement

Avant d’entamer l’écriture de tout type de format, il faut penser structure et attaque. Pour vous faciliter la tâche, considérez les options suivantes pour débuter votre papier.

  • Posez une question : intriguez, aiguisez la curiosité de vos lecteurs, incitez-les à vouloir en savoir davantage.
  • Allez droit au but : n’y allez pas par quatre chemins. Dites tout de suite ce que vous avez à dire.
  • Débutez par une métaphore ou une anecdote : vous pouvez aussi séduire votre lecteur par un biais émotionnel, une touche d’humour ou encore un clin d’œil amusant.

 

Et vous, quels autres conseils avez-vous en la matière ?

En définitive, vous pouvez aussi décider de ne pas respecter ces règles : tant mieux, si c’est dans l’intérêt de vos lecteurs et de leurs besoins ! Gardez toujours à l’esprit que l’essentiel est de leur proposer un contenu qui réponde à leurs problématiques et les fasse avancer dans leur réflexion.

Vous avez besoin d’un spécialiste de l’écriture et des contenus ? Nos experts sont à votre service : n’hésitez pas à nous contacter.

Vous retrouverez ici l’article original de BlueGlass Interactive. A bientôt !

PS : pour vous offusquer de la faute d’orthographe dans l’image, c’est avec Adam Iron Worker de Flickr qu’il faudra discuter…

Posté par 

Fondateur d'1min30
Entrepreneur spécialisé dans le marketing interactif, les technologies digitales et les services numériques depuis 1996, Gabriel a accompagné le lancement de nombreuses révolutions : 3G, VoD, Triple Play, TV Mobile, Apps Smartphone, Smart Grid, etc.
En 2012, il crée l'agence 1min30, spécialisée en Inbound Marketing.
L'ayant expérimenté personnellement, Gabriel a pu mesurer concrètement tous les bénéfices apportés. Et le propose maintenant à ses clients.

5 thoughts on “Ecrire des contenus efficaces : les bons conseils de votre prof de français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>